le Weyr des nomades de l'ouest
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Où sont donc passés les dragons?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anaëlle
Tisserande
Tisserande


Nombre de messages : 35
Age : 36
Localisation : A cheval, les cheveux au vent!
Date d'inscription : 18/10/2005

MessageSujet: Où sont donc passés les dragons?   Mer 19 Oct à 1:04

Anaëlle se leva encore plus tôt que d'habitude. Elle voulait profiter au maximum de sa journée à passer avec sa cousine Erell. Elle croisait les doigts pour que celle-ci ne soit pas trop occupée mais avec sa phobie des lézards de feu, hors de question d'envoyer un message pour demander si sa visite tombait bien. Au pire, elle repasserait. Le Fort était à proximité de toute façon. Ayant constaté le taux de mortalité de cette maudite épidémie de tête de feu dans le Fort, elle craignait qu'il en ait aussi été ainsi au Weyr. Et elle frissonna en pensant au nombre de dragons qui avaient dû se jeter dans l'Interstice à la mort de leur maître. Pour une fois, elle espérait sincèrement avoir tort...

Sans bruit, elle prit un rapide petit-déjeuner dans la maisonnée encore endormie et se faufila dans les écuries où Sunday l'accueillit avec son petit hennissement familier qui signifiait "bonjour" aux oreilles d'Anaëlle. Elle défit le verrou et pénétra dans le box, flattant l'encolure de sa belle jument dont la robe était déjà ensoleillée bien que Rukbat dormait encore sur ce côté de Pern. Un brin de pansage et la jeune femme sella et brida sa monture, vérifiant une seconde fois la sangle passant sous le ventre de la jument qui avait la fâcheuse manie - comme beaucoup de ses congénères - de gonfler le ventre quand on la sellait. Elles sortirent ensemble dans la nuit, Sunday ramassant déjà quelques brins d'herbe pendant qu'Anaëlle fermait la porte des écuries. Puis elle rejoignit et monta sur son coureur. Toutes deux disparurent dans le noir, guidées simplement par les Trois Soeurs de l'Aube et éclairées par Timor et Bélior.

Leur périple dura un moment. Quand enfin le jour se leva sur les hauteurs et qu'elles purent voir où elles mettaient les pieds, elles s'envolèrent au grand galop sur le chemin menant au Weyr. Elles arrivèrent à destination, fringantes et élégantes malgré leur folle échappée. Anaëlle scruta les hauteurs mais ne reconnut pas le chevalier de garde. Son compagnon était un dragon marron clair. D'un autre côté, elle ne pouvait pas non plus connaître tout le monde. Mais l'étrange tranquillité régnant sur le Bassin ne présageait rien de bon. D'habitude, même à cette heure, quelques dragons jouaient dans le lac ou on entendait des éclats de voix provenant des Cavernes Inférieures. Un peu nerveuse, elle salua le chevalier de garde, espérant qu'il ne la prendrait pas pour un intrus. Sunday se remit en marche d'un pas paisible mais Anaëlle sentait une tension monter en elle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://weyr-d-azuria.forumactif.com/
K'adfaël
Chevalier Brun, Second d'escadrille
Chevalier Brun, Second d'escadrille


Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 10/10/2005

MessageSujet: Re: Où sont donc passés les dragons?   Jeu 20 Oct à 17:02

K'adfael terminait sa garde de nuit, somme toute bien paisible (qu'y avait il a garder? Le weyr n'avait plus rien de "volable"...il etait bien placé pour le savoir) lorsque s'approcha un coureur qui lui fit un signe de la main.

Agile et rapide, le jeune homme se porta d'un coup d'aile de son dragon sur la plaine, se posant assez loin pour ne pas efferayer le coureur.
Il s'appricha en courant de la jeune inconnue et posa la main sur l'encolure de la magnifique bestiole, la flattant d'une main experte.

Il lanca un sourire charmeur a la demoiselle.

Bonjour M'dame ! C't'une belle bête que vous avez la ou j'm'y connais pas du tout !

Dit il avec cet accent si particulier qu'ont les nomades du deuxieme Clan et qu'il avait decidé de prendre pour cette entrevue. (Il ne savait pas cacher son accent nomade mais savait imiter les differences subtiles entres les differents accents des differents clans.)

Ses yeux etaient rivés sur la cavaliere mais ses mains restaient sur le magnifique bête qu'il ne pouvait s'empecher d'admirer. Les coureurs lui manquaient, faudrait qu'il pense a en voler un un de ses quatres. Un beau si possible !

J'peux vous aider ? continua t'il, ses pensées revenant sans transition a sa mission d'acceuil. Vous attendez quelqu'un ? Vous vous etes perdus ? Vous voulez rejoinde le Weyr ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anaëlle
Tisserande
Tisserande


Nombre de messages : 35
Age : 36
Localisation : A cheval, les cheveux au vent!
Date d'inscription : 18/10/2005

MessageSujet: Re: Où sont donc passés les dragons?   Ven 21 Oct à 1:41

Anaëlle eut à peine le temps de dire "ouf" que le chevalier avait déjà demandé à son compagnon ailé de le déposer dans le Bassin. La jeune femme n'était pas trop d'humeur à subir le zèle d'un novice trop minutieux. Elle espérait qu'il n'était pas descendu pour vérifier son identité et le reste sinon il allait falloir des heures avant qu'elle ne puisse voir sa cousine, des heures perdues à tout jamais... Mais au moins il s'assura que son brun se pose assez loin pour ne pas terroriser Sunday et cette initiative lui valut quelques bons points.

Un peu étonnée, elle vit alors un jeune homme d'environ son âge courir vers elle aussi vite qu'il le pouvait. Pourtant il n'y avait guère d'urgences. Sans vraiment savoir pourquoi, Anaëlle se mit à sourire. La course folle du chevalier inconnu lui avait valu à quelques mèches de ses cheveux blond-cendré de rester collées à ses tempes. Celui-ci se mit alors à flatter l'encolure de Sunday comme seul quelqu'un de familier avec les coureurs pouvait le faire. S'il aimait tant les coureurs, c'était d'autant plus surprenant qu'Erell ne le lui ait jamais présenté. Le chevalier ne se présenta pas non plus, ce qui n'arrangea pas ses affaires.

"Bonjour Chevalier!" salua-t-elle en retour avant de poursuivre avec un brin d'humour. "Je vous remercie du compliment sur ma jument. Je la trouve moi aussi superbe mais ne suis bien sûr pas totalement impartiale dans cette histoire!"

Anaëlle jugea qu'il n'était pas très poli de rester percher là-haut sur le dos de Sunday, aussi enleva-t-elle ses étriers avant de descendre de sa monture et de passer les rênes par-dessus la tête du coureur. Elle reconnut l'accent du jeune homme comme étant celui d'un nomade mais ayant toujours vécu en sédentaire, elle ne put juger de sa provenance exacte.

"Je suis Anaëlle, la cousine d'Erell, votre Dame de Weyr, avec qui j'aurais aimé m'entretenir si elle en a un peu le temps. Je.... "
Son regard s'assombrit et se perdit un instant dans le lointain avant qu'elle ne trouve le courage de finir sa phrase.
"Je connais pas mal de monde, ici... Je voudrais savoir qui je dois pleurer.... Maudite épidémie...."

Pour éviter de se mettre à pleurer devant le chevalier et de perdre sa dignité, Anaëlle passa du coq à l'âne et enchaîna tout aussi vite.
"Dites-moi... Je ne vous ai jamais vu ici. Vous venez d'un autre Weyr ou est-ce que le hasard s'est entêté à nous éloigner l'un de l'autre?" s'enquit-elle en imitant le sourire charmeur du chevalier quelques instants auparavant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://weyr-d-azuria.forumactif.com/
K'adfaël
Chevalier Brun, Second d'escadrille
Chevalier Brun, Second d'escadrille


Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 10/10/2005

MessageSujet: Re: Où sont donc passés les dragons?   Ven 21 Oct à 16:35

Le chevalier, captivé par la jument et sa maitresse ne les quittait pas des yeux. Il etait d'ailleur etrange de lire dans son regard, la meme admiration muette devant l'animal qu'il flattiat doucement et la jeune fille.

Enchanté Annaëlle, on me nomme quand a moi K'adfaël, maître de Dyth le brun. Si vous etes du fort, peut etre connaissez vous mon petit frere, Cédaël, qui est garde la bas.

Mais tout aussi vite son visage s'assombrit et il dit d'un ton triste :

Si vous connaissiez pas mal de monde ici alors il va vous falloir sortir votre mouchoir, l'epidemie a fait de terrible ravage, les trois quart des dragons sont partis de l'interstice. Je suis le seul rescapé de mon escadrille.
T'jil, R'gel, M'ru, S'el, X'yrto, Paloma, Regine, Vianael, tous ont succombés, les gens qui n'ont pas ete touchés se comptent sur les doigts d'une main. Votre cousine, moi... la belle Arthémis a ete longtemps a deux doigts de la mort, la liste est trop longue pour que je puisse vous la reciter. Et si je peux me permettre...


Il changea de ton et dit, serieux mais plus triste ,

Allez voir votre cousine, distrayez la, faites la rire et pleurer, mais ne lui parlez pas de cette horreur. Elle en a ete tres effayée.

Et changeant a nouveau, reagissant au ton de la jeune fille il sourit a nouveau, devoilant ses dents blanches et remettant une meche de ses cheveux blonds a sa place.

Je suis ici depuis pas mal de temps, mais jene crois pas me tromper en disant que dans ce cas precis le hasard qui nous a séparé se nomme Erell. A croire qu'elle vous cache. C'est bien dommage d'ailleurs, vous ne meritez pas de vivre cachée !

Son regard etait franchement admiratif et se posa sur la jeune femme, et, oubliant totalement le coureur il offrit a la Anaëlle, son bras pour la conduire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anaëlle
Tisserande
Tisserande


Nombre de messages : 35
Age : 36
Localisation : A cheval, les cheveux au vent!
Date d'inscription : 18/10/2005

MessageSujet: Re: Où sont donc passés les dragons?   Dim 23 Oct à 3:06

Anaëlle fit comme si de rien n'était mais elle avait remarqué le regard insistant du chevalier. Elle se demanda un instant si elle-même passait avant sa jument à ses yeux ou si c'était l'inverse. Elle haussa mentalement les épaules: quelle importance? Au Weyr, les mâles avaient tous un peu trop d'hormones de toute façon. Rares étaient ceux qui étaient sérieux dans une relation avec une femme et il était hors de question pour elle de pleurer à nouveau à cause d'un homme. Même si celui devant elle n'était évidemment pas pour lui déplaire. Puis enfin, le chevalier se présenta et elle lui répondit qu'elle était enchantée elle-aussi avant de lever la tête machinalement lorsqu'il lui présenta Dyth. C'était une belle bête, il n'y avait rien à y redire! Mais elle resta bouche bée par la suite.

"Quoi?! C'est toi le frère de cette demi-portion?! Cet écervelé m'a collé une amende parce que je galopais avec Sunday dans le Fort! Je sais que c'est interdit mais il s'agissait d'une urgence, je devais quérir un guérisseur au plus vite! Mais il n'a rien voulu savoir, maudite tête de mûle!" se rappela-t-elle en levant et en serrant le poing qui ne tenait pas les rennes.

Puis elle éclata de rire et s'excusa de son emportement. Anaëlle était quelqu'un d'entier qui ne pensait que rarement à cacher ses pensées profondes. Mais tout comme K'adfaël, son visage perdit tout éclat et tout sourire en entendant le chevalier citer une partie de l'hécatombe. Elle s'était maintenant mise à trembler, se mordillant la lèvre inférieure pour retenir un cri de douleur, ses yeux noisette embués de larmes. Elle n'arrivait pas encore très bien à réaliser l'étendue de cette folle épidémie.

"Non... Pas T'jil.... Paloma.... Oh Faranth, non!......" murmura-t-elle plus pour elle-même que pour K'adfaël.

T'jil était un jeune homme pétillant, mordant la vie à pleines dents. Certes il avait collectionné les conquêtes et avait choisi Anaëlle comme prochaine compagne. Elle s'était beaucoup amusée avec lui en entendant chaque fois qu'elle venait au Weyr sa nouvelle argumentation qu'elle ne tardait pas à démonter. Pourquoi? Ce n'était pas juste!! Elle ne put retenir une larme cristalline en imaginant le cri qu'avait dû poussé son bleu Letrath avant de se jeter dans l'Interstice.
Et la gentille Paloma. Fille de cuisines. Elle était plus discrète mais Anaëlle avait passé des heures et des heures à parler de tout et de rien avec elle lorsqu'Erell avait quelque chose d'important à faire avant de venir la rejoindre. Pourquoi?.....
Et tous les autres.... Elle regarda le Weyr d'une toute autre façon maintenant qu'elle savait qu'il ne serait pas rempli comme il l'était avant un bon moment. Certes les noms des survivants lui firent énormément plaisir mais tant avaient succombé...

C'est alors que K'adfaël lui conseilla de ne pas aborder le sujet avec sa cousine. Connaissant la sensibilité d'Erell, celle-ci devait être effondrée par ce drame. Elle ne devait tenir bon que par son devoir envers ce Weyr dont elle était à présent responsable. Anaëlle avait toujours suivi sa cousine comme un petit poussin, l'imitant de son mieux tant par ses attitudes que par sa façon de s'habiller, etc. Mais maintenant, il était temps de lui montrer qu'elle s'était construite son propre moi et que bien que plus jeune qu'elle, elle serait toujours là pour prêter main forte et soutenir sa cousine adorée.

Le chevalier lui offrit son bras après un joli compliment qui lui arracha un franc sourire, et elle le prit avec plaisir, bien décidée à faire face à ce drame avec dignité. Ils se mirent en route, elle se plaqua contre lui bras dessus bras dessous, et de son autre main, tenait les rennes de Sunday.

"C'est bien la première fois que je rencontre un galant jeune homme qui m'offre son bras pour aller à l'écurie!" se força-t-elle à plaisanter pour détendre un peu l'atmosphère funeste qui s'était instauré entre eux à l'annonce des disparus. "Y avez-vous préparé un beau lit de foin ou êtes-vous du genre raisonnable?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://weyr-d-azuria.forumactif.com/
K'adfaël
Chevalier Brun, Second d'escadrille
Chevalier Brun, Second d'escadrille


Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 10/10/2005

MessageSujet: Re: Où sont donc passés les dragons?   Dim 23 Oct à 15:16

Cédaël n'est pas une lavette...

Protesta faiblement le jeune homme se disant que peut etre ce pourrait etre une bonne idée de prendre la defense de son frangin.


Bon il est coincé, maniaque, rigide et desesperement honnete...


Il rit soudain s'appercevant qu'il l'enfoncait plus qu'il ne l'aidait.

Enfin oui tu as raison c'est une lavette ! Le seul d'entre nous qui aie quitté la Plaine de son propre chef ! Mais je suis la seule famille qui lui reste alors il fait des efforts avec moi. Je lui dirait de te laisser tranquille si tu veux !

Mais la jeune fille s'effondra en entendant la liste des disparut. Et encore le chevalier n'éavait parlé que de ses plus proches amis. Il posa fugacement la main sur le visage de la jeune femme il s'attendait presque a la voir pleurer mais elle tint le coup, remontant plus encore dans son estime.

T'jil etait un de mes meilleurs amis. Avoua t'il tristement, c'etait vraiment un type bien et la perte d'un tel duo a ete une coup tres dur, quand a Paloma... il repensa une seconde a la jeune fille des cuisines si timide qu'il avait eu l'intention de conquérir. Mais il n'en avait jamais eu le temps ! Une boule se forma dans sa gorge et il detourna la tête. Il ne pouvait pas en parler.

Encore une fois ils changerent de ton et de sujet.? *Decidement* se dit il, *cette fille me ressemble, je suis sur qu'on va bien s'entendre tous les deux ! *

Elle prit son bras et se serra contre lui, il se demanda egalement si elle n'essayait pas de le seduire, ce serait drole !
Elle continua sur une boutade qui fit eclater de rire le jeune homme.

Raisonnable ? Moi ? Mais vous n'y pensez pas Mademoiselle. Je ne suis pas raisonnable du tout et il est certain que j'aurais été prévenu de dvotre arrivée qu'un bon lit de foin nous attendrait...

Malheureusement je n'ai pas eu le temps de l'installer, mais si vous le souhaiutez je pourrais en faire un des notre arrivée, cela ne prendrait pas longtemps et un chevalier se doit d'exaucer les moindres voeux des demoiselles !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anaëlle
Tisserande
Tisserande


Nombre de messages : 35
Age : 36
Localisation : A cheval, les cheveux au vent!
Date d'inscription : 18/10/2005

MessageSujet: Re: Où sont donc passés les dragons?   Lun 24 Oct à 0:49

Les protestations du chevalier firent sourire Anaëlle qui posa sa tête sur son épaule.

"Mais je n'ai jamais dit cela! J'ai juste dit qu'il était une demi-portion!" se défendit-elle d'un ton faussement offusqué.
"Et pour être coincé, là je suis entièrement d'accord, heureusement que personne de ma famille n'est là pour m'entendre mais je dirais même qu'on a l'impression qu'il a un balais dans le c**!!!" ne put-elle s'empêcher de commenter avant d'éclater de rire, bien décidée à se détendre avant d'aller remonter le moral à Erell.
"Mais je suis heureuse d'apprendre que vous gardez le contact. La famille, c'est le plus important! C'est la vie! Et on a tous des défauts de toute façon, moi la première! Mais ne t'inquiète pas pour moi, K'adfaël, je suis grande et je sais me défendre lorsque l'on m'embête!" finit-elle en tapotant son épingle à cheveux sculptée dans du bois d'un air malicieux.

Après la funeste déclaration du jeune homme, Anaëlle apprécia son attention envers elle mais lorsqu'elle entendit les prénoms de ces amis qu'elle ne reverrait plus jamais, elle ne put empêcher une boule de se créer en travers de sa gorge. Mais toujours, elle garda la tête haute, sans pleurer, conservant sa dignité coûte que coûte.
Elle aimait déjà la compagnie de K'adfaël. Ils semblaient sur la même longueur d'ondes tous les deux et l'épidémie aurait au moins fait quelque chose de bien, ils s'étaient rencontrés. Certes elle n'était pas amoureuse mais depuis le départ de son petit-ami, elle avait joué à droite à gauche mais n'avait jamais franchi le cap. Peut-être ce vide en elle serait-il enfin comblé si elle se laissait tenter?... Puisqu'elle était là, autant voir de quoi il en retournait. Elle aurait l'air stupide de se défiler maintenant et le chevalier lui plaisait beaucoup. Elle se sentit encore plus tentée lorsque K'adfaël continua la boutade et son coeur se mit à battre un peu plus vite alors qu'ils franchirent la porte des écuries.

"Pourquoi je ne tombe que sur des Don Juans? Combien de temps avant que tu me jettes hors de ce lit de foin, mon cher amour?" roula-t-elle les yeux, provocante, en se détachant de lui et en marchant à reculons.

Dans un des box libres, elle dessella et débrida Sunday, posant son matériel à des patères prévues à cet effet. Puis elle la caressa un moment, vérifiant qu'elle ne s'était pas blessée en chemin avant de reparaître devant K'adfaël avec un large sourire creusant des fossettes sur ses joues.

"Et ce lit? Où comptes-tu l'installer? Cela serait navrant qu'un candidat vienne faire ses corvées et nous surprenne au moment crucial, n'est-ce pas?" lui demanda-t-elle avec un clin d'oeil avant de poursuivre la taquinerie encore un peu plus loin. "Et es-tu vraiment sûr de tes capacités? Les hommes ont toujours cette mauvaise manie de sur-estimer leurs dons... Et il ne faudrait pas qu'Erell trouve que j'arrive en retard. Tu en souffrirais autant que moi, je t'assure!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://weyr-d-azuria.forumactif.com/
K'adfaël
Chevalier Brun, Second d'escadrille
Chevalier Brun, Second d'escadrille


Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 10/10/2005

MessageSujet: Re: Où sont donc passés les dragons?   Lun 24 Oct à 17:08

K'adfael fut heureux de la voir si familiere. Qui pouvait croire qu'Erell avait une cousine pareille ? Surement pas lui !

Il lui passa doucement la main autour de la taille. Il avait limpresion que cette tete le lui permettait. Ce serait dingue s'ils etairnt capable de communiquer ainsi.

Par bonheur elle ne rencherit pas sur le chapitre de m'eîdemie. Tant mieux ! On ne pouvait rien y faire alors autant penser a autre chose !! Enfin c'etait sa methode.

J'espere ne jamais t'embeter ! declara-t-il avec ferveur en passant la porte de l'écurie.

Elle se detacha de lui et se mit a jouer comme il adorait le faire. Il arriva a la rattraper par la taille et lui chuchota a l'oreille :
Et combien de temps avant que TU ne me jette mon trésor ?

Il lui fit alors un leger baiser sur le lobe et la lacha. A deux ils eurent tot fait de desarnacher la jument et K'adfael monta prestement a une echelle de bois avant de lancer une enorme quantité de foin dans une stalle vide et propre a proximité, avant de se laisser tomber dessus et de tendre les bras a la jeune fille afin qu'elle puisse encore choisir de reculer si elle le desirait.

Il esperait que non !

On ne risque rien, personne ne passera ici avant plusieurs heures. Il ne dit pas qu'il n'y avait quasiment plus de candidats, qu'ils etaient tous a l'infirmerie et que le nombre de coureurs restant a soigner restait minime. Quand a ta cousine, j'ai cru comprendre qu'elle ne savait pas que tu venais, elle ne peux donc pas te reprocher ton retard !

Il lui fit un clin d'oeil.

Mais si tu n'es pas sure de moi tu peux toujours reculer !

Il se leva alors et se dirigea vers elle attendant sa reponse !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anaëlle
Tisserande
Tisserande


Nombre de messages : 35
Age : 36
Localisation : A cheval, les cheveux au vent!
Date d'inscription : 18/10/2005

MessageSujet: Re: Où sont donc passés les dragons?   Mar 25 Oct à 1:55

Quand les gens qui connaissaient Erell rencontraient Anaëlle la première fois, c'était tout ou rien. Soit elle était aussi adorable et raisonnable que sa cousine, soit elle était dans un de ses mauvais jours et affichait une mine abominable en s'échappant le plus vite possible, ou faisait exprès de se montrer provocante. Elle n'était pas mesquine, elle voulait juste se démarquer de sa célèbre cousine Dame de Weyr bien qu'étant petite, elle lui avait servi de modèle pendant des révolutions. A vrai dire, Anaëlle commençait aussi à se demander si ses visites ne l'ennuyaient pas. Erell ne venait jamais au Fort. Peut-être ne faisaient-elles plus partie du même monde. Elle se refocalisa sur son jeune ami. Voilà que des pensées bien plus agréables lui vinrent à l'esprit.

"Mais il y a différentes façons d'embêter quelqu'un, mon cher K'adfaël... Moi j'adore jouer au chat et à la souris et pourtant cela ennuie pas mal de monde!" ronronna-t-elle.

Elle s'amusait de plus en plus et pensait sincèrement à aller jusqu'au bout à présent. Par Faranth, elle n'avait plus partagé son lit avec un homme depuis tant de temps... Serait-elle à la hauteur? Si K'adfaël se riait d'elle et répandait une rumeur, elle serait prête à l'écharper mais le mal serait fait et les rumeurs se répandent si vite... Alors qu'elle le taquinait en marche arrière, il l'attrapa par la taille, lui arrachant un éclat de rire. Elle lui tapota gentiment le bout du nez avant de lui répondre.

"Ta maman ne t'a jamais dit que ce n'était pas poli de répondre à une question par une autre question? Puisque c'est ainsi, je continue le jeu. Et combien de temps avant que tu ne te fasses muter à l'autre bout de Pern, laissant une pauvre petite Anaëlle veuve et inconsolable dans ton sillage?"

Elle ne se souvenait que trop bien de la peine qu'elle avait ressenti au départ de son seul grand amour. Elle avait réellement cru que son coeur allait se déchirer en deux. Mais en ce jour funeste, elle avait besoin de s'amuser, se détendre, se faire plaisir et oublier un moment le cauchemar qu'ils vivaient tous...

Il l'embrassa fugacement sur le lobe de l'oreille avant de l'aider avec Sunday et de monter avec vivacité l'échelle menant aux réserves de fourrage, jetant du foin dans un box désaffecté avant d'y sauter à pieds joints et de lui tendre les bras.

"Eh bien! A te voir ainsi, je dirais que tu es soit un garçon bien solitaire et en manque d'amour, soit un briseur de coeur avide de me piéger dans sa toile!" le taquina-t-elle gentiment en enlevant sa veste de voyage, révélant des habits assez simples.

A son grand regret, équitation et jolie robe ne faisaient pas bon ménage. Elle défit lentement les lacets de sa tunique dans les tons mauves sans quitter le chevalier de son regard ardent.

"J'ai toujours eu le goût du risque!" dit-elle en abaissant sa tunique de son épaule pour lui montrer son tatouage et en lui faisant à son tour un clin d'oeil. "Et même si Erell a l'habitude de me voir arriver de bonne heure, si elle me pose des questions, je saurais quoi lui répondre et nous serons saufs!"

Il lui laissa une échappatoire - et elle apprécia énormément cette gentille initiative - mais elle ne prit même pas la peine de lui répondre. Elle se glissa à l'intérieur du box et en verrouilla symboliquement la porte pour lui signifier qu'elle n'avait pas l'intention de se sauver, puis elle se blottit contre lui, passant ses douces mains sous ses vêtements pour atteindre la peau du dos du chevalier.

"Allez, K'ad. Montre-moi ce dont un chevalier-dragon est capable!" chuchota-t-elle en l'enlaçant et en se laissant complètement envahir par le désir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://weyr-d-azuria.forumactif.com/
K'adfaël
Chevalier Brun, Second d'escadrille
Chevalier Brun, Second d'escadrille


Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 10/10/2005

MessageSujet: Re: Où sont donc passés les dragons?   Mar 25 Oct à 15:37

Les choses se présentaizent au mieux et K'adfeal etait aux anges. C'etait bien la premiere fois qu'il trouvait une jeune fille a ce point comme lui, jouant, provoquant, defiant, sautant du coq a l'ane. Pour le coup il ne voulait plus du tout la laisser partir et ses yeux avaient pris de teintes violettes.

Il ne repondit pas et la laissa venir a lui. Elle entra dans le box et ferma le verrou. Elle avait a demi defait sa tunique montrant un fort joi tatouage de dragon et avait posé ses mains sur son dos.

Il la prit dans ses bras, carressant ses epaules decouverte pour la deshabiller tout a fait, sans discontinuer leur jeu. Repondre a une question par une autre etait un jeu tres en vogue dans sa famille et il y etait tres fort.

Si c'est le cas, combien de temps avant que je ne vienne sur Dyth rechercher mon Anaëlle pour la consoler ?

L'interet des dragons c'et que meme a l'autre bout du monde, il n'etaient qu'a quelques battements de coeur de distance.

Pas une seule fois il se dit qu'il etait en train de s'attacher. L'embrassant doucement il continua a lui repondre legerement mais avec douceur.

Peut etre suis je un briseur de coeur solitaire, en manque d'almour et avide de te pieger dans ma toile ! Mais si tu as le gout du risque, profitons en.

Puis la fievre le saisi a l'invitation d'Anaëlle et de longs moment passerent avant que, épuisé par sa nuitde garde et leurs ebats, il s'endormit dans la foin, la belle jeune fille dans ses bras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anaëlle
Tisserande
Tisserande


Nombre de messages : 35
Age : 36
Localisation : A cheval, les cheveux au vent!
Date d'inscription : 18/10/2005

MessageSujet: Re: Où sont donc passés les dragons?   Sam 29 Oct à 5:27

Anaëlle laissa échapper un petit soupir de contentement lorque K'adfaël la prit dans ses bras. Elle sentit ses mains fortes sur ses épaules et ferma un instant les yeux, se sentant totalement en sécurité là où elle était. Plus d'épidémie, plus de morts, plus de chagrin. Juste lui et elle... et leur désir partagé. Il entreprit de la déshabiller et elle ne fit rien pour le décourager. Au contraire, elle s'attaqua aux vêtements du chevalier au même rythme calme et langoureux. Elle déposa un baiser dans la courbure de son cou et poursuivit leur petit jeu.

"Oh! On m'a déjà promis cela! Mais le jeune homme s'est vexé que je veuille rester près des miens et s'est enfui à tout jamais. Pourquoi serait-ce différent avec vous?"

Ce petit jeu lui allait très bien. La tête vide, le coeur endiablé, elle se fondit corps et âme dans le baiser qu'il déposa sur ses lèvres. Elle poussa un petit gémissement de plaisir et s'allongea dans le foin, attirant K'adfaël à elle.

Quand le goût du risque d'Anaëlle fut satisfait, elle s'abandonna dans les bras de son amant, la sueur perlait sur sa peau de pêche. Les chevaliers-dragons méritaient vraiment leur réputation, elle en était maintenant sûre. Elle n'avait plus connu ce sentiment de paix après l'acte depuis si longtemps... Elle se rendit compte à quel point cela lui avait manqué. Quelques temps plus tard, elle s'éveilla, les bras autour du cou de K'adfaël, la joue sur son torse, leurs corps entrelacés. Elle papillonna des paupières et leva la tête pour voir son visage d'ange endormi. Elle ne put retenir un sourire ni s'empêcher de lui mordiller gentiment le lobe de l'oreille tout en ramenant une main sur la joue du jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://weyr-d-azuria.forumactif.com/
K'adfaël
Chevalier Brun, Second d'escadrille
Chevalier Brun, Second d'escadrille


Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 10/10/2005

MessageSujet: Re: Où sont donc passés les dragons?   Sam 29 Oct à 19:44

Le chevalier brun ouvrit un oeil, vit Anaëlle, et lui fit un grand sourire. Il se sentait bien dans le foin et n'avait pas du tout enve de bouger, mais il se redressa quand meme.

Tu devrais aller voir ta cousine elle va se faire du soucis. t moi faut que je file parce que si mon chef d'escadrille me coince je vais encore avoir droit a un beau savon. Je l'aime bien mais ce qu'il peut etre rigide comme type, une vraie plaie.
Il lui fit un doux sourire.

Si tu repars au crepuscule on pourrait peut etre encore se croiser, qui sait ? La vie est parfoit pleine de surprise.

Et sans bouger il passa doucement sa main sur la joue de la jeune fille.

(HJ : voila ce que je te propose on clos le topic et on continue anaëlle au Weyr avec Erell cette fois, t'es d'ac ? )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Où sont donc passés les dragons?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Où sont donc passés les dragons?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ou sont passées les grosses cymbales resonnantes du Forum?
» Les un an du forum sont passés à la trappe? Rattrapons ça!
» Nouvelle LIgue simulée NHL
» Où sont passées les Glaces au Pissenlit? [PV]
» 2 ans parmis vous, 2 ans qui s'achèvent tout comme mon histoire ici...?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Weyr de Kyr'naël :: Weyr :: Bassin :: Plaine-
Sauter vers: