le Weyr des nomades de l'ouest
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Bousculade

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
R'bach
Chevalier Bronze Chef de Weyr
Chevalier Bronze Chef de Weyr
avatar

Nombre de messages : 43
Age : 46
Localisation : Dans son weyr à farfouiller ses papiers
Date d'inscription : 08/11/2005

MessageSujet: Bousculade   Lun 14 Nov à 10:45

R'bach était assis à la table principale de la grande salle, sirotant un bol de klah et regardant la vie habituelle du weyr se dérouler autour de lui. Il aimait observer, surtout lorsqu'il se trouvait dans un endroit dont il n'avait pas une grande habitude.

Il n'était arrivé que depuis quelques jours à Kyr'naël et de par son caractère relativement sombre et fermé, il n'avait pas encore fait beaucoup de connaissances. Il faut dire que son attitude naturelle n'engageait pas vraiment les inconnus à venir engager la conversation, ce qui finalement ne le dérangeait pas car il aimait rester seul et réfléchir à son avenir et à l'avenir de Pern. Il était le maître d'un des grands dragons bronze se nommant Dorignyth et ce dernier était pour lui une source constante de fierté. Il n'avait aucun besoin de s'abaisser à rechercher maints contacts grâce à la présence constante de son ami de toujours dans son esprit. Dorignyth le rassurait, l'amusait et surtout le comprenait.

Il était totalement perdu dans ses pensées, sentant l'esprit de son dragon toujours aussi proche du sien, même si Dorignyth était sur sa corniche, somnolant, profitant des derniers rayons que Rukbat dardait sur le weyr mais malgré tout toujours présent et en connexion constante avec son maître.

Soudain, alors qu'il portait le bol à sa bouche, quelqu'un le bouscula par derrière. Le contenu entier du récipient se déversa sur la tunique de R'bach qui, furieux, se retourna vers l'importun.

"MAIS BON SANG! VOUS NE POURRIEZ PAS FAIRE ATTENTION? Vous trouvez ça amusant de bousculer le monde afin de salir entièrement leurs habits? Vous faites exprès pour donner du travail aux femmes des lavoirs? Ou vous préférez me voir m'ébouillanter avec le liquide chaud?"

R'bach était hors de lui. Vraiment, le contact avec les dragons était tellement plus agréable. Ce n'était en tous cas pas avec eux qu'un tel incident se produirait. Bien qu'il désirait tout au fond de lui ne pas être toujours de cette humeur agressive, il ne réussisait pratiquement jamais à trouver des gens qui le comprennent et qui comme lui aimaient l'ordre et la discipline.

_________________
R'bach, maître du bronze Dorignyth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erell
Dame du Weyr
Dame du Weyr
avatar

Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 10/10/2005

MessageSujet: Re: Bousculade   Lun 14 Nov à 15:25

Erell avait des dossiers par dessus la tete et pas, mais pas du tout envie de s'en occuper. Les humeurs de sa dorée de plus en plus proche de son vol et l'etat du Weyr ne lui donnaient pas envie de rire du tout et elle etait, pour une fois, plutot de mauvaise humeur.
En plus elle ne voyait rien tandis qu'elle essayait de se trouver une table pas trop pleine ou elle pourait travailler en paix. Son weyr etait plus tranquille mais debordait tellemen de travail qu'il la decourageait plus qu'autre chose aussi preferait elle prendre une pile et la travailler ici.

Souddain quelque chose lui rentra dedans. Ou plutot elle rentra dans quelque chose. Elle allait s'excuser d'un air absent que ledit quelque chose se mit a lui hurler dessus d'une maniere fort peu galante.
Par la premiere Coquille elle etait Dame du Weyr et n'allait laisser personne lui parler sur son ton. Sa voix se fit froide.

Et vous vous trouvez cela amusant de siroter du Klah lorsque le Weyr a besoin de tant de mains ? Vous vous trouvez trop grand pour travailler c'est cela ? Vous voulez que je vous trouve quelque chose a faire ?

Le choc avait ebranlé la pile qui oscillait dangereusement, menacant de tomber dans le klah renversé a terre. Ce qui aurait ete pour le moins embetant, allez expliquer aux chevaliers bronze pourquoi leurs dossiers se trouvaient tout d'un coup salis et tachés ?, Mais Erell avait les mains prise et ne pouvait empecher se desastre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R'bach
Chevalier Bronze Chef de Weyr
Chevalier Bronze Chef de Weyr
avatar

Nombre de messages : 43
Age : 46
Localisation : Dans son weyr à farfouiller ses papiers
Date d'inscription : 08/11/2005

MessageSujet: Re: Bousculade   Lun 14 Nov à 18:03

R'bach s'était levé. Il tentait vainement de frotter sa chemise toute maculée de klah. La tache ne pouvait vraiment pas passer inaperçue car il avait sa veste ouverte sur sa chemise blanche. Enfin, elle était devenue plutôt brune depuis à peine une minute.

Il n'avait pas encore vu qui venait de le bousculer et la façon dont la femme venait de s'adresser à lui ne lui plût guère. Bien au contraire et il se préparait à la remettre à sa place. Ce devait certainement être une de ces femmes des cuisines et il se demandait comment elle osait lui parler de la sorte, à lui, un chevalier bronze, et de surcroît chef d'escadrille. Il releva la tête d'un geste sec et c'est alors qu'il reconnut Erell, la Dame du Weyr, perdue derrière des piles de dossiers, branlant furieusement et menaçant d'atterir dans la flaque de klah qui s'était répandue à leurs pieds. S'il ne faisait rien, tout serait souillé et une grande partie en serait certainement illisible. Ne le supportant pas pour ses papiers personnels, il en était de même pour ceux des autres. D'autant plus que tout les dossiers se trouvant dans les mains d'une Dame de Weyr avaient forcément toujours une importance et il serait certainement très ennuyeux de les perdre ou de les abîmer.

R'bach délaissa alors sa chemise et déchargea les mains d'Erell de la pile oscillante qu'il posa sur la table, ayant auparavant bien fait attention à ne pas les mettre sur une goutte de klah qui aurait pu atterrir sur la table.

"Ah, c'est vous dame du weyr."

Il avait toujours son ton sec, dont il était de toute façon habituel, mais il avait par contre perdu toute agressivité car le respect de ses supérieurs était primordial à ses yeux.

"Je tiens cependant juste à vous informer que je ne sirotais pas mon klah dans l'espoir de me tourner les pouces. Tout ce qui concerne mon escadrille est classé, rangé et répertorié. J'étais maintenant en train d'observer les gens et de réfléchir à quelle serait leur meilleur place, selon leur capacité, au sein de ce weyr. Le travail ne me fait pas peur. D'ailleurs voulez-vous que je vous aide à classer ces papiers?"

Il avait toujours son regard froid. Cependant, il ne pouvait y cacher un certain respect qu'il avait envers la dame de ce Weyr. Sa reine n'avait pas encore pris son envol et pour le moment, elle était seule à diriger cette institution. *Elle sera certainement moins débordée au moment où un bronze aura couvert sa reine* se dit-il. Pendant un instant, après cette pensée, il eut un regard vague. Il était certain que Dorignyth tenterait sa chance. Il aurait l'éventuelle possibilité de prendre les rênes de ce weyr en main. Si Dorignyth arrivait à rattraper Zaëlth, il pourrait enfin diriger un weyr et il en ferait l'un des weyrs les mieux préparés de Pern à la menace des fils. De par sa capacité naturelle à diriger les chevaliers, il savait qu'ils le suivraient tous unis et fiers de dépendre d'un chef tel que lui.

R'bach était totalement perdu dans ses pensées. Il avait oublié qu'il venait de proposer son aide à Erell.

_________________
R'bach, maître du bronze Dorignyth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erell
Dame du Weyr
Dame du Weyr
avatar

Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 10/10/2005

MessageSujet: Re: Bousculade   Lun 14 Nov à 18:35

Erell fut reconnaissante au chevalier d'avoir sauvé ss dossiers mais ne decolorait pas. Elle n'avait poas apprecié sa facon de parler des quelques femmes des cavernes inferieurs, et son coté feministe failli reprendre le dessus. Elle etouffa un *Vous pouvez tres bien laver votre chemise vous meme, ce n'est pas si dur que cela* et espera soudainement ne pas l'avoir pensé trop fort.
Ses yeux vifs brillaient toujours de colere, et de fatigue, mais elle serait moins fatiguée bientot. C'etait le eul point positif qu'elle trouvait a ce vol, d'avoir de l'aide. Parce que voir tous les chevalier lui faire des courbettes, elle n'en pouvait plus. Surtout que c'etait pour le moins interressé et que cela l'horripilait. Elle n'etait pas qu'UN trophée tout de meme !

Elle retint un certains nombre de remarques acerbe a son ton froid et sec. Mais failli eclater de rire lorsqu'il se justifia et cette soudaine hilarité calma son agressivité.


C'est bon.

repondit elle de sa voix habituelle, sans joie ni colere.

Je me doute bien que tout est regle et ce n'est pas parce que je n'ai pas le temps de me poser que cela doit etre le cas de chacuns ici, se tuer a la tache n'est pas plus intelligent, et je n'ai pas besoin d'avoir de nouveaux malades sur les bras.

Elle allait continuer dans cette voie lorsqu'il lui proposa de l'aider. Elle en fut si surprise que ses yeux s'ecarquillerent, et qu'elle se retrouva une seconde sans voix.

Vous etes serieux ? Parce que je vais vous prendre au mot, j'ai bien besoin d'aide, je n'ai pas fini de clore les dossier de l'epidemie, ni d'etudier les demandes de transfert, que ce soit dans un sens ou dans l'autre. Il faut egalement remanier les escadrilles, et refaire les tours de gardes en tenant compte des sous effectifs....

Un travail de titant en somme, travail que la jeune femme executait au moins 8h par jour sans en voir ne serait ce que le debut d'un bout. Pour chaque dossier traité il en arrivait trois.

Elle leva les yeux vers lui, se demandant quelle excuse il allait trouver pour reprendre sa proposition.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R'bach
Chevalier Bronze Chef de Weyr
Chevalier Bronze Chef de Weyr
avatar

Nombre de messages : 43
Age : 46
Localisation : Dans son weyr à farfouiller ses papiers
Date d'inscription : 08/11/2005

MessageSujet: Re: Bousculade   Lun 14 Nov à 20:20

R'bach se détendait peu à peu. Il était tout d'abord vraiment satisfait d'avoir réussi à sauver les dossiers qui pesaient sur les bras d'Erell. Puis un sourire se dessina même sur son visage. Elle n'avait pas refusé sa proposition de l'aider. Pourtant il devait certainement s'agir de dossiers confidentiels et Erell, la Dame du Weyr, s'en remettait à lui pour l'aider à y mettre de l'ordre.

Mais d'abord, il ne put s'empêcher de répondre à sa première remarque, sur un ton sec et claquant.

"Je ne vous ai pas dit que mes registres étaient à jour pour paraître comme un bon élève à vos yeux. Je fais le travail qui m'est assigné en tant que chef d'escadrille et sans y mettre plus de zèle que nécessaire. Je n'ai pas peur du travail et ce n'est pas lui qui va me rendre malade si vous êtes en soucis pour ma santé."

Il regarda Erell droit dans les yeux, avec un air de défi, la fixant de telle façon à ce qu'elle ne puisse détacher son regard du sien. Elle semblait si persuadée qu'il allait se rétracter et trouver une tâche urgente ailleurs pour échapper à la corvée qu'elle venait de lui proposer. Mais ce qu'elle ne savait pas c'est qu'il aimait ce genre de travail. C'était son but premier depuis qu'il avait marqué son dragon et qu'il était devenu chef d'escadrille. Une bonne organisation sur le papier représentait les trois quarts de l'excellent fonctionnement de son escadrille. Elle croyait lui proposer un travail rébarbatif, et bien elle allait voir.

Il s'assit en face d'elle, oubliant l'immense tache maculant sa chemise qu'il appréciait normalement toujours d'un blanc parfait, posa ses mains d'un geste brusque sur la table et s'adressa à la dame sur un ton froid mais enthousiaste:

"En ce qui concerne l'épidémie, je ne peux pas vous aider. Tout ce qui est arrivé aux habitants est très triste mais je préfère m'occuper des vivants. J'espère ainsi pouvoir contribuer un tant soit peu à aider ce weyr à tenir sur ses pieds. Quels sont les dossiers des chevaliers-dragons et ceux des escadrilles? Nous allons nous occuper de ça en premier. Les gardes suivront, selon la nouvelle organisation des escadrilles."

A la fin de son discours, la froideur avait totalement disparu du ton de R'bach. Il ne lui restait plus que l'enthousiasme de pouvoir à nouveau classer et organiser.

_________________
R'bach, maître du bronze Dorignyth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erell
Dame du Weyr
Dame du Weyr
avatar

Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 10/10/2005

MessageSujet: Re: Bousculade   Lun 14 Nov à 21:59

Erell rendit son regard au chevalier sans mot dire. Ses yeux bleus brillaient de defi et repondait a la severité des yeux verts de son inerlocuteur. Elle etait fiere, forte et cela se voyait dans son regard qu'elle n'aurait baissé pour rien au monde. Neanmoins elle repondit avec honneteté.

Ce Weyr est a present sous MA responsabilité, et je ne laisserais personne se tuer a la tache qu'il aime cela ou non.

Elle laisa echapper un soupir, entre T'nell qui se mettait en danger par ennui, M'lawn qui passait son temps a passer tout le monde en revue et maintenant R'bach, elle avait un groupe de travailleurs forcenés qui refusaient toute forme de repos et elle avait peur que l'epidemie ne les emporte egalement. Quoique dans le lot, elle pouvait rajouter K'rys qui, sous ses airs calme et gentils travaillait egalement comme un forcené.
Puis de l'autre coté de la barriere, il y avait K'adafael, Arthémis et Olwen qui restaient gais et insouciants comme des enfants.

Elle ne connaissait pas encore assez bien P'ryl et Sansa pour les juger mais esperait qu'ils seraient NORMAUX eux... comme elle quoi, ni trop travailleurs, ni trop legers.
Enfin peut etre que les gens normaux n'etaient pas aussi repandus qu'il n'y parraissaient.

Pendant ce temps le chevalier rompis le contact et s'assit en face d'elle tandis qu'elle prenait place. Elle soupira une nouvelle fois mais de soulagement. Son ton devint serieux et professionnel.

Les escadrilles ayant ete decimées, j'ai decidé de n'en rouvrir que trois pour le moment, sans compter les quelques aspirants restant et l'escadrille des Reines bien entendu.

Donc comme chevaliers bronze nous avons, vous même, le chevalier K'rys que je comptait placer dans votre escadrille, le chevalier M'lawn, et le chevalier T'nell en ce moment en convalescance.
Les chevaliers bruns ont pratiquement tous péris, de meme que les bleus et les verts. Ne restent que K'adfaël, P'ryl, Arthémis et Olwen.


Elle lui passait les dossiers au fur et a mesure les completant avec d'autres survivants de l'epidemie, peu nombreux mais existants.

Voila, j'ai pour le moment commencé a créé deux escadrilles, celle de M'lawn avec T'nell pour l'aider, K'adfael pour le seconder, ainsi qu'Arthemis et Olwen.
La seconde est la votre avec K'rys et P'ryl.
Evidement elles sont incompletes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R'bach
Chevalier Bronze Chef de Weyr
Chevalier Bronze Chef de Weyr
avatar

Nombre de messages : 43
Age : 46
Localisation : Dans son weyr à farfouiller ses papiers
Date d'inscription : 08/11/2005

MessageSujet: Re: Bousculade   Mer 16 Nov à 12:15

R'bach la regarda avec un petit air de dédain.

"Et bien si pour vous le travail assigné à une dame du weyr est trop et si vous considérez ceci comme se tuer à la tâche, je vous conseillerais de laisser votre poste à une autre dame dorée qui n'aurait pas peur de trier des papiers et qui ne considérerait pas ça comme une tâche trop épuisante."

Il ne comprenait vraiment pas pourquoi les gens considéraient ce travail comme rébarbatif. S'ils voulaient des responsabilités, c'était à eux de les assumer sans s'en plaindre continuellement.

"Pour votre information, je ne me tue pas à la tâche par plaisir. Si j'ai accepté de devenir le chef d'une escadrille c'est parce que je savais exactement ce qui en découlerait et le travail que ce poste demande ne me fait pas peur et ne m'a jamais tué jusqu'à maintenant."

R'bach la regarda encore une fois droit dans les yeux, lui faisant comprendre qu'il savait où se touvaient les priorités et que contrairement à ce que cela semblait paraître pour elle, il n'avait aucune crainte de devoir y consacrer des heures entières plutôt que de batifoler ou ne rien faire comme une grande majorité des chevaliers-dragon.

Cependant, en voyant les résultats de l'épidémie, R'bach perdit à nouveau très vite son ton cinglant. Il n'en revenait pas. Le weyr n'était plus que peau de chagrin et il restait à peine le nombre de chevaliers nécessaires pour former une seule escadrille. Il se rendit compte avec une horreur grandissante que si les fils devaient tomber dans les jours à venir, le weyr ne serait pas prêt. Il ne pourrait pas être prêt. Comment combattre leur ennemi de toujours avec une seule escadrille viable et l'escadrille des reines?

Il classa les dossiers, à mesure qu'elle les lui passait, selon les escadrilles qu'elle avait créées. Elle avait su placer exactement les chevaliers à l'endroit où ils seraient le plus efficaces et un air d'approbation se peignit petit à petit sur son visage. Lorsqu'elle lui eut tendu tous les papiers, il les regarda à nouveau avec ferveur, comme s'il espérait peut-être trouver le dossier d'un chevalier qui aurait malencontreusement été oublié. Malheureusement, sa recherche resta vaine.

"J'aurais réparti les chevaliers exactement comme vous dans les escadrilles. Ils sont tout à fait à la place qu'il leur faut. Mais nous en avons si peu. Nous ne pourrons jamais faire face si les fils devaient tomber plus tôt que prévu. L'étoile rouge est chaque jour plus menaçante. Que pouvons-nous faire pour étoffer nos effectifs? Faut-il nous adresser à d'autres weyrs et proposer une place à des chevaliers confirmés? Qu'en pensez-vous?"

Il n'avait pas réussi à cacher l'inquiétude qui s'était emparée de lui en posant la dernière question à Erell.

_________________
R'bach, maître du bronze Dorignyth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erell
Dame du Weyr
Dame du Weyr
avatar

Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 10/10/2005

MessageSujet: Re: Bousculade   Mer 16 Nov à 14:30

Erell lui rendit son regard avec colere. Il ne se rendait vraiment pas compte ce type. Il trouvait cela normal lui un weyr depeuplé ? Il ne voyait pas qu'ici tout le monde, ou quasi, etait mort ? Qu'il n'y avait PAS d'autres reines ?

Le travail assigné a une dame de Weyr n'est pas trop, ni celui assigné a deux. J'ai du mal a faire le travail de deux dalmes de weyr et de trois chevaliers bronzes a moi toute seule et je n'en ai aucunement honte. Je me ferais bien aider par une autre dame dorée lorsqu'il y en aura une. Je tiens egalement a pré"ciser que j'etais tres heureuse de mon rang de troisieme dame et n'ai absolument pas demandé la mort de mes deux amies pour pouvoir prendre cette responsabilité, comme vous le dites.

C'etait un comble tout de meme. Elle s'inquietait pour la santé de ses chevaliers et on lui reprochait d'etre, feignante, de bouder son travail tout en grapillant des responsabilité ! Comme si elle avait voulut ce qui s'etait passé ! Elle etait deja assez embetee d'avoir survecu, de n'etre pas meme tombée malade alors que tous se mourraient, d'avoir du endosser le role de premiere dame sans aucune preparation ni aucune passage de main, obligée d'apprendre toute seule ce dur metier tout en reconstruisant de ses mains un Weyr vivable avant le retour prochain des Fils.
Le chevalier continua sur sa lancée ce qui enerva encore plus Erell.

Au moins vous avez eu le choix.

Son ton etait plus resigné qu'autre chose, apres tout personne n'etait responsable de cette tragédie, lui moins qu'un autre puisqu'il etait a l'autre bout du continent a cette epoque la.
Elle repris son serieux et lui passa les dossiers, se replongeant dans le travail, ne pouvant s'empecher d'ignorer ses compliments meme s'il lui mettaient du baume au coeur. Il etait un peu facile de complimenter apres tant de critiques. Neanmoins il semblait au moins realiser l'etendue de la catastrophe et elle s'adressa a lui d'un ton imitant a la perfection celle d'un adulte s'adressant a un petit enfant qui a du mal a comprendre ce qui se passe, petite revanche personnelle pour faire sentir a ce chevalier que c'etait toujours elle qui dirigeait.

Non seulement nous sommes tres peu mais la surface que nous avons a proteger est double de celle des autres weyr a cause des gens de la plaine. Ils n'ont pas d'habitation en pierre, sauf dans les deux campements principaux par tribut, et, croyez moi, ils n'y vont pas souvent. Deplus nous ne pouvons les reunirs de force au Fort pour des raisons diplomatiques evidentes.

L'escadrille des reines se reduit pour le moment a moi seule et a une nouvelle dame nommée Sansa que je n'ai pas encore eu le temps de rencontrer. Nous avons a peine une escadrille viable, les aspirants survivants se comptent sur les doigt d'une main, de meme que les candidats. Je ne vous parle meme pas des dragons de quete.

La plupart des chevaliers opérationnels viennent d'autres Weyr parce que j'ai, evidement, lancé un appel aux autres weyr demandant des chevaliers. Qu'ils soient confirmés ou non d'ailleur. J'ai quelques arrivées et des dossiers a etudier pour cela.

De meme que je n'ai pas fini, et de loin, de m'occuper des morts.


Elle fouilla dans la pile et en sortit un dossier vert qu'elle tendit a R'bach.

J'ignore si cela vous interresse, mais quand a moi j'ai ete heureuse d'apprendre le reveil du jeune L'ver qui sera chevalier dans quelques periodes et vient de sortir du coma. On ne l'esperait plus.

Vous voyez autre chose a faire Monsieur le Chef d'Escadrille ?


Fini t'elle en faisant ronfler le titre avec un rien de dedain mais une vraie lueur d'espoir au fond des yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R'bach
Chevalier Bronze Chef de Weyr
Chevalier Bronze Chef de Weyr
avatar

Nombre de messages : 43
Age : 46
Localisation : Dans son weyr à farfouiller ses papiers
Date d'inscription : 08/11/2005

MessageSujet: Re: Bousculade   Lun 21 Nov à 11:23

R'bach commençait à apprécier cette femme. Face à lui, elle avait réussi à garder toute sa contenance et à chaque pique qu'il lui avait lancée, elle avait constament répondu avec assurance, sans presque jamais ciller. Ce n'était pas comme la majorité des habitantes des weyrs, qui tremblaient devant les chevaliers dragon, spécifiquement les bronze et qui fondaient en larmes à la moindre petite remarque, et même parfois lorsqu'ils faisaient de l'humour. Depuis le début de leur conversation et malgré la mauvaise humeur du chevalier, Erell lui avait tenu tête et lui avait fait face, ne se laissant jamais marcher sur les pieds.

Tel un bon chef d'escadrille, R'bach tournait et retournait les dossiers que la dame du Weyr lui avait donnés dans tous les sens. Ils se résumaient à peau de chagrin après l'épidémie et tout au fond de lui, il espérait, sachant pertinement que ça ne se produirait pas, trouver un ou deux dossiers collés les uns aux autres et ainsi, bénéficier de plus de chevaliers dragons pour étoffer les escadrilles.

"Je comprends tout à fait que nous ne puissions réunir les habitants de la plaine de force. Notre tâche est de les protéger et non pas de les forcer à faire quoi que ce soit. C'est pour nous la meilleure façon d'obtenir la dîme sans trop de récalcitrance. Je pense que le mieux à faire est de continuer de lancer nos appels aux autres weyrs. De toute l'histoire de Pern, les weyrs se sont toujours entr'aidés et nous en avons plus que besoin en ce moment."

Il avait les dossiers de tous les chevaliers à la main, les regardant les uns après les autres avec un air abattu.

"De plus, pour vous décharger, je vous propose que M'lawn et moi rencontrions pour le moment les chevaliers dragon arrivant au weyr. Nous sommes tout à fait même de les accueillir, de leur faire visiter le weyr et de les affecter à une escadrille. Je sais qu'une Dame du weyr se doit absolument de rencontrer tous ses chevaliers mais actuellement, nous n'avons pas vraiment le choix. Ainsi, vous aurez un peu plus de temps de terminer cette tâche rébarbative qu'est celle de vous occuper de ceux qui ont succombé à l'épidémie."

Il n'avait pas relevé la façon dont elle avait prononcé son rang. Il était maintenant totalement plongé dans les papiers et la tâche immense qui les attendait tous pour faire de Kyr'naël un weyr viable et accueillant.

_________________
R'bach, maître du bronze Dorignyth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erell
Dame du Weyr
Dame du Weyr
avatar

Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 10/10/2005

MessageSujet: Re: Bousculade   Lun 21 Nov à 17:23

Erell soupira interieurement de soulagement en voyant que la joute verbale etait terminée. Elle commencait a en avoir assez de devoir prouver sa force chaque fois et aurait aimé pouvoir etre faible et fragile de temps a autres. Mais pas pour le moment et il etait important que ce chevalier bronze accepte son autorité, car en cas de problemes elle ne pouvait s epermettre d'avoir des chevaliers discutant ses moindres decisions.

De même, elle fut contente de voir qu'il comprenait l'utilité de garder de bons rapports avec la population nomade. Bien peut etre arriveraient ils a l'avenir a ne pas faire QUE se disputer et a trouver un terrain d'entente.

Elle reussit même a sourire franchement.

Oui c'est une bonne idée. Je trouverais toujours le moyen de rencontrer chaque chevalier arrivant un peu plus tard mais il est vrai que l'on peut se passer de moi pour l'accueil ce qui me permettrait de me plonger plus serieusement dans la paperasserie.

Quand a organiser les escadrilles, je vais me contenter de les repartir moi meme provisoirement puisque de toute facon tout cela changera apres le vol de Zaelth, lorsque nous aurons tous un Chef de Weyr.
L'organisation des escadrilles est de sa responsabilité, pas de la mienne et je m'en voudrais d'empieter sur son territoire.


Elle eut un air plus franc mais tres fier quand elle ajouta tout de même :

Pour les Weyrs et les nouveaux chevaliers je tiens tout de même a garder une certaine selectoin. De nombreux weyr ont essayé de m'envyer keur chevaliers les plus inconscients ou intennable. Kyr'naël n'a pas besoin de troubles fête, nous ne sommes pas tombés aussi bas.

Si ses yeux lancaint toujours des eclairs, R'bach n'en etait plus du tout la cause.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R'bach
Chevalier Bronze Chef de Weyr
Chevalier Bronze Chef de Weyr
avatar

Nombre de messages : 43
Age : 46
Localisation : Dans son weyr à farfouiller ses papiers
Date d'inscription : 08/11/2005

MessageSujet: Re: Bousculade   Lun 28 Nov à 16:47

R'bach répondit au sourire d'Erell de façon aussi franche qu'elle. Il commençait à se détendre entièrement vis-à-vis de cette femme et son masque d'homme froid et austère était en train de gentiment tomber à force que leur conversation avançait. Aux réactions de la dame à ses paroles et à ses propositions, il était même en train de se dire qu'il n'était finalement pas si mal tombé dans ce weyr car il disposait d'une dame ayant la tête sur les épaules, sachant exactement ce qu'il y avait à faire dans des cas extrêmes comme celles qu'ils étaient en train de vivre actuellement.

Il espérait vivement que le nouveau chef du weyr serait comme elle, la tête posée sur les épaules, ne se laissant pas apitoyer par n'importe quel malheur qui pourrait les frapper. D'après sa couleur, Zaëlth était de plus en plus proche de son vol et il était certain que Dorignyth, son bronze, tenterait sa chance pour la rattraper. S'il y réussissait, R'bach serait nommé chef du weyr. Il désirait beaucoup occuper ce poste, surtout dans ce weyr. Pas pour la gloriole, loin de là. Il savait exactement quelles responsabilités ce rang entrainaient et il était persuadé qu'il pourrait faire de Kyr'naël un weyr prospère et envié, où tous les meilleurs chevaliers rêveraient de venir.

Tout à ses pensées, il ne cessait d'observer Erell intensément. Finalement, il s'en rendit compte car il était en train de se dire que diriger Kyr'naël à ses côtés serait certainement fort agréable car elle était une femme de caractère qui ne se laissait pas facilement impressionner.

"J'imagine tout à fait le genre de chevaliers qui ont dû vous être proposés. Les chefs de weyr essayent toujours de se débarasser de leur racaille en les envoyant dans des weyrs démunis tels que le nôtre. Je suis entièrement d'accord avec vous. Cependant, sans vouloir insister, si vous voulez que je vous aide également à sélectionner ces chevaliers, ce serait avec plaisir. Dorignyth et moi nous faisons un point d'honneur à connaître tous les chevaliers de Pern par leur nom, leur origine mais aussi, et surtout, par leur réputation."

Il la regarda avec insistance, ayant perdu toute la froideur qui habitait habituellement ses yeux. Il lui lançait comme un genre de petit défi mais il ne put empêcher ses lèvres de dessiner un grand sourire.

"Vous avez raison en ce qui concerne les escadrilles. Le chef du weyr, lorsqu'il sera nommé, vous demandera certainement des comptes directement. Je vous laisse donc leur organisation."

A cette phrase, il ne put s'empêcher de repenser au prochain vol de Zaëlth. Il était vraiment de plus en plus décide à faire tout ce qui serait en son pouvoir pour aider Dorignyth à conquérir la belle dorée lors de cet événement qui approchait de plus en plus.

"Dès que nous aurons terminé notre conversation, j'irai voir M'lawn pour discuter de l'accueil des nouveaux chevaliers. Je suis persuadé qu'il sera totalement favorable à cette proposition. Nous nous sommes tous rendus compte que vous êtes débordée de travail et je suis persuadé que chacun voudrait vraiment faire tout son possible pour tenter de vous décharger."

A sa grande surprise, comme s'il ne maîtrisait plus ses gestes, sa main traversa la table et se posa sur celle d'Erell.

_________________
R'bach, maître du bronze Dorignyth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erell
Dame du Weyr
Dame du Weyr
avatar

Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 10/10/2005

MessageSujet: Re: Bousculade   Lun 28 Nov à 19:13

Erell s'etait replongée dans ses dossiers, classant, lisant, rangeant, une pile pour les deces, une autre pour les dossiers a reverifier, une troisieme pour les dossiers rejetés. Elle ne sentit tout d'abord pas le regard du chevalier bronze sur elle, mais au bout d'un moment, elle leva les yeux et croisa les siens.
Curieuse, elle leva un sourcil. qu'avaient ils donc tous a la dévisager ainsi brusquement ? Le vol prochain de Zaelth ne la changeait ps Elle, or il lui semblait que TOUS les chevalirs bronze sans exceptions la regardaient comme s'il ne l'avaient jamais vu.

En meme temps c'etait un peu le cas pour R'bach. A part une rapide prise de cntact a son arrivée, c'etait la premiere fois qu'elle avait le ;loisir de lui parler un peu longuement mais tout de même.
Elle se sentit rougir et se repris tres vite. Elle n'etait pas une ecoliere pris en faute par un regent trop severe, elle etait dame du weyr et devait pouvoir supporter sans mal toute sortes de regards.

Son discour etait coherant, bien que legerement prétentieux, enfin pas pretentieux, disons tres sur de soi et de ses capacités.

Elle releva la tête, sentant toujours son regard et vit son sourire et la lueur de defi au fond de ses yeux. Elle y repondit par un sourire amusé et un défi plus grand. Elle prit alors trois dossiers,
un dans la pile "rejet", T'ryl, né Teryl, chevalier bronze du weyr de Mishtapek, 45 revs, chef d'escadrille, rigoureux, mais injuste, ayant ses tête et totalement ingouvernable au point fd'avoir frappé plusieurs fois son second qui tentait de le faire revenir a la raison. (seulement ce fait n'etait pas inscrit dans le dossier)
et deux dans le "peut-etre"
Un chevalier brun nommé P'ol, 26 revs,du weyr des terres de feu, gentil, obeissant, agréable, tres coureur de jupons, mais pas tres fiable parce qu'ayant une memoire assez courte et oubliant frequement ce qu'on lui demandait. N'a jamais ete second
Un chevalier vert nommé Z'ter 33 revs, du weyr de la fleche, tres bien sous tous raports mais quelque chose, elle ne pouvait pas dire quoi, la genait dans ce dossier.

Bien alors aidez moi, qui dois je prendre a votre avis parmis ces trois la ?

Il allait de soi qu'elle ne les avait pas pris au hasard mais c'etait sa routine quotidienne tout de même et elle voulait savoir ce qu'allait dire le hevalier, surtout que pour le brun et le vert, elle n'avait pas encore prit sa decision.

Elle continua a sourire en travaillant et ecoutant cet homme qui, il fallait bien l'avouer, proposait une aide utile et efficace et lui faisiat entrevoir un temps ou elle pourait recommencer a s'occuper de ses coureurs et de sa famille.

Elle ne repondit meme pas a la suite. Tout le monde voulait l'aider mais c'etait SA responsabilité et elle n'avait pas a le donner a d'autre. Sauf comme en ce jour, quand elle n'en pouvait plus, physiquement comme mentalement.

Elle ne dit rien mais conitnuait a reflechir a toute allure. Le vol de Zae serait pour bientot. Elle se demandait vraiment qui allait l'emporter. Pas qu'elle se sente tellement impliquée la dedans, apres tout elle n'avait qu'une importnce secondaire dans tout cela, juste par curiosité.
Et c'est parce qu'elle etait perdue dans ses pensée qu'elle n'enleva pas sa main quand R'bach la lui prit.

_________________
Mais personne n'est a personne,
elle a beau le dire
A l'idée qu'on l'abandonne
Elle aime autant mourir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R'bach
Chevalier Bronze Chef de Weyr
Chevalier Bronze Chef de Weyr
avatar

Nombre de messages : 43
Age : 46
Localisation : Dans son weyr à farfouiller ses papiers
Date d'inscription : 08/11/2005

MessageSujet: Re: Bousculade   Lun 5 Déc à 17:48

R'bach garda sa main longuement sur celle d'Erell. Il se surprit d'ailleurs à apprécier ce contact. Cependant, rien dans son attitude ne révéla cette pensée. Lui aussi d'ailleurs était totalement perdu dans ses pensées justement. Ce n'était pas le prochain vol de la reine, l'enjeu qui en découlait, soit le poste de chef du weyr, et accessoirement compagnon de sa dame qui le préoccupait. Il cherchait le meilleur moyen de rendre ce weyr viable, accueillant, d'en faire un endroit où les chevaliers se battraient pour venir s'y installer.

Erell venait justement de lui donner un début de réponse en lui proposant trois dossier de chevaliers qui pourraient venir peupler le weyr. Il fallait bien choisir, faire attention de ne pas s'encombrer de tire au flanc, de vieux ronchons irrascibles ou de jeunes impertinents totalement irresponsables, uniquement fiers d'être maître d'un dragon pour impressionner les gens des forts.

R'bach retira alors sa main de celle de la dame du weyr, sans aucune précipitation, ne donnant pas l'air de vouloir s'excuser d'un geste peut-être mal placé. Il le fit tout à fait naturellement, comme si ce genre d'attitude était tout à fait habituel et fréquent entre les deux. Il prit les trois dossiers qu'elle lui tendait et sans regarder plus loin, il écarta tout de suite celui de T'ryl en le tendant à Erell.

"Pour celui-ci, ce n'est pas la peine de réfléchir. J'étais justement présent un jour à Mishtapek. J'avais entendu parler de l'irrascibilité de cet homme et plusieurs m'avaient même fait part de sa violence vis-à-vis de certaines personnes. Je ne voulais pas y croire. C'est alors que je l'ai vu frapper son second sans ménagement à cause d'une légère différence dans la formation de vol qu'il avait faite le jour même. Il a bien failli le blesser très gravement. Nous avons dû nous mettre à cinq chevaliers pour le maîtriser. Il ne voulait même plus écouter son dragon qui tentait de le raisonner. Dorignyth m'a même dit que depuis, son bronze est très malheureux car son maître n'est plus le même. Le chef du Weyr de Mishtapek essaye de s'en débarasser par tous les moyens mais il ne faut l'accepter sous aucun pretexte. Cet homme ne ferait que semer la zizanie parmi les chevaliers, sans parler qu'il en enverrait certainement un ou deux à l'infirmerie et son dragon, doutant de son maître, sèmerait justement le doute dans l'esprit des autres dragons."

Pour les deux autres dossiers, le chevalier bronze prit beaucoup plus de temps et les étudia avec attention.

"Je connais P'ol par l'intermédiaire de Dorignyth. La majorité des dragons l'appellent tous par son nom car ils disent qu'il a l'esprit pareil au leur. Il vit au jour le jour et ne se souvient que de ce qui est important. Je pense que si il se trouve dans une bonne escadrille, sous les ordres d'un bon chef et d'un bon second, connaissant tous les deux son point faible, il peut faire un excellent chevalier. Il s'agit tout simplement de ne pas lui confier trop de responsabilités. Mais à mon avis, nous pouvons volontiers l'accueillir à Kyr'naël."

Il passa ensuite au dossier de Z'ter, le chevalier vert, il le tourna et le retourna à plusieurs reprises dans ses mains. Il le compulsa très attentivement, demandant même à Dorignyth s'il avait entendu quelque chose au sujet de ce chevalier.

"Ce chevalier vert, selon ce que je sais, est un bon chevalier mais uniquement par moments. Il a marqué une verte et il a le même tempérament qu'elle, voire même plus chaud. Il a souvent tendance à délaisser sa verte pour privilégier ses conquêtes. Selon Dorignyth, il paraît que maître et dragon sont assez souvent en conflit sauf lors des vols de sa verte qu'elle a très fréquents d'ailleurs. Il est beaucoup plus préoccupé par ses conquêtes que par le bien-être de son dragon et bien qu'il soit répertorié comme bon chevalier, je crois qu'il a souvent été la cause de petits accidents mineurs car il n'est pas trop à son affaire lors des entraînements. Si c'était à moi de choisir, je ne l'accepterais pas à Kyr'naël."

R'bach tendit le dernier dossier à Erell, la fixant avec un sourire, attendant son verdict quant à ses explications sur ces trois chevaliers.

_________________
R'bach, maître du bronze Dorignyth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erell
Dame du Weyr
Dame du Weyr
avatar

Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 10/10/2005

MessageSujet: Re: Bousculade   Mar 6 Déc à 17:23

C'est en voyant lamain s'eloigner tout naturellement de la siene qu'Erell s'appercu du geste du chevalier. Elle ne dit rien, il etait trop tard pour dire , valait mieux faire comme s'il ne s'etait rien passé. Elle retira elle aussi, tout naturellement sa main pour prendre d'autre dossiers.

Elle sourit lorsqu'il ecarta de suite celui de T'ryl et salua ses explications d'un hochement de tête. Le dossier repris alors sa place dans la pile "fin de non recevoir"
Pour les deux autres il y eut plus de reflexions. Finalement , R'bach lui conseilla de garder P'ol et de refuser Z'ter, lui donnant pour chacun des arguments réflechits et logiques.

Sans mot dire, elle repris les deux dossiers et les regarda comme si elle pouvait voir l'avenir a travers leurs couvertures. Elle prit particulierement celui de Z'ter

Je savais bien que quelque chose clochait dans ce dossier... sa voix etait pensive, et d'un mouvement presque automatique, elle envoya le descrptif rejoindre celui de T'ryl.

Finalement elle sourit.

Donc vous ne veriez pas d'inconvénients a prendre ledit P'ol dans votre escadrille ?

Ele posa le dossier dans la pile des transferts accéptés et leva ses yeux bleus vers son compagnon.

De toute facon avec Kadfaël on est rodé deja !

Et avec un rire dans les gestes, elle prit une pile de dossiers non classés dans ses mains et les posa entre R'bach et elle.

A propos, vous êtes engagé Chevalier ! Vous pouvez même commencer tout de suite si vous le desirez...

Elle ne pu dire plus mais son regard exprimait pour elle bien mieux que les mots, son soulagement et ses remercients face a l'aide qu'on lui proposait.

_________________
Mais personne n'est a personne,
elle a beau le dire
A l'idée qu'on l'abandonne
Elle aime autant mourir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R'bach
Chevalier Bronze Chef de Weyr
Chevalier Bronze Chef de Weyr
avatar

Nombre de messages : 43
Age : 46
Localisation : Dans son weyr à farfouiller ses papiers
Date d'inscription : 08/11/2005

MessageSujet: Re: Bousculade   Jeu 8 Déc à 11:13

Un sourire de satisfaction se peignit sur les lèvres du chevalier bronze. Il avait apparemment passé l'examen qu'Erell lui avait réservé. R'bach reprit donc le dossier de P'ol et comme la dame, il le réétudia sous tous les angles, sans pour autant l'ouvrir.

Au bout d'un certain moment de réflexion il répondit à Erell, sur un ton relativement enjoué, ce qui était vraiment très peu fréquent pour un homme aussi taciturne que lui.

"C'est avec un grand plaisir que j'accepterai P'ol dans mon escadrille. Je saurai exactement comment le diriger et je suis persuadé qu'il en sera l'un des meilleurs éléments. Comme il vit au jour le jour, je sais qu'il exécute toujours tout ce qu'on lui demande de faire sans se poser de questions. Pour lui, le risque c'est de tomber sur quelqu'un qui puisse profiter de cette "faiblesse". Mais ce n'est pas mon cas. Je saurai me montrer juste avec lui et je pense pouvoir me permettre de dire qu'il se sentira bien avec un chef tel que moi et donc il s'épanouria certainement à Kyr'naël."

R'bach ne releva pas la remarque sur K'adfaël. En effet, cela faisait si peu de temps qu'il était installé à Kyr'naël qu'il ne s'était pas encore vraiment fait d'opinion stable sur ses habitants.

Par contre, lorsqu'Erell poussa les dossiers dans sa direction, il avança les mains pour les tirer près de lui. Ce faisant, sans l'avoir voulu, l'une de ses mains frôla celle d'Erell. R'bach en sentit un léger frisson remontant jusqu'à son épaule puis descendant le long de son échine. Il ressentit à ce moment le contact mental de Dorignyth.

{{Vous semblez apprécier la maîtresse autant que j'aime sa reine!}}

R'bach ne répondit pas à son dragon. Il préféra secouer la tête pour en chasser cette idée absurde. Comme si de rien n'était, il continua la conversation sur un ton badin.

"Ces dossiers sont-ils tous des dossiers de chevaliers dragon demandant leur transfert ici?"

_________________
R'bach, maître du bronze Dorignyth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erell
Dame du Weyr
Dame du Weyr
avatar

Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 10/10/2005

MessageSujet: Re: Bousculade   Jeu 8 Déc à 16:16

Erell fini par reprendre le dossier de P'ol et y inscrivit son affectation dans l'escadrille de R'bach...Pour le moment tout du moins. Puis elle passa une pile de dossier au chevalier bronze. Ce faisant, leur main se frolerent.
Ce coup ci, la jeune dame s'en appercut et leva un sourcil interrogatif tout en retirant sa main, sans precipitation mais sans lenteur.
Elle se demanda soudain pourquoi elle permettait tant de privauté au chevalier et se dit qu'etrangement, elle lui faisait confiance. Surtout depuis qu'il s'etait calme question arrogance.

Elle se remit donc a travailler mais la question de R'bach la ramena au moment present. La tristesse l'envahit brusquement au souvenir de la pire part de sa tache. Part qu'elle ne pouvait deeguer. Pourtant rediger les actes de deces de tant de gens qu'elle avait si bien connus restait tres tres difficile pour elle. Levant des yeux triste elle secoua la tete. montrant quatre piles parmis les plus petites.

Voici les demandes de transfert... le reste...

Elle designa une demi douzaine de colonnes plus hautes.

Ce sont des actes de deces a rediger, des lettres a envoyer, des familles a consoler ou a proteger. Et meme quelques refus de dime sous pretexte que le Weyr a ete plus touché par l'epidemie que le fort ou les nomades et qu'en conclusion nous ne sommes pas "sains".... Et j'en ai bien 10 fois plus dans mon weyr. Parfois j'ai l'impression que cette morbide besogne ne se finira jamais.

Elle secoua la tete tristemment et murmura, les yeux en coleres et le coeur battant.

Maudite epidemie !

_________________
Mais personne n'est a personne,
elle a beau le dire
A l'idée qu'on l'abandonne
Elle aime autant mourir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R'bach
Chevalier Bronze Chef de Weyr
Chevalier Bronze Chef de Weyr
avatar

Nombre de messages : 43
Age : 46
Localisation : Dans son weyr à farfouiller ses papiers
Date d'inscription : 08/11/2005

MessageSujet: Re: Bousculade   Ven 9 Déc à 15:10

En prenant les piles des dossiers de transfert R'bach regarda Erell. Il s'était bien rendu compte que leur frôlement de mains n'était pas passé inaperçu de la dame dorée. Il ne releva cependant rien du tout mais il la fixa intensément, ses yeux disant que le contact avait été loin d'être désagréable pour lui.

"Ne vous préoccupez plus de ces dossiers. Je vais les trier et choisir du mieux qu'il me sera possible les chevaliers à accepter à Kyr'naël. J'espère sincèrement que la pile des "acceptés" sera beaucoup plus épaisse que celle des "refusés". En tous cas, vous pouvez être assurée que j'y mettrai toute mon attention."

R'bach regarda les piles qui restaient. Elles étaient énormes. Cette épidémie avait vraiment fait beaucoup de ravages. A cette idée, il ne put s'empêcher de penser à un retour probable des fils. Il espérait que lors des premières chutes, il n'y aurait pas autant de ravages dans les escadrilles. Sinon ce serait la fin du weyr de Kyr'naël. Au vu des effectifs si réduits, ce weyr avait besoin d'urgence d'un chef qui saurait diriger des hommes et les mener vers la prospérité. Heureusement, Zaëlth était très près de son vol nuptial et la période de transition actuelle toucherait très rapidement à sa fin. Le weyr aurait enfin un chef qui accompagnerait la dame pour le diriger.

"Je ne peux malheureusement pas vraiment vous aider en ce qui concerne les certificats de décès. Par contre, je peux aisément lever notre réputation de weyr pas sain. Si vous le voulez, je peux emmener mon escadrille en visite de courtoisie dans les forts alentour. Cela leur montrera que tous nos chevaliers sont forts et vigoureux et ne montrent plus aucun signe de la maladie. Qu'en pensez-vous?"

Le chef d'escadrille n'était pas depuis longtemps à Kyr'naël et il n'avait pas encore eu l'occasion de bien se familiariser avec les terres qu'il devait protéger. Si la dame acceptait sa dernière proposition, ce serait une occasion rêvée pour lui et pour tous les nouveaux chevaliers de faire mieux connaissance avec les terrains alentours.

_________________
R'bach, maître du bronze Dorignyth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erell
Dame du Weyr
Dame du Weyr
avatar

Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 10/10/2005

MessageSujet: Re: Bousculade   Sam 10 Déc à 17:32

Sous le regard intense du R'bach, Erell baissa les yeux. Elle ,e voulait pas repondre, ni pour encourager ce genre de contact car elle ne voulait pas doner une chance à l'un ou l'autre des chevaliers bronzes, ni pour les decourager a la fois parce que cela ne lui deplaisait pas, mais aussi pour ne pas enlver une chance audit chevalier.
Elle avait hate que le vol nuptial soit terminé ! Au moins, apres, tout serait clair !

Elle soupira de soulagement lorsqu'il prit la responsabilité des dossiers.

Je veux bien, oui, merci, au moins tant que je n'ai pas fini les autres... Apres, moi, ou le nouveau Cherf, reprendra ce travail. Mais pour le moment ce n'est pas de refus.

Elle se dirigea alors vers la pile des deces, prit le premier dossier et tout en ecoutant attentivement la suite du discourt du chevalier, se remit a travailler.
Pour sa decharge on pouvait dir qu'Erell etait une bonne travailleuse, serieuse, apliquée attentive et apable de travailler vite, bien et longtemps, malgré une apparante legerté et un amour immodéré pour tout ce qui etait loisir.
Les gens ignoraient la plupart du temps qu'elle passait un bon morceau de ses nuits a trier les dossier et se levait a l'aube afin de pouvoir s'accorder quelques heures a dos de dragon ou de coureur durant le jour.

La proposition du chevalier etait tentante mais...et oui, cette fois il y avait un mais...

Je suis désolée chevalier R'bach mais c'est encore une decision que je ne peux, que je ne veux prendre sans l'accord du chef de Weyr. Encore une fois la diplomatie, surtout a dos de dragon est une de ses prerogatives et je m'en voudrais d'empieter la dessus.

Elle releva ses yeux et planta son regard franc dans le sien pour bien marquer que ce n'etait pas un pretexte mais la reelle raison de son refus.

_________________
Mais personne n'est a personne,
elle a beau le dire
A l'idée qu'on l'abandonne
Elle aime autant mourir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R'bach
Chevalier Bronze Chef de Weyr
Chevalier Bronze Chef de Weyr
avatar

Nombre de messages : 43
Age : 46
Localisation : Dans son weyr à farfouiller ses papiers
Date d'inscription : 08/11/2005

MessageSujet: Re: Bousculade   Jeu 15 Déc à 9:57

Alors que cette rencontre avec Erell avait très mal commencé, il semblait que tout se dirigeait vers un dénouement plutôt agréable. R'bach se trouvait maintenant dans son élément. Il avait devant lui des dossiers qui lui demandaient de prendre des responsabilités et il adorati ça.

Depuis le jour où il avait marqué Dorignyth, il savait que la vie de frivolité était définitivement terminée. Jusque là, il n'avait jamais vraiment été très dissipé mais il prenait sa responsabilité de chevalier dragon très au sérieux. A ses yeux, c'est comme si Erell avait compris cette facette de sa personnalité et grâce à elle il se sentait tout d'un coup beaucoup plus à l'aise. Il en avait d'ailleurs totalement oublié sa chemise maculée de klah.

"Je comprends que vous ne puissiez me laisser aller à la rencontre des gens des forts tant que le chef du weyr n'aura pas été désigné. Par contre, si je peux me permettre, je vous suggère de proposer ces visites au futur chef du weyr aussitôt qu'il aura été nommé. Il pourra ainsi se présenter et comme je le disais tout à l'heure, montrer aux gens des forts que les habitants du weyr sont tous sains et que nous ne sommes plus des convalescents."

Pour lui-même, il réfléchissait déjà comment il s'y prendrait si cette tâche devait éventuellement s'avérer la sienne. Il préférait ne pas trop extrapoler mais il avait tout de même toutes ses chances d'occuper très prochainement le siège du chef du weyr.

_________________
R'bach, maître du bronze Dorignyth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erell
Dame du Weyr
Dame du Weyr
avatar

Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 10/10/2005

MessageSujet: Re: Bousculade   Sam 17 Déc à 19:19

Le temps passait vite a present qu'ils travaillaient en silence. Erell n'avait pas repondu a la suggestion du chevalier. Evidement qu'elle allait le suggerer audit chef de Weyr. C'etait une bonne idée, qu'elle n'avait pas eu.
Elle n'avait pas le temps de penser a autre chose qu'au travail, et l'evolution de la discussion. Le temps passait et Zaelth s'impatientait. Que faire dans quand votre maitresse vous neglige affreusement etque vous etes une reine ? Et bien c'est simple appelez la !

[Il est tard je veux me laver !]

(je travaille Zaelth, plus tard)

[C'est deja plus tard, apres il n'y aura plus de soleil pour me secher]

(Mais Zaelth !)

[Non, sa me demange affreusement !]

(Bien j'arrive alors)

La jeune femme se leva, prit ses dossier calmement et fit un rapide salut de la tête au chevalier bronze.

Je m'excuse mais Zae me reclame a cors et a cri, il faut que je la lave. Je vous remercie de votre aide chevalier R'bach, elle m'est veritablement tres utile !

Elle se leva alors et parti ranger ses dossiers avant de s'occuper de son dragon.

_________________
Mais personne n'est a personne,
elle a beau le dire
A l'idée qu'on l'abandonne
Elle aime autant mourir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bousculade   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bousculade
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bousculade Technologique... [Musashi]
» Bousculade à gros bras ! PV
» Une Petite Bousculade ?
» Bousculade et question de mariage -PV-
» Bousculade pas très professionnelle{Elvire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Weyr de Kyr'naël :: Weyr :: Cavernes intermédiaires :: Grande Salle-
Sauter vers: