le Weyr des nomades de l'ouest
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Or, Bronze et Rukbat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
T'nell
Adoptable
avatar

Nombre de messages : 58
Date d'inscription : 29/10/2005

MessageSujet: Or, Bronze et Rukbat   Mar 8 Nov à 21:29

[Zaëlth va me tuer.]

(Zaëlth ne t'as pas interdit de te faire huiler, que je sache.)


[La Dame du Weyr a dit que vous deviez vous reposer.]

T'nell grommela. Parfois, il regrettait que Mengath soit tellement... tellement... soigneux. Dame Erell n'avait certainement pas sous entendu que le sablage de dragon était interdit.
Comme si être "en convalescence" ne suffisait pas.

Il passait ses journées dans un ennuit considérable qui rendait le nettoyage de Mengath aussi excitant que ses meilleurs entraînements passés. Et c'était dire!

C'est pourquoi le Chevalier Bronze avait tranquillement ignoré les japements effarouchés de Mengath qui, trop impressionné par la dernière colère de Zaëlth, préférait encore être sec et se gratter de partout, aurait voulut que son cher maître reste couché toute la journée, sauf pour aller manger.
T'nell n'était pas de cet avis.

En cette douce après-midi, l'homme se dirigeait donc à pas tranquilles vers un seau d'huile qu'il avait laissé dans l'herbe une heure plus tôt. Il avait passé la première partie de cette fin de journée à sabler le Bronze, ce qui n'était guère rapide au vu de sa taille et du fait que T'nell prenait tout son temps, et il s'apprêtait à présent à finir ce qu'il avait commencé.
Tout en revenant vers le Bronze, se hissant sur une de ses énormes pattes dans l'intention de commencer par l'encolure, il revint aux pensées qui avaient lascivement hantées sa matinée.

Il avait réfléchit à sa situation passée... et future. Deux choses le perturbaient particulièrement: la première était qu'il n'était actuellement plus Chef d'Escadrille, mais simple Chevalier, ce qui ne lui aurait posé aucun problème s'il n'avait pas été dans l'escadrille de M'lawn. En général, T'nell aimait un peu tout le monde dans la gente masculine, mais il trouvait à son condisciple (de presque dix ans de moins que lui, tout de même) une fâcheuse manie de péter plus haut que son cul, chose qui avait le don de l'agacer. Voir ses anciens Chevaliers menés à la baguette alors que lui leur avait toujours accordé confiance et amitié ne serait sans doute pas amusant.
La seconde perturbation était bien plus stressante que la première: le Vol prochain de Zaëlth.

Aucun Chevalier Bronze à Kyr'näel n'était assez stupide pour ignorer ce Vol... et que T'nell n'y participerait certainement pas, ce qui retirait à certains une bonne épine du pied: si Mengath avait été capable de rattraper Armanth quatre ans du suite jusqu'à sa mort, c'était forcément parce qu'il n'était pas un incapable.
Le problème majeur de T'nell était que son Bronze s'agitait particulièrement à chaque fois que quelqu'un prononçait le nom de Zaëlth. Ce genre de comportement ne pouvait que mettre son compagnon mal à l'aise, d'autant qu'il aimait Erell autant que Mengath craignait de fâcher sa Reine. T'nell ne voulait pas participer au Vol, mais il n'était pas sûr de supporter la vision d'Erell dans les bras de... M'lawn, par exemple. Ou même un autre Chevalier. Pas après avoir déjà perdu T'rylin...

[[Vienne qui veut^^]]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erell
Dame du Weyr
Dame du Weyr
avatar

Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 10/10/2005

MessageSujet: Re: Or, Bronze et Rukbat   Mar 8 Nov à 23:30

Erell etait sortie faire un tour sur Storm comme souvent. Mais pour une fois Zae avait préféré rester a se faire admirer par les dragons du bassin. Il faut dire qu'elle etait magnifique sous le soleil un peu rouge de ce debut d'automne.

L'etalon noir suivait tranquillement la route. Il connaissait le chemin, et se dirigeait de lui meme vers le saule ou Erell aimait se reposer en fin de journée.

Elle entendit un bruit d'eau et se demanda
qui etait la. Curieuse elle se rapprocha pour voir T'nell huiler Mnegath tout seul. Il ne devrait pas. Elle savait qu'il fallait s'occuper du dragon mais il aurait toutn de meme pu demander de l'aide ! Elle se decida non pas a le renvoyer dans sa chambre ou a l'infirmerie ce qui n'aurait conduit qu'a une nouvelle dispute mais a l'aider.
Seulement pour cela elle devait le prendre par surprise.

(Demande au bronze de T'nell de bien vouloir ne pas alerter son maitre de ma presence s'il te plait.)

[Encore ce bronze ? Je ne veux pas lui parler !]

(c'est important ! )

[Bien... *Mengath* Je t'interdit de prevenir ton maitre de la proximité de ma maitresse] le ton etait bien plus qu'imperieux et sec.

Erell quand a elle, ota ses bottes, remonta son calecon vert jusqu'aux genous pour ne pas le mouiller, retroussa les manches de sa tunique creme et s'avanca, cachée par la masse imposante du grand brun. Profita d'un moment d'inattention de T'nell pour prendre un peu d'huile dans le sceau et se mit a frotter vigoureusement l'epaule de l'animal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
T'nell
Adoptable
avatar

Nombre de messages : 58
Date d'inscription : 29/10/2005

MessageSujet: Re: Or, Bronze et Rukbat   Mer 9 Nov à 23:13

[*Zaëlth* Oui grande Reine!]

Mengath se garda de faire transparaître son amusement. Cette Dorée était peut être capricieuse, mais le Bronze, sans doute aidé par ses chaleurs proches, ne pouvait que l'apprécier. Et puis il aimait bien sa dame.
C'est pourquoi il obéit à la Dorée, ravi d'avoir le droit d'être huilé par une Dame du Weyr.

Alors que T'nell allait justement s'occuper de l'épaule qu'Erell frictionnait, le Bronze lui indiqua justement qu'une de ses pattes à l'oposé le grattait, éloigant le Chevalier de la Dame et en profitant pour lui demander ce qu'il pensait d'elle et qu'il aimerait bien entendre sa voix: ce lac était trop silencieux pour lui.

"Je ne sais pas ce que tu as à être obsédé par la Dame du Weyr."

Etant occupé sur une patte arrière du dragon, T'nell devait parler un peu fort pour que son compagnon l'entende... sa voix portait donc facilement jusqu'à Erell.
Le Bronze posa une autre question.

"Bien sûr que non! Gros idiot, tu sais très bien que je ne veux pas faire ce Vol. Elle mérite mieux. Pas Zaëlth, tu sais, tu lui suffirais. Mais Erell n'a pas besoin d'un Chevalier capable de trahir son épouse morte."

En tendant l'oreille, elle pouvait l'entendre se déplacer vers le flanc de l'animal.
Mengath posa encore une autre question.

"Quoi? Tu m'agaces! Pourquoi veux-tu savoir ce que ça me fait? C'est pas parce que sa Dorée te plait qu'Erell doit aussi t'intéresser."

Mengath devait s'être de nouveau plaint de sa patte puisque son maître se déplaça de nouveau dans cette direction.

"D'ACCORD, elle me plait. Content? C'est bon pour ta patte?"

Le Bronze gronda.

"Elle me plait comment? Mais quelle question! Soit un bon dragon stupide et pose plutôt des questions sur ton prochain repas..."

Nouveau grondement.

"Si je te dis que je l'aime, tu me fous la paix, gros ventre sur patte?"

[[Il est missant Mengath, hein?]]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erell
Dame du Weyr
Dame du Weyr
avatar

Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 10/10/2005

MessageSujet: Re: Or, Bronze et Rukbat   Jeu 10 Nov à 17:58

Erell fut surprise d'ezntendre T'nell parler a haute voix. Et encore plus a parler d'elle. Visiblement il s'adressait a son dragon. Mais celui-ci devait lui avoir dit qu'elle etait dans le coin, au vu de ses paroles. Elle soupira. Fichu vol ! Elle commencait a en avoir assezde ces chevaliers bronzes qui lui faisaient des declarations tous les quatres matins dans l'espoir evident de s'attirer ses faveurs et de leur donner une chnce au poste de chef de Weyr. Ils ne pouvaient donc pas comprendre qu'elle ne voulait pas influencer Zaelth ? Qu'elle voulait surtout que le meilleur gagne, qui que cela puisse etre ? Qu'elle se fichait pas mal d'etre le trophée de la course, et que surtout elle ne voulait pas tomber amoureuse.

Jamais Erell ne s'etait permis de tomber amoureuse. Des qu'elle sentait dans son coeur le leger pincement qui l'avertissait du danger, elle se faisait oublier jusqu'a ce que le chevalier en question se detourna d'elle ou qu'elle l'oublie. C'etait certes une vie solitaire mais cela valait mieux que ce qui etait arrivée a sa mere. A cause d'un chevalier justement.

(Tu peux me dire ce que lui a dit Mengath s'il te plait ?)

[Comment veux tu que je le sache ?]

(voyons Zae tu ne va pas me faire croire que tu n'ecoutais pas !)

[Je ne m'abaisse pas a ecouter les conversations des bronzes...surtout celui la !]

(Zae ?)

[Il lui pose des questions sur toi, il ne lui a pas dit que tu etais la]

(Ben tu vois !)

[D'ailleurs il n'a pas le droit ! Tu es MA maitresse !]
[*Mengath* Arrete immediatement de parler de MA maitresse !]


Erell haussa les epaules. Il avait du deviner au vu des questions du dragon puis elle s'en fichait. Elle verrait bien qui allait gagner lorsque la belle dorée s'envolerait.

Elle continua a frotter l'epaule et le flan du bronze. Une chanson nomade empli son esprit et sortit, d'abord en un murmure puis plus fort, rytmant les mouvements de son bras. C'etait une chanson dans le dialecte etrange de son oncle qu'Erell ne parlait qu'a moitié, une belle chanson qui parlait de coureur, de liberté, du vent dans la plaine. Et la voix grave et douce de la jeune femme la rendait a merveille. Surtout que la Dame, oubliant un moment ses soucis et qu'elle n'etait pas seule se laissait totalement transporter par son chant.

(Mais moi je suis sadique !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
T'nell
Adoptable
avatar

Nombre de messages : 58
Date d'inscription : 29/10/2005

MessageSujet: Re: Or, Bronze et Rukbat   Jeu 10 Nov à 20:49

"Et de toute façon, c'est pas tes affaires, ce que je pense d'Erell. Tu sais très bien que je ne te laisserais pas voler après Zaëlth, donc ça n'a pas d'importance."

Intérieurement, le Bronze était parfaitement agacé par la conduite et de son maître, et de la Dorée. Entre le premier qui se parquait dans le passé (il ne comprendrait jamais pourquoi les humains s'entêtaient à voir si loin) et la seconde qui faisait une crise de posséssivité aigue... il aurait bien rembaré Zaëlth en lui disait qu'il parler de ce qu'il voulait avec SON T'nell, mais elle n'était malheureusement pas une Verte. Donc pas de réprimande.

[*Zaëlth* Il ne lui aurait jamais rien dis. J'essaye juste de le décoincer.]

C'était quant même affreusement frustant et les yeux du Bronze se tintèrent très légèrement de rouge, mais trop peu pour que ce soit flagrant. Un dragon n'était pas sensé prendre soin de son maître, le bon sens voulait le contraire! Même si Mengath ne comprenait pas ce qui clochait, il savait que quelque chose entre son maître et lui n'était pas à sa place.

Alors que le Chevalier allait reprendre de l'huile, il lui sembla entendre quelque chose. Il tendit l'oreille mais, par par hasard, Mengath trouva le moyen de bouger sa queue à ce moment là, provoquant un bruit mouillé particulièrement bruyant.
T'nell retourna donc à son travail. Quelques secondes plus tard, ses oreilles lui confirmèrent qu'il n'avait pas rêvé.

Il fit rapidement le tour du Bronze, enjambant sa queue aussi silencieusement que possible, apercevant Erell de dos sans la reconnaître...
...faisant exprès de ne pas la reconnaître, plutôt.

Il allait arriver par derrière et lui demander poliemment de laisser son dragon. Sans doute était-ce une des rares candidates survivantes!

Lorsqu'il arriva à moins de quatre mètres de la jeune femme, sans qu'elle ai remarqué sa présence (ou tout du moins en apparence), Mengath décida de donner un coup de pouce à son maître. Ou tout du moins, ce qu'il pensait être un coup de pouce...
... en lui donnant une légère poussée de la queue dans le dos qui, par maladresse, ne réussit qu'à faire faire trébucher T'nell qui s'étala de tout son long aux pieds d'Erell, trempé jusqu'aux os et crachotant l'eau qu'il avait avalé lors de sa chute.

[[Qu'elle cruauté, nyark!]]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erell
Dame du Weyr
Dame du Weyr
avatar

Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 10/10/2005

MessageSujet: Re: Or, Bronze et Rukbat   Jeu 10 Nov à 21:13

(toi aussi tu veux la jouer comme sa ? Oki on va embeter T'nell)

Erell prise dans sa chanson ne faisait plus attention a ce que disait le chevalier bronze, ni a ce qui se passait autour d'elle. Elle forttait tout simplement, laissant l'eau jouer sur ses chevilles, Rukbat frapper sur ses bras nus et luisant d'huile, oubliant le temps et presque la presence de T'nell.
Zaelth, quand a elle decida tout d'un coup que ce bronze ne faisait que des betises et s'en desinteressa. Il n'avait qu'a parler d'Erell s'il avait envie, elle, elle voulait que les VRAIS bronzes parlent d'ELLE.

Tout se passait plutot bien, du moins du coté de la Dame dorée lorsque soudainement elle sentit une vague lui lecher les molets et meme mouillé ses genoux, trempant tres legerement son calecon qu'elle avait pourtant remonté.
Elle se retourna les sourcils froncés voir qui etait l'auteur de cette stupide farce.
Personne.

Elle baissa les yeux et tomba sur un T'nell crachotant
et toussant, trempé, a ses pieds.
Elle ne put s'empecher de sourire et, levant les sourcils, de remarquer :

C'est votre dragon que nous sommes sensés laver Seigneur T'nell, pas vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
T'nell
Adoptable
avatar

Nombre de messages : 58
Date d'inscription : 29/10/2005

MessageSujet: Re: Or, Bronze et Rukbat   Lun 28 Nov à 21:35

S'il n'avait pas eu la tête dans l'eau, T'nell aurait sans doute sentit ses joues le brûler. Heureusement pour lui, l'eau était juste assez froide pour qu'il ne prenne pas un beau rouge tomate, ce qui ne l'empêcha pas de se relever précipitament en crachotant, ses cheveux trempés collant à ses tempes et à sa nuque. C'est sûr, c'est moi classe quand c'est mouillé, un Chevalier Dragon...

"Ce n'est pas drôle! Vous m'avez pris en traître!'

Pour T'nell, c'était évident: si Erell l'avait prevenu de sa présence, il n'aurait jamais été si ridicule. Ce n'était pas de sa faute! Et pourquoi Mengath ne l'avait-il pas prévenu? Gros lézard. Ce n'était pas parce que son maître était à moitié dépréssif qu'il fallait faire n'importe quoi à côté.

[Zaëlth m'avait demandé de ne pas vous le dire.]

Indifférent au ton misérable du pauvre dragon qui, décidément, en voyait des belles depuis quelques temps entre T'nell et Zaëlth, le Chevalier darda son regard gris-bleu sur la Dame du Weyr. Il aurait pu être un poil menaçant si ses vêtements n'avaient pas étés collés à son corps, ses cheveux plaqués contre sa peau et de petites gouttes qui dégoulinaient du haut de son crâne vers son menton où elles se regroupaient avant de gouter du bout de sa barbe.

"Si vous m'aviez dit que vous étiez là, je ne serais pas tombé dans l'eau! Je risque de prendre froid, maintenant!"


Il baissa les yeux sur sa tunique et laissa échapper un petit gémissement pathétique. Avait-elle la moindre idée de la dimension de sa honte, là, maintenant, à ce moment précis? Il avait été joyeusement humilié par son propre dragon sous les yeux de la femme qu'il aimait. Pire, il avait bêtement raconté tout ce qu'il avait sur le coeur à Mengath en pensant que personne ne l'entendrait.

"Vous... " Il se sentait soudainement encore plus mal à l'aise, presque pris de panique. Quoi! Et si Erell savait! Et si tout le Weyr, tout Pern savait? "Vous avez entendu... quoi, exactement?" Oh Faranth! Qu'avait-il fait pour mériter ça? Ne pouvait-on pas le laisser tranquille dans son coin? Pourquoi tout devait-il être à ce point compliqué?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erell
Dame du Weyr
Dame du Weyr
avatar

Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 10/10/2005

MessageSujet: Re: Or, Bronze et Rukbat   Lun 28 Nov à 23:41

Erell aurait pu rire sans la colere evidente du chevalier. Il avait l'air piteux, furieux et malade. Il allait attraper froid mouillé comme cela !

¨Parce ce que vous m'auriez laissé vous aider si vous aviez su que j'etais la ? Ce n'etait la peine de vous jeter a mes pieds, je n'en demande pas tant en général.

Son ton etait tranquille. Elle ne se moquait pas mais essayait de dédramatiser la situation. Apres tout il n'y avait pas eu mort d'homme. Juste chute d'homme. Et elle ne ^pensait pas que T'nel lsoit de ses chevaliers si imbus de leur rangs qu'ils ne supportaient pas de montrer la moindre faiblesse meme si elle connaissait son coté désagréable et susceptible.
Elle releva son regard gris et colerique de ses grands yeux azurs et calme. Elle etait sure d'elle et de son rang, elle ne regrettait pas ce qu'elle avait fait, elle l'assumait et defiait bien le chevalier bronze de le lui reprocher. C'etait a lui de baisser les yeux en premier. Mais elle le savait malade et malheureux, elle ne lui en voulait donc pas, mais elle ne pouvait baisser les yeux. Question de fierté.

Ainsi elle resta un long moment a le regarder, tandis que Zaelth, legerement embetée par le sort de Mengath daigna lui envoyer un onde d'approbation.

[*Mengath* Tu as bien fait d'obeir, un bronze doit obeir a une reine]

Erell, toujours dans les yeux du chevalier etait indifferente a ce qui se passait autour d'elle, et surtout au coté piteux de son interlocuteur. Elle ne voyait de lui que la colere.
*Comme quoi il ne pensait pas ce qu'il disait, comme prévu* se dit la jeune femme sans savoir si elle en etait decue ou soulagée.

Si vous obeissiez aux ordres et aviez demandé a quelqu'un non pas de le laver completement parce que je comprend que vous ayez envie de le faire vous même mais de vous aider, si je n'avais pas ete persuadée que vous auriez refusé mon aide, j'aurais permis a votre dragon d'annoncer ma presence.

Sa voix s'adoucit

Mais c'est vrai que vous risquez d'attraper froid, ce qui n'est pas une bonne chose, vous devriez aller vou doucher et mettre des habits chauds, je vous préparerais du Klah. De toute facon on est souvent mouillé lorsque l'on nettoie un dragon.

Il baissa alors les yeux et Erell soupira, elle n'avait cedé, c'etait bien. Parce que ce n'etait pas regard facile a soutenir ! Il avait l'air si misérable...

Je n'ai rien entendu je chantais, mentit elle avec gentillesse bien décidée de toute facon a ne pas en tenir compte, puis avec la legereté de celle qui n'a reellement rien entendu. Pourquoi vous parliez tout seul ? Il y a quelque chose que j'aurais du entendre ?

_________________
Mais personne n'est a personne,
elle a beau le dire
A l'idée qu'on l'abandonne
Elle aime autant mourir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
T'nell
Adoptable
avatar

Nombre de messages : 58
Date d'inscription : 29/10/2005

MessageSujet: Re: Or, Bronze et Rukbat   Mar 29 Nov à 20:19

A vrai dire, T'nell se fichait en général de son image. Aurait-il été devant n'importe quel autre homme, la situation l'aurait fait rire. Mais Erell était une femme et il était très mal à l'aise avec les femmes. Il ne savait pas s'il les détestait, les craignait, ou si elles l'intimidaient trop. En tout cas, elles lui rappelaient de mauvais souvenir et il sentait immédiatement une forte envie de fuir, de se défendre, de pousser loin de lui. Il n'aurait pas su dire précisément pourquoi il se braquait comme ça... avant la mort de Ferana, il collectionnait les belles filles avec un empressement digne de sa jeunesse de l'époque.

[*Zaëlth* Mais on préfère obéir à certaines Reines qu'à d'autres.]

"Mais je me sentais bien..." soupira t-il avec un air de chien battu, autant dans la voix que dans le regard ou l'attitude. C'est vrai! Il avait été en forme, joyeux (enfin presque...) et pas malade pour un sou, mais maintenant, il était moins sûr de se sentir si bien que ça. En plus, la couleur actuelle de ses joues était humiliante.

"Non non! Rien à entendre! C'est très, très bien!"

Il aurait été absolument impossible de décrire le soulagement de T'nell à ce moment précis. Si elle avait su... qu'aurait-il fait? Il n'en savait absolument rien. Il était capable d'être très responsable comme Chevalier, mais pour gérer ses propres relations, il était assez maladroit.

"Vous n'allez pas demander à Zaëlth de demander à Mengath ce que j'ai dis, n'est-ce pas? Vous ne seriez pas cruelle à ce point?"

[Vous auriez mieux fait de vous taire...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erell
Dame du Weyr
Dame du Weyr
avatar

Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 10/10/2005

MessageSujet: Re: Or, Bronze et Rukbat   Mar 29 Nov à 21:07

La dragonne, ne sachant pas comment interpreter cette phrase du bronze, decida de la prendre mal et repartit dans son mutisme face au dragon bronze décidément aussi maladroit que son maître.

Erell quand a elle, avait du mal a garder son serieux decidement. Il ressemblait a un grand enfant prit en faute, et la jeune femme trouvait drole de voir cette homme, de son age, grand, barbu, ses cheveux blonds degoulinant, parler d'une voix aussi piteuse pour se justifier comme un gamin.
Son soulagement etait meme presque palpable mais comme il etait maladroit ! Elle n'aurait vraiment rien entendu qu'elle n'aurait pas pu resister a l'envie d'en savoir plus ! Surtout qu'il lui en indiquait le moyen.

Incapable de se contenir plus longtemps, elle eclata d'un rire gai et cristallin.

Par la coquille T'nell, mais c'est que vous m'intriguez ! A se demander ce que j'ai failli entendre ! Vous me donnez presque envie d'être cruelle !

Elle laissa planer un petit moment pas trop long tout de même avant de rétorquer, serieusement cette fois.

Je ne mettrais pas plus Mengath dans l'embarras. Manquerait plus qu'il tombe malade a son tour !

Elle flatta l'encolure du bronze avant de rajouter.

Puis je l'aime bien votre dragon moi ! Je ne vais le dechirer entre sa loyautée envers vous et l'obeissance qu'il doit a une reine.

Et troisiemement, je ne pense pas que Zae apprécierait que je le lui demande.


[Surement pas ! Je ne veux pas lui parler ! C'est un bronze stupide !]
(Tu es dure avec lui, ce ne doit pas etre facile)
[il est maladroit et ne fit que des bêtises]
(raison de plus tu sais... )

Une fois ce rapide apparté terminé, toujours la main sur l'encolure du bronze, elle rajouta, sur un ton doux mais néanmoins imperieux :

Toutefois je pense que si Mengath est propre a présent, vous devirez prendre une douche chaude et vous changer ! si vous voulez je vais chercher du Klah pendant ce temps et je vous l'apporte a votre Weyr.
Et reposez vous, si vous ne voulez pas que je demande a Zaelth de s'en mêler
, termina t elle avec un sourire et une lueur de malice au fond des yeux.

_________________
Mais personne n'est a personne,
elle a beau le dire
A l'idée qu'on l'abandonne
Elle aime autant mourir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
T'nell
Adoptable
avatar

Nombre de messages : 58
Date d'inscription : 29/10/2005

MessageSujet: Re: Or, Bronze et Rukbat   Mar 29 Nov à 23:13

T'nell comprit qu'il avait fait une gaffe. Mais cette maudite femelle avait le don de l'empêcher de penser correctement! Si elle n'avait pas été Erell, il l'aurait envoyé paître depuis longtemps et n'en aurait sans doute conçut aucun remord. Mais... mais il ne pouvait pas la traiter comme ça. Pas du tout parce qu'elle était Dame du Weyr (à la limite, s'il lui avait déplût, elle l'aurait juste envoyé ailleurs), mais à cause de cet amour impossible qu'il avait pour elle. Un amour qui semblait destiner à le déchirer plus qu'à le rendre heureux.

Mengath, de son côté, n'avait pas tout à fait terminé de parler à Zaëlth. D'un ton calme et doux, il l'informa gentillement qu'il aimait bien quand elle lui donnait des ordres, car il pouvait ainsi l'entendre, car il appréciait beaucoup sa "voix".
Jugeant qu'il était en effet assez lavé, le Bronze se redressa sur ses pattes et s'ébroua un peu, secouant ses grandes ailes au dessus des deux humains à côté de lui. L'effet fut assez peu appréciable, bien qu'ils soient déjà tous deux à moitié trempés (surtout T'nell, d'ailleurs).

"Ah... je suis sûr qu'il vous aime bien aussi... cet espèce de traître serait même capable de répondre à vos ordres sans que Zaëlth intervienne. Pour mon bien."

Parfait. Détourner la conversation. Parler de Mengath. C'était mieux, bien mieux.
Il haussa les épaules et leva les yeux au ciel, un petit rictus moqueur aux lèvres. Le sujet était pour lui beaucoup plus facile à aborder, même complètement mouillé. Le comportement de son Bronze pouvait paraître un peu risible: comment un dragon n'ayant aucune vue dans l'avenir et ne comprenant pas tout à fait le cause à effet pouvait-il vraiment prendre soin de son maître?

"A mon avis, il réfléchit trop. Vous n'avez jamais cette impression avec la vôtre?"


Le Chevalier reporta son regard sur la forme dorée qui [[tata, je sais plus où elle est!]] les dominait du haut de sa corniche. Il fronça quelque peu les sourcils, reprenant peu à peu son sérieux et son assurance (si tant est qu'il puisse en avoir devant Erell).

"Elle a une belle couleur. C'est pour bientôt, hein?"

Son regard se perdit derrière un voile de tristesse qui lui était habituel. Pas de larme, pas d'humidité dans le regard, juste... quelque chose de lointain. Mais la tristesse était là. Une tritesse lasse d'être triste, en quelque sorte. T'nell soupira et carressa distraitement le flanc de Mengath.

"J'espère que ceux qui voleront après Zaëlth... que l'un d'eux saura vous rendre heureuse. Et que Zaëlth n'en voudra pas à Mengath de ne pas la suivre..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erell
Dame du Weyr
Dame du Weyr
avatar

Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 10/10/2005

MessageSujet: Re: Or, Bronze et Rukbat   Mar 29 Nov à 23:47

[HJ : Elle se fait admirer sur le Bassin]

Zaelth entendt tout de même la suite du discourt du bronze qui lui prouvait qu'elle avait eu tort de mal le prendre. Mais elle n'etait pas convaincue.

[*Mengath* Hum...]

C'est bien, c'est un bon dragon que vous avez la, vous devriez l'ecouter plus souvent. Mais s'il pouvait, a l'avenir, éviter de me mouiller completement quand je faisais attention a rester seche ce serait un bonne chose !

Plaisanta la jeune femme, bien décidée a rester dans la légèreté. Mais elle ajouta plus serieusement.

On ne reflechit jamais trop Seigneur T'nell, même pour un dragon ! Quand a Zae... Elle reflechit peu ses temps ci, elle est trop occupée a se faire admirer et a faire le tri entre les bronze qu'elle aime bien et les bronzes qu'elle n'aime pas. D'ailleur elle serait bien fachée contre Mengath s'il ne participait pas...

Elle etait serieuse en disant cela mais elle avait vu la tristesse dans les yeux du chevalier puis elle se demandait ce qui le poussait a ne pas participer. Mais elle ne releva pas et fit la seule reponse qui lui parut sincere.

Peu m'importe si le chevalier vainqueur me rendra ou non heureuse, l'important c'est que ce chevalier puisse aider Kyr'nael a se relever de ses cendres. Je n'ai la dedans qu'une place tres secondaire apres tout. Cela n'a aucune importance.

Secouant la tête pour chasser sa tristesse de ne pas se savoir reellement appréciée en tant qu'être mais simplement en tant que "dame du weyr proche de son vol", elle repris.

Par contre j'ai bien peur que Zae prenne assez mal l'absence de Mengath, nous n'avons pas beaucoup de bronze, elle ne pardonnera pas aux absents. Ce n'est pas une bonne idée.

Elle le regarda alors dans les yeux et dit franchement.

Qu'avez vous a perdre a essayer ?

_________________
Mais personne n'est a personne,
elle a beau le dire
A l'idée qu'on l'abandonne
Elle aime autant mourir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
T'nell
Adoptable
avatar

Nombre de messages : 58
Date d'inscription : 29/10/2005

MessageSujet: Re: Or, Bronze et Rukbat   Dim 4 Déc à 16:09

[[P*tain de semaine chargée...]]

"Je ne peux pas. Je... je ne pourrais pas le supporter s'il... qu'il gagne ou qu'il perde, je ne..."

T'nell secoua la tête et recula, troublé. Il se sentait incapable de s'expliquer et ça le rendait encore plus mal à l'aise. Si seulement il avait put tout dire à Erell... c'est parce qu'il l'aimait qu'il ne voulait pas que Mengath vole après elle. Il craignait tellement de la tuer comme il avait tué Ferana! Le Chevalier avait peur de trahir son amour défunt, peur que la culpabilité le hante encore, peur qu'Erell s'en aille comme T'rilyn et Ferana... Mengath mourrait-il aussi par sa faute, un jour? Et Zaëlth? Et si jamais Mengaht réussissait à la rattraper, ses enfants auraient-ils à payer aussi la malchance qui poursuivait le Chevalier?

"S'il ne vous rendait pas heureuse, je... je ne le supporterai pas! Dame du Weyr... vous méritez mieux..."


Tout le dérangeait dans ce Vol. Erell aux mains d'un autre. Erell peut être malheureuse. Erell mourrant en mettant un enfant au monde... son enfant? Jamais. Jamais. Elle ne porterait jamais son enfant, parce qu'elle ne saurait jamais qu'il l'aimait. Et si elle ne saurait jamais, c'est parce qu'il ne permettrait pas qu'elle le sache.

"S'il vous plait... dites moi que vous ne laisserez pas quelqu'un que vous détester couvrir Zaëlth... si vous n'étiez pas heureuse, je ne..."

Il détouna le regard, incapable de finir. Si seulement il avait put être sûr de lui devant elle, juste pour une minute...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erell
Dame du Weyr
Dame du Weyr
avatar

Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 10/10/2005

MessageSujet: Re: Or, Bronze et Rukbat   Dim 4 Déc à 23:32

[sa peut se comprendre, fin de trimestre]

Erell regarda T'nell qui sembait troublé mais elle devait avouer ne pas comprendre grand chose a ses paroles confuses. Il voulait mais il vouilait pas il voulait qu'elle soit heureuse...

Comme si elle pouvait etre heureuse. N'importe quoi, on ne pouvait etre heureux si peu de temps apres la mort de tants d'amis. Puis elle ne detestait personne, ergo, personne ne pouvait la rendre malheureuse. Quand a le meriter.... elle ne meritait pas grand chose. Avait elle merité de devenir Dame du Weyr ? Non ca c'etait fait voila tout. La justice etait une invention des sedentaires pour se compliquer la vie avait elle entendu dire un jour un nommade de passage hez son oncle. L'homme avait surement raison. La nature se fichait de justice, elle etait voila tout.
Elle ne savais surtout pas quoi repondre a ce discourt a la fois gentils, offensant, decousu et denué de logique.

Il détourna les yeux. Il avait vraiment du mal. Visiblement les relations sociales n'etaient pas vraiment sa tasse de klah.

Ne vous inquietez donc pas pour moi. Dit elle doucement avec un sourire. Je sais me debrouiller, je suis une grande fille maintenant.

Elle voulait absolument rester dans la legereté. C'etait plus simple.

Et si vous ne participez pas, quel chevalier voyez vous en chef de Weyr ?

C'etait plus pour relancer la conversation que par curiosité véritable mais cela l'intriguait tout de meme un peu. Qui T'nell, puisqu'il s'interdisait lui meme ce poste, voyait pour les commander tous ?

_________________
Mais personne n'est a personne,
elle a beau le dire
A l'idée qu'on l'abandonne
Elle aime autant mourir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Or, Bronze et Rukbat   

Revenir en haut Aller en bas
 
Or, Bronze et Rukbat
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Vends] armure en bronze (presque neuve ^^)
» yoga, chevalier de bronze l hydre femelle
» Kira, Chevalier de Bronze du Phénix
» Natsume Chevalier de Bronze de la croix du sud
» Altia Verana, Bronze Saint du Puma

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Weyr de Kyr'naël :: Weyr :: Bassin :: Lac-
Sauter vers: