le Weyr des nomades de l'ouest
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Promenade plus que matinale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ar'tlam
Chevalier Bronze
Chevalier Bronze
avatar

Nombre de messages : 28
Age : 35
Date d'inscription : 18/06/2006

MessageSujet: Promenade plus que matinale   Sam 24 Juin à 20:05

Ar’tlam somnolait. Une fois de plus, son frère avait insisté pour qu’ils se lèvent aux aurores juste pour aller se balader. Comme ces promenades étaient très appréciées du chevalier dragon, il ne se plaignait pas des quelques heures de sommeil manquantes, bien que son corps lui réclamait du repos. Bien sur il avait l’habitude de partir du Weyr aux premiers rayons de Rukbat mais jamais à cette heure ! Il faisait encore nuit noire, et le jeune homme se demandait pourquoi D’jail l’avait réveillé !
Erjaïth quant à lui dormait à poing fermé ! Le dragon n’avait pas voulu se lever, et à présent Ar’tlam le comprenait parfaitement ! Baillant avec force, il rattrapa après quelques enjambées son jumeau. Ce dernier était en pleine forme (ce qui n’était pas une bonne nouvelle pour son entourage !) et pressait le pas d’avantage.
Ar’tlam émit un gémissement. Haletant, il s’écria :

« D’jail ! Attends-moi ! Mais pourquoi es-tu aussi pressé, il ne fait même pas encore jour !»

Puis voyant que son frère ne ralentissait pas pour autant, il essaya tant bien que mal de suivre la marche, sa grande cape flottant derrière lui. Le Weyr était désert à cette heure de la journée, et le chevalier pensait avec regret à son lit douillet qui n’attendait que lui ! Pourtant quelques pièces étaient illuminées, ce qui laissait penser que les jumeaux n’étaient pas les seuls éveillés !

*Faut croire que D’jail n’est pas le seul à être assez dingue pour se lever à une heure pareil !*

Tel un chien suivant son maître, Art’lam trottinait derrière D’jail en silence. Seul son souffle saccadé se faisait entendre, et le jeune homme luttait pour ne pas s’arrêter. C’est qu’il aimait tellement rester avec D’jail, alors il était hors de question de rater cette promenade ! Si il fallait pour cela souffrir un peu, il s’en accommoderait !


Dernière édition par le Lun 26 Juin à 19:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
D'jail
Chevalier Bronze
Chevalier Bronze
avatar

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: Promenade plus que matinale   Sam 24 Juin à 21:01

D’jail s’était levé ce matin-là en super-forme et d’excellente humeur. Ce qui, contrairement à ce que l’on pouvait croire, n’avait rien de réjouissant pour son entourage…
Aussitôt debout, le garçon avait eut envie de se dégourdir les jambes. Une petite galopade à dos de coureur lui ferait le plus grand bien ! Le jeune homme s’était donc habillé en toute hâte, il voulait profiter de la fraîcheur de l’aube naissante. Il n’aimait pas tellement Rukbat...
D’jail avait eu une pensée pour Marayath, pour constater que l’animal dormait comme un loir. Encore que… il y avait de grandes chances pour qu’il fasse semblant, juste pour l’embêter. En tout cas, ça n’aurait pas été la première fois ! Quel fainéant ! Il n’y avait vraiment que lui qui avait un semblant de courage dans ce weyr !
Le chevalier dévala les escaliers en s’attachant les cheveux. Il allait se diriger vers l’écurie, quand soudain il avait pensé à Ar’tlam. Il avait hésité un moment à traîner son mollasson de jumeau se promener avec lui, puis en pensant à la tête qu’il aurait au réveil, il avait couru le réveiller !
Maintenant, Ar’tlam traînait les pieds derrière lui dans les couloirs, et D’jail commençait sérieusement à se demander s’il avait bien fait. Sans vouloir avouer que la présence de son jumeau lui était rassurante…
Excédé, il se tourna vers lui pour arrêter ses jérémiades :

Ar’tlam, je ne t’ai pas réveillé pour te traîner derrière moi comme un boulet au pied ! Alors soit tu te tais, soit tu te prends une raclée dont tu vas te souvenir, compris ?

Et il se retourna, dans un grand mouvement de son manteau, pour marcher encore plus vite.
Un petit sourire insidieux lui vint aux lèvres, que son frère ne pouvait pas voir, quand il parla à nouveau sans se retourner.

Et moi qui pensait que ça te ferait plaisir qu’on se balade ensemble…

D’jail savait d’avance que cela allait le faire culpabiliser. Parfait. Ainsi, il arrêterait de se plaindre. Non mais sérieusement, on aurait dit un gamin de 6 révolutions ! Et « ça » se disait chevalier ??? On aurait tout vu !
Le jeune homme poursuivit d’un ton mordant…

J’imagine que ton cher Erjaïth dort encore ? Je vois qu’il est inutile de compter sur toi ou ton dragon pour aller prendre l’air !

…sans toutefois préciser que Marayath était loin d’être opérationnel. Le bronze restait d’ailleurs obstinément sourd à ses appels mentaux, cela sentait la comédie à plein nez…
Agacé par les halètements de son frère, D’jail aboya :

Et tu peux me dire pourquoi tu es déjà épuisé ??? On vient seulement de descendre dans la cour !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kajila
Nomade
Nomade
avatar

Nombre de messages : 16
Age : 28
Date d'inscription : 20/05/2006

MessageSujet: Re: Promenade plus que matinale   Dim 25 Juin à 8:24

Saraelle avait donné sa journée a Kajila, lui ordonnant de s'acheter des vêtements "montrables". La jeune fille ne voyait pas ce que l'on pouvait reprocher a ses tuniques...elles n'etaient pourtant ni sales ni trouées. Un peu usées, peut-être mais si peu. Neanmoins, elle s'etait bien gardée de protester et prit Zenchoo avant de disparaitre sur le chemin.

Ah ! chevaucher a cru, les cheveux aux vents, suivre les chemins sans savoir ou ils menaient, et surtout rien a l'horizon, pas de fenetres ou de maisons pour vous couper dans votre elan, rien que vous et la nature. Comme cela lui manquait !

Elle chevaucha depuis la fin de son service toute la nuit et arriva au Weyr juste avant l'aube. Sans penser qu'elle pourrait ne pas être la bienvenue, la jeune fille continua sa route jusqu'aux ecuries et apercu alors les deux jumeaux. Surprise, elle se redressa sur sa selle, et sa monture, bien dressée, stoppa. Ryu etait perchée entre le deux oreilles de l'etalon et emit un grondement presque inquietant. Kaj, quand a elle regarda les deux chevaliers une fois encore, n'en croyant pas ses yeux. Ils etaient pareils !

Les jumeaux portent malheur.

Lacha-t-elle sans penser a dire bonjour. Elle etait pourtant bien placée pour savoir que cette croyance etait fausse mais il etait parfois difficile de se defaire de générations de superstition.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ar'tlam
Chevalier Bronze
Chevalier Bronze
avatar

Nombre de messages : 28
Age : 35
Date d'inscription : 18/06/2006

MessageSujet: Re: Promenade plus que matinale   Lun 26 Juin à 20:07

Ar’tlam soupira tout en continuant de trottiner. Il savait que son frère avait raison, il avait toujours raison d’ailleurs, enfin surtout aux yeux du chevalier dragon ! Il n’en fut cependant pas touché, à force d’entendre les diverses remontrances du jumeau, il était difficile d’y faire particulièrement attention. Par contre, la perspective d’une correction de la part de D’jail n’était pas des plus rassurant. Déglutissant avec peine, Ar’tlam déclara d’une voix faible :

« Très bien D’jail. »

Il fut cependant difficile de suivre la consigne de son frère puisque ce dernier lui posait des questions. Ar’tlam essaya de trouver la force de rattraper son ainé et enfin à son niveau il s’écria d’un ton blessé :

« Mais non je suis très content de faire cette ballade avec toi … c’est juste que d’habitude … on … part plus tard, et je n’étais pas préparé à partir aussi tôt aujourd’hui..c’est…c’est tout D’jail, non parce que sinon…je suis très heureux oui ! »

Quand D’jail lui parla de son dragon, l’homme eut un regard inquiet. Son dragon était en effet resté à dormir, mais pourquoi s'en prendre à lui, il lui semblait que Marayath n’était pas non plus présent ! Ar’tlam se garda bien de le faire remarquer à son jumeau, de peur d’un nouvel accès de colère. A la place il murmura faiblement :

« Non, il .. il dort mais il ne vient pas tout le temps avec nous... je préfère qu’il soit en forme pour l’entraînement de cet après midi…»

Ar’tlam se mordit la lèvre inférieur lorsqu’une nouvelle fois D’jail lui brailla dessus. Il lui semblait pourtant n’avoir rien fait de mal, ce n’était pas sa faute si il n’était pas très sportif, à part sur un dragon il n’était pas très maître de son énergie. Il se fatiguait très rapidement, encore plus lorsqu’il était épuisé ! Dans une vaine tentative pour s’excuser, il s’écria :

« Mais..mais, si tu ne voulais pas que je vienne…tu n’étais pas obligé de me réveiller ! Je ne suis pas fatigué..je ..je t’assure, je te jure que je vais faire des efforts, je m’excuse.. je ne voulais pas… »

Le bruit de sabot qui retentit alors stoppa le chevalier dans sa justification pour le moins incohérente et embrouillée. Un coureur s’approchait dans leur direction, et Ar’tlam s'immobilisa non sans souffler de soulagement. Une jeune fille au regard étonné les observait, un lézard de feu sur l’épaule. Ar’tlam baissa aussitôt les yeux bien qu’il devait être de 10 révolutions son aîné, qu’il était un chevalier dragon et que pour l’instant, l’inconnue se trouvait chez lui, enfin chez eux.
Il rougit jusqu’aux oreilles lorsqu’elle s’exprima, espérant de tout cœur que son frangin ne le remarquerait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
D'jail
Chevalier Bronze
Chevalier Bronze
avatar

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: Promenade plus que matinale   Mar 27 Juin à 15:34

D’jail soupira. Rukbat n’était pas levé que déjà son frère l’agaçait au plus haut point! Enfin, ce n’était vraiment que pour la forme qu’il lui criait dessus. D’autant plus que chacun de ses reproches était injustifié.
Cela le réjouit de voir qu’Ar’tlam réagissait comme il l’avait prévu. C’était tellement rassurant de savoir qu’on avait un contrôle total (ou presque ) sur une personne !
Il eut une exclamation méprisante quand son frère avoua que son dragon dormait encore.

Alors comme ça, ton dragon se fatigue aussi vite ! Je te signale que Marayath est debout, lui !Il est à l’aire de pâture, ça faisait bien une septaine qu’il n’avait rien avalé tant nous avions de choses à faire, lui et moi.

En fait, Marayath s’était rassasié à l’aire de pâture la veille et il n’aurait pas faim avant un moment. Et tous deux n’avaient jamais été débordés au point de ne pas pouvoir manger quand ils le voulaient. Mais bon, Ar’tlam n’avait pas besoin de le savoir.
D’jail recommença aussitôt à lui crier dessus quand son frère bafouilla une vague réponse à son agression. Il était assez colérique de nature, mais là il prenait un vrai plaisir à se déchaîner sur son pauvre jumeau.
Le chevalier se retourna comme s’il avait été blessé dans son amour-propre, ce qui était presque vrai, au fond, et s’écria :

Donc c’est ça, Monseigneur aurait préféré que je ne Le réveille pas ! Ton lit a-t-il donc plus d’attrait à tes yeux que les environs du Weyr ? Tu me déçois, Ar’tlam !

D’jail allait continuer sur sa lancée quand une jeune cavalière déboula en trombe dans la cour. Le jeune homme l’observa avec surprise. Elle montait un coureur, et ses vêtements rappelaient ceux des habitants des grandes plaines. Que faisait une nomade ici ? Un lézard de feu était perché entre les oreilles de l’étalon et les dévisageait avec curiosité.
Le temps qu’il l’observe, la jeune fille avait déjà pris la parole. D’jail fronça les sourcils, puis eu un rictus suffisant.

Oui, c’est en effet une croyance assez répandue dans la lie du peuple. Superstition qui au passage n’a jamais été prouvée et est en conséquence parfaitement ridicule.

Puis son visage devint franchement hostile et menaçant.

Mais si tu continues à dire des choses qui me déplaisent, il se pourrait bien qu’elle soit vérifiée au moins pour toi ! Qu’est-ce que tu fais là ?

Le chevalier dragon oublia alors momentanément la nomade lorsqu’il sentit qu’on s’infiltrait dans son esprit ; et moins d’une fraction de seconde plus tard, il entendait la voix railleuse de Marayath.

*Dis donc, D’jail, c’est pas terrible comme technique d’approche d’une femelle, ça…*

*Marayath, il y a deux secondes tu étais plongé dans un sommeil de plomb, il me semble… Alors rendors-toi ! *


Le jeune homme soupira, il n’y avait pas moyen d’exercer le moindre contrôle sur ce dragon. Il tourna machinalement la tête vers Ar’tlam, et constata avec surprise que son frère avait les yeux rivés au sol et les joues écarlates. Presque en colère que son jumeau adopte une conduite aussi humble devant une fille, qui en plus lui était inférieure et moins âgée, il l’apostropha violement en le repoussant d’un geste brutal pour le forcer à réagir.

Ne me dis pas que tu te mets dans un état pareil à cause de « ça » ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kajila
Nomade
Nomade
avatar

Nombre de messages : 16
Age : 28
Date d'inscription : 20/05/2006

MessageSujet: Re: Promenade plus que matinale   Mar 27 Juin à 19:13

Kajila regardait les jumeaux avec une pointe detonnement. Ils avaient beau être aussi identique exterieurement qu'elle etait differente de son frere, ils semblait extremement differents de caracteres.
La jeune fille sentit aussitot monter une vague de sympathie envers le premier des deux qui semblait si doux qu'il se faisait litteralement ecraser par son furieux de frere.
Sans descendre de sa monture, elle les examina a nouveau tous deux des pieds à la tête.

La lie du peule ?

Releva-t-elle et haussant un sourcil.

Les parasites de Pern se sentent-ils aussi haut pour nommer le peuple de la plaine de ce qualificatif ?

Elle parlait a D'jail mais regardait Ar'tlam rougissant. Oserait-il prendre la parole contre son frere ? Ou pensait il la même chose au fond ?
Deja le chevalier la menacait. Pas du tout effrayée, Kajila eclata de rire.

Je ne te conseille pas d'approcher, ou tu verras a quel point ces rumeurs sont fondées.

Ryu se mit alors a siffler, ses yeux rouges tourbillonant à toute allure. Mais la jeune fille comptait surtout sur Zenchoo. L'etalon, a peine dressé, etait fort capable de botter quiconque s'appronchait de trop pret !

Et toi alors, lanca-t-elle a Ar'tlam, dit au moins comment tu t'appelles si tu n'arrives pas a dire autre chose !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ar'tlam
Chevalier Bronze
Chevalier Bronze
avatar

Nombre de messages : 28
Age : 35
Date d'inscription : 18/06/2006

MessageSujet: Re: Promenade plus que matinale   Mar 27 Juin à 20:39

Tout ce qu’on pouvait dire, c’était que son frère était déchainé ! Ar’tlam ne sut quoi répondre face à l’avalanche de reproches qui lui tomba dessus, honteux de décevoir son jumeau. Etait-ce sa faute s’il lui était faible ? Il se contenta d’afficher une mine abattue, même si ce serait sans doute de courte durée. Même les méchancetés de son frère n’arriveraient pas à entacher la joie qu’il éprouvait de se trouver avec lui.

Heureusement pour lui que la fille était là, au moins son frère avait trouvé quelqu’un d’autre à importuner. Pourtant Ar’tlam trouvait les propos de D’jail pour le moins injustes, il s’attaquait déjà à la nomade alors qu’elle n’avait pas montré signe d’hostilité !
Pourtant, jamais le chevalier se serait risqué à lui en faire la remarque, bien trop heureux d’avoir été oublié.

Les yeux toujours rivés au sol, Ar’tlam était en pleine contemplation de son ombre. Il ne souhaitait pas regarder l’inconnue, et en encore moins son frère ! Ce dernier se rendit apparemment compte de sa présence mais ce fut pour le ridiculiser une fois de plus, le repoussant violement.
Interloqué, Ar’tlam le regarda les yeux grands ouverts avant de se frotter la nuque apparemment indécis.

« Je … Non enfin … elle ne nous a rien fait et toi tu…. »


Il croisa le regard pour le moins inquiétant de son frère et rajouta presque aussitôt :

« Non rien…Oublis ce que j’ai dis… »


Puis il devint de nouveau cramoisi, sans qu’il puisse y faire quelque chose. Ce fut alors à la nomade de lui adresser la parole. Complètement déstabilisé, Ar’tlam balbutia quelques mots incompréhensibles, avant de se taire. Voila qu’il avait peur d’une simple fillette ! C’était un comble, D’jail avait raison ! Reprenant courage, il pu enfin articuler distinctement :

« Mon nom est Ar’tlam. »


Persuadé qu’il avait remplit la part de son contrat, il se tut, laissant à son frère le soin d’accueillir la jeune fille. Quelque chose lui disait cependant que les présentations ne se feraient pas mal !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
D'jail
Chevalier Bronze
Chevalier Bronze
avatar

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: Promenade plus que matinale   Mer 28 Juin à 16:18

D’jail fronça violemment les sourcils. Depuis quand son frère se permettait-il de critiquer son comportement ? Si c’était à cause de cette nomade, il allait le lui faire payer très cher ! Il regarda Ar’tlam d’un œil meurtrier. Il voulait mourir, le chevalier ne voyait pas d’autre explication ! Le jeune homme ne détourna la tête que lorsque son jumeau retira ses paroles et baissa les yeux. Satisfait, D’jail reporta son attention que la jeune nomade.
Il manqua de s’étouffer en l’entendant !
Comment ça, « les parasites de Pern » ? Le peuple de la plaine, pfffuit ! Des paysans, des sauvages, des imbéciles ! Il valait bien mieux qu’eux ! Et bien mieux qu’une fille !
Sous le coup de la colère, son visage rougit autant que celui de son jumeau. Ses yeux lançaient des éclairs quand il répliqua du tac au tac :

Le seul parasite, ici, c’est toi. Tu n’as rien à faire ici, il me semble.

Sa voix grondait comme un orage éclatant dans un ciel chargé. Le chevalier dragon aurait bien demandé à Marayath de lancer un jet de flammes sur cette impertinente pour rabattre son caquet, malheureusement son dragon faisait encore et toujours la sourde oreille, et semblait à nouveau mystérieusement plongé dans un sommeil incroyablement lourd.
D’jail écarquilla les yeux. Mais… cette fille, cette moins-que-rien se permettait de le menacer ! Elle ne savait pas à qui elle avait affaire ! Et son lézard de feu qui faisait l'intéressant! Ri-di-cule! Marayath aurait pu le manger tout cru ! Le garçon eut un sourire mauvais et hautain.

Je n’approche pas la racaille ! Pour qui me prends-tu ?

Et voilà qu’elle adressait la parole à son frère ! Mais… ! Il lui répondait !
D’jail poussa un grognement de mauvais augure. Il détestait que l’on commande à son frère ! Il n’y avait que lui qui avait ce droit ! C’était SON jumeau ! Personne ne pouvait l’embêter à part lui !
Il rugit.

Je t’interdis de lui donner des ordres !

Cette fois, D’jail était franchement menaçant et agressif. Quand il s’agissait de son frère, il ne se contrôlait plus ! Ses traits s’étaient considérablement durcis, sa bouche était déformée en une grimace de rage et de dégoût.

Retourne d’où tu viens, gamine ! Va t’en ! Il n’y a rien pour toi, ici.

Soudain, D’jail tourna la tête. Il avait senti une présence qu’il aurait reconnue entre mille…
Frrrr… Frrrrr… Frrrr…. Le frottement d’ailes sur l’air produisait un son bien familier aux oreilles du chevalier. Il aperçut alors la silhouette trapue à laquelle il s’attendait. Marayath, tout juste sorti de l’interstice, se posa en douceur dans la cour, replia ses ailes, et observa avec curiosité les personnes présentes.

*Alors, on s’amuse sans moi ? Qu’est-ce qu’il se passe, ici ?*

Pour toute réponse, D’jail croisa résolument les bras. En toute autre circonstance, il aurait bataillé avec son dragon, mais à ce moment précis, il était plutôt content de le voir.
Le chevalier regarda Kajila avec une morgue renouvelée. A présent, devant l'immense bronze qui occupait une bonne partie de l'espace dans la cour, la nomade allait moins faire la fière !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kajila
Nomade
Nomade
avatar

Nombre de messages : 16
Age : 28
Date d'inscription : 20/05/2006

MessageSujet: Re: Promenade plus que matinale   Sam 1 Juil à 20:56

Kajila avait decidé d'ignorer totalement le "mauvais" jumeau et de se concentrer sur Ar'tlam. Ce n'etait pas facile, vu que les remarques du premier faisaient flamboyer ses yeux mais elle reussi plus ou moins a ne pas lui parler.

Enchantée Ar'tlam, je me nomme Kajila, que les soeurs de l'aube vous protègent.

Le salua-t-elle avec la formule de politesse nomade la plus neutre qu'elle connaissait et un grand sourire. Il etait drole a ne pas oser la regarder. Surtout que cela semblait enerver l'autre, ce qui etait encore plus amusant !

Elle allait continuer lorsqu'une ombre passa devant Rukbat avant de se poser dans la cour.

Si Ryu ne reagit pas a l'arrivée de son immense cousi, Zenchoo, comme tous les coureurs, fut prit de panique et se mit a ruer a qui mieux mieux, essayant de desarconner ce cavalier qui l'empechait de courir loin de son prédateur.

A cru sur sa monture, Kajila faisait de son mieux pour rester en selle, et y arrivait d'ailleurs remarquablement bien. Comme le disait l'adage, elle etait née sur un coureur, et aucun d'eaux ne pouvait le prendre par surprise.

Vous...ne devriez pas...laisser...votre....dragon....si pret...des....ecuries...

Dit elle entre trois figures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ar'tlam
Chevalier Bronze
Chevalier Bronze
avatar

Nombre de messages : 28
Age : 35
Date d'inscription : 18/06/2006

MessageSujet: Re: Promenade plus que matinale   Lun 3 Juil à 18:08

Ar’tlam jetait des coups d’oeils répétés en direction de son frère. Il voyait le visage de son jumeau se tordre de fureur aux paroles de l’inconnue. Avec une inquiétude non dissimulée, le chevalier dragon continuait de fixer le sol avec insistance, jusqu’à ce que D’jail lui adresse la parole.
Déstabilisé, et ne comprenant pas la colère animant son jumeau, Ar’tlam bredouilla quelques paroles inintelligibles avant de se taire tout en fronçant les sourcils.
Puis il supposa que son frère essayait de le défendre ce qui lui arracha un regard plein de reconnaissance et de fierté. Pourtant la raison de cette antipathie envers la nomade restait toujours obscure pour l’homme. Après tout la jeune fille avait l’air gentille, et surtout elle avait le cran de tenir tête à D’jail.
Bien qu’il avait alors prit soin de ne pas croiser le regard de la nomade, il ne put continuer longtemps son manège. En effet la dénommée Kajila avait décidé de s’adresser à lui seul ignorant en passant les remarques de son frère ! Connaissant D’jail (et aussi parce que de converser avec une dame était très intimidant pour le chevalier), Ar’tlam déglutit difficilement en tripotant le col de sa tunique.
Avec maladresse il répondit :

« Moi de même … j’espère que votre séjour à Kyr’nael se passera dans encombres … euh enfin…je…. »


Ar’tlam allait de nouveau s’embrouiller dans des explications pour le moins dénuées de sens mais heureusement pour lui, le dragon de son jumeau apparut dans un battement d’ailes. Le chevalier leva les eux au ciel, l’inquiétude se lisant toujours sur son visage.
Le coureur de la nomade commença alors à ruer, et malgré les cabrioles de ce dernier Kajila tenait bon. L’homme esquissa un geste en direction de la fille, comme si il s’apprêtait à l’aider, mais une nouvelle fois le regard de D’jail le rappela à l’ordre.
Il croisa donc les bras se contentant d’assister à la scène, et soulagé il pensait :

*Bon au moins Erjaïth n’est pas là ….manquerait plus qu’il rapplique !*

Comme en réponse à ses craintes, le grand bronze traversa l’interstice et atterrit dans un grand BOUM près de son maître. Ses grands yeux tournaient à une vitesse folle, et observant avec lenteur les différentes personnes présentes sur les lieux, il émit un grondement amusé.

*[Tu parlais de moi mollasson ? C’est fou comme la compagnie est mauvaise ici … entre la teigne et son jambon sur pattes…]*

*Tu n’étais pas obligé de venir, si en plus c’est pour te disputer avec Marayath tu peux retourner dormir !*

*[Ouh, mais c’est qu’en plus il de mauvaise humeur le petit ! T’inquiète pas, ça va être drôle tu vas voir !]*

*…*

Ar’tlam ne préféra pas continuer la discussion, sachant pertinemment que son dragon ne l’écouterait pas. Quand il s’agissait de mettre la pagaille il était toujours le premier ! L’animal ignora complètement la nomade et son appétissant coureur pour s’occuper de Marayath posté un peu plus loin. Aussi foncé que son frère était clair, il était difficile d’imaginer que les deux dragons venaient de la même ponte. Erjaïth tourna lentement sa tête en direction de l’autre dragon, puis avec un nouveau grognement pouvant penser à un rire il s’adressa à Marayath :

*[Marayath : Tiens tiens tiens, alors comme ça on fait le beau devant un vulgaire lézard ? Je ne vois pas quelle fierté tu peux en tirer mon cher Marayath !]*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
D'jail
Chevalier Bronze
Chevalier Bronze
avatar

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: Promenade plus que matinale   Lun 3 Juil à 19:41

Le jeune homme regardait Kajila avec un œil sombre et étincelant qui aurait suffit à convaincre n’importe quelle personne normale de courir très vite. Mais pour qui se prenait cette folle, à le provoquer, à l’ignorer de la sorte ? Elle ne savait pas à qui elle avait affaire ! Bon sang, il était chevalier dragon, chevalier bronze, et elle une petite sauvageonne sûrement sortie d’il ne savait quelle tribu nomade perdue au milieu des grandes plaines!
Habituellement, il ne fallait guère d’encouragements à D’jail pour décocher une bonne droite à quiconque se plaçait en travers de son chemin. Si Kajila n’avait pas été une fille, et si elle n’avait pas été perchée sur son coureur, elle aurait déjà un bel œil au beurre noir.
D’jail se contenait avec difficulté. Non, en fait il ne se contenait pas du tout…

Si tu ne pars pas d’ici tout de suite, même Rukbat ne pourrait pas te protéger ! Modère tes paroles si tu veux un jour revoir tes grandes plaines, la sauvage…

Puis il fixa son frère d’un air qui n’annonçait rien de bon. Ses sourcils étaient tellement froncés qu’on ne voyait quasiment plus ses yeux…

Ar’tlam… Cette fille vient de m’insulter ouvertement et toi TU LUI SOUHAITES UN BON SEJOUR ??? Est-ce tu es complètement stupide ou est-ce que tu veux vraiment te battre avec moi ???

Il éructait, il bouillonnait, il cuisait littéralement de colère. Il n’y avait vraiment que l’arrivée de Marayath qui pouvait le calmer ! Son immense dragon campé au milieu de la cour, à toiser les personnes présentes, D’jail se sentit nettement mieux.
Mais il ne retrouva réellement sa bonne humeur que lorsque le coureur de la nomade se mit à ruer. Il éclata d’un grand rire mauvais, tellement fort qu’il couvrait presque les hennissements apeurés de l’animal. C’était vraiment trop drôle !

Alors, ma jolie, on ne tient plus sur son coureur ? On fait moins la fière maintenant !

D’jail se tenait les côtes à force de rire. Il s’appuya sur son jumeau pour reprendre son souffle, oubliant complètement qu’un instant plus tôt il était prêt à le trucider.
Le chevalier se calma en sentant un grand choc sur le sol qui l’aurait fait tomber s’il ne s’était pas retenu au cou d’Ar’tlam, manquant de l’étrangler.

Mais qu’est-ce que…

Puis il reconnut le dragon de son jumeau, et fronça les sourcils, toute hilarité envolée. L’arrivée d’Erjaïth n’était pas vraiment une bonne chose, que ce soit pour lui ou pour les autres…

Qu’est-ce qu’il fait là, celui-là ?demanda D’jail à Ar’tlam, un reproche meurtrier dans la voix, bien qu’il sache parfaitement que son jumeau n’avait aucun contrôle sur Erjaïth.

Marayath avait aussitôt retroussé les babines pour montrer ses crocs quand son frère était arrivé, et vibrait à présent d’un sourd grondement de mauvais augure ; ses yeux tournoyaient à toute vitesse et se teintaient d’une couleur rouge sang. Il était de notoriété publique que ces deux là se détestaient cordialement.

*[Erjaïth] Ca alors, Erjaïth… Déjà levé ? Tu es sûr que tu seras assez reposé pour tenir jusqu’à l’entraînement de cet après-midi ? Parce que la dernière fois, tes figures aériennes me faisaient plus penser à un ballon en train de se dégonfler qu’à des formations de combat !*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kajila
Nomade
Nomade
avatar

Nombre de messages : 16
Age : 28
Date d'inscription : 20/05/2006

MessageSujet: Re: Promenade plus que matinale   Jeu 13 Juil à 0:43

Les provocations de D'jail touchaient leur but. Elles auraient mis en colere quelqu'un de moins susceptible que Kaj mais l'adolescente prenait, de plus, la mouche tres rapidement. D'un ton sec, elle dit un unique mot a sa monture qui se calma soudainement, tremblante de peur, les yeux roulant, les oreilles en arriere, de l'ecume sous la croupe. C'etait un mot nomade, un ordre ultime qui faisait oublier au coureur tout son instinct pour s'arreter net. Et c'etait la premiere fois que Kajila avait besoin de l'utiliser.

La nomade descendit avec une tranquilité feinte de sa monture et la conduisit dans un box apres avoir remplis la mangeoire d'avoine et versé de l'eau pas trop fraiche dans l'abreuvoir.
Laissant les deux chevaliers et les deux dragons se disputer, elle saisit une poignée de paille et se mit a bichonner le cheval en lui murmurant des mots sans queues ni tête, toujours dans son etrange dialecte.

Ryu, quand a lui, n'avait peur ni des coureurs, ni des dragons, ni des humains. Sentant l'antipathie de sa maitresse pour D'jail et la sympathie que lui inspirait Ar'tlam, il snobait le premier et tournait autour du second, s'amusant a se placer devant ses yeux.

Enfin, Zenchoo calmé et bien installé, l'adolescente s'assit sur la porte du box et se mit a examiner avec curiosité les deux reptiles posés un peu plus loin, sans se rendre compte de leur dispûtes.

Ils sont jolis vos dragons, j'en avait jamais vu d'aussi grand.

Fit elle pour elle-même avant de se tourner vers le "bon" jumeau.

Lequel est le tiens ? Il a quel age ? Comment il s'appelle ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ar'tlam
Chevalier Bronze
Chevalier Bronze
avatar

Nombre de messages : 28
Age : 35
Date d'inscription : 18/06/2006

MessageSujet: Re: Promenade plus que matinale   Jeu 3 Aoû à 21:25

Ar’tlam l’air inquiet, regardait du coin de l’œil les deux dragons postés plus loin. Pour l’instant le petit groupe n’avait rien à craindre, mais le chevalier ne leur donnait pas plus que quelques minutes de calme. Marayath ne donnait pas l’impression d’être particulièrement joyeux de la présence de son frère et d’un certain côté, Ar’tlam le comprenait parfaitement.
Bien sur il se sentait en sécurité à proximité de Erjaïth, mais cette fois ci le chevalier aurait préféré que son dragon ne se réveille pas.
D’jail de son coté continuait à le brimer avec une hargne habituelle. La lèvre inférieur du jeune homme trembla légèrement, mais il resta cette fois ci de marbre devant la mauvaise humeur de son frangin. Il fallait qu’il se montre fort, surtout devant des inconnus. Il était chevalier bronze que diable !
Il ignora donc la remarque de D’jail sentant en passant qu’il allait sûrement le regretter, et préféra répondre à la question qui suivit, avec une sincérité revalant sa naïveté :

« Je ne sais pas ce que fait Erjaïth ici… A ..a vrai dire je ne l’avait pas senti venir… »

Puis la honte se lisant sur son visage, il décida d’aider la jeune nomade pour échapper à l’autorité de son frère. Cette dernière n’avait sûrement pas besoin d’aide, et parlait maintenant à son coureur dans une langue que Ar’tlam ne connaissait pas. Il approcha sa main vers la tête de l’animal pour qu’il puisse sentir son odeur, et se risqua à lui flatter l’encolure. Il ne parlait pas, mais paraissait un peu plus détendu.
Kajila elle, trouvait leur dragon jolis. Ar’tlam mit un temps à comprendre que la question suivante lui était directement adressé. Il releva la tête surprit :

« Hein quoi ?… Ah, le mien ! … Euh, c’est celui qui est le plus foncé, il s’appelle Erjaïth et il a 9 révolutions… »

*Bien que cela ne se remarque guère !*


*[Surveille ton langage mollasson, je pourrais te carboniser en clin d’œil ! Tu possède un don évident pour courtiser les donzelles toi ! Un werry pourrait faire mieux !]*


*Ne te moques pas de moi, je ne la courtise pas !*


Erjaïth ne répondit pas. Ar’tlam supposa qu’il devait tenir une conversation des plus intelligentes avec son frère, à savoir qui était le plus fort, le plus rapide ou le plus agile. En tout cas cela ne le concernait pas et il ne voulait s’en mêler que en dernier recourt !

Le dragon en effet se balançait lourdement à côté de son frère, grognant de contentement. Il répondit à Marayath, une pointe d’amusement dans ses yeux.

*[Marayath : Je ne vois pas de quoi tu parles mon cher frère, tu as du trop t’exposer aux rayons de Rukbat ces derniers jours ! A force tu finis par avoir des hallucinations mon pauvre , Je te plains sincèrement ! Et pour ce qui est de mes entraînements, je n’ai pas quelques kilos à perdre MOI, je peux donc me permettre quelques plaisirs comme profiter un peu plus de la chaleur de mon weyr ! Dommage que tu ne puisses pas te le permettre !]*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
D'jail
Chevalier Bronze
Chevalier Bronze
avatar

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: Promenade plus que matinale   Mer 23 Aoû à 22:21

D’jail était assez contrarié de la venue d’Erjaïth. Contrairement à son maître, si doux, si tranquille, le dragon avait un caractère…particulier qu’il s’employait à affirmer de la manière la plus désagréable possible, en particulier pour son frère Marayath. Le nez plissé en une grimace de dégoût, il regarda Art’lam avec tout le mépris dont il était capable, ce qui soit dit en passant n’était pas peu dire.

Tu ne l’as pas senti venir… Tu es chevalier et tu n’as pas senti ton dragon venir ??? Art’lam, j’espère que tu plaisantes ! parce que dans le cas contraire, c’est que tu as un sérieux problème !


Il le toisa de la tête aux pieds.

Si nous ne nous ressemblions pas autant physiquement, je nierais tout lien de parenté avec toi ! Tu es tout simplement… pathétique !


Puis le jeune homme eut un long soupir en passant la main dans ses cheveux, sachant parfaitement que son jumeau allait avoir honte, culpabiliser, s’attrister… Bah, il avait l’habitude ! Et puis c’était vrai, quoi, il était vraiment ridicule, non ? Et puis, si on ne pouvait plus s’amuser…il était tellement drôle avec sa petite frimousse de chien battu !
Drôle, la nomade l’était aussi avec ses cabrioles. Il y avait un moment qu’il n’avait pas ri comme ça ! D’jail s’essuyait les yeux en tentant tant bien que mal de cesser de pouffer sur l’épaule de son jumeau. Quand il réussit à retrouver un semblant de contenance, la jeune nomade avait déjà réussi à calmer sa monture, si soudainement et rapidement que c’en était presque étrange. Le chevalier ne s’en rendit même pas compte, occupé qu’il était à tenter de retenir les gloussements sadiques qui s’échappaient de sa gorge à la vue de Kajila s’occupant du coureur pour l’apaiser.
Lorsqu’enfin il fut calmé, il avait complètement oublié qu’il y a deux minutes il était prêt à lapider Art’lam... Mais il s'en souvint aussitôt lorsqu'il sentit son support, alias Art'lam, s'éloigner vers le boxe du coureur de la nomade. Il faillit tomber, se redressa tant bien que mal, toute hilarité envolée, puis se dirigea à grands pas nerveux vers son frère, bouillonnnant de rage. Sans même écouter ce qu'ils se disaient, il interrompit leur conversation en parlant très fort d'une voix ombrageuse, ce qui eut pour effet immédiat de ranimer l'inquiétude du coureur.

Ca t'amuses de sympathiser avec une sauvageonne sortie d'on ne sait où, Art'lam? A moins que... non, ne me dis pas qu'elle te plaît!


Le jeune homme fixa Kajila d'un regard tout sauf amical.

Regarde moi ça, un paillasson graisseux sur la tête, des yeux couleur vase, et ça se prend pour une déesse, à regarder les gens de haut alors que ça ne tient même pas sur son coureur!


Marayath ne s’était même pas rendu compte que son chevalier s'échauffait, occupé qu’il était lui-même à sa joute verbale avec son frère.


*[Erjaïth]Comment ça, quelques kilos à perdre ? Ce ne sont pas des kilos, petit, ce sont des muscles ! Ceci dit, ça ne m’étonne pas que tu ne fasses plus vraiment la différence…*
[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kajila
Nomade
Nomade
avatar

Nombre de messages : 16
Age : 28
Date d'inscription : 20/05/2006

MessageSujet: Re: Promenade plus que matinale   Jeu 7 Sep à 2:05

Kajila n'avait jamais vu d'autres jumeaux avant. Bien sur il y avait elle et son frère mais ils se ressemblait si peu que seuls leur age prouvait leur gemellité. Aussi elle ne pouvait savoir si cet adage qui avait détruit sa vie etait reel...mais Ar'tlam et D'jail semblaient pourtant l'illustrer. Si eux se ressemblaient comme deux gouttes d'eau, l'un lui était fort sympathique tandis qu'elle aurait bien piétiné l'autre pour le plaisir.

Et si c'etait vrai...si elle etait vraiment la mauvaise jumelle de son frère comme Ar'tlam l'etait du "jumeau qui n'avait pas nom" ? Elle secoua la tête. Elle savait qu'elle n'etait pas mauvaise ! Peut-être est-ce que cela ne marchait qu'avec les jumeaux qui se ressemblaient ?

Perdue dans ses pensées, elle n'avait pas preté attention au manège des deux chevaliers bronzes ou de leur dragons. Elle regarda les deux reptiles et murmura pensivement le nom de celui qui se dandinait...Erjaïth.

C'est alors que l'autre jumeau s'approcha en criant. Zenshoo, inquiet, se remit a piaffer et à souffler des naseaux mais la main de Kajila le calma tranquillement. De toute facon la jeune servante avait décidé de l'ignorer. Elle sortit de la stelle, bousculant sans ménagement le chevalier bronze (D'jail) pour se placer devant les deux enormes bêtes un peu plus loin. Elle se fichait qu'on la dise laide, elle etait ce qu'elle etait...et en etait fiere.

Cachant sa peur face à ces deux enormes bêtes qui pouvaient la pietiner, l'avaler ou la faire rotir sans le moindre problème, elle leva ses yeux sombre vers Erjaïth.

Bonjour, Erjaïth, moi c'est Kajila.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ar'tlam
Chevalier Bronze
Chevalier Bronze
avatar

Nombre de messages : 28
Age : 35
Date d'inscription : 18/06/2006

MessageSujet: Re: Promenade plus que matinale   Dim 10 Sep à 21:12

Ar’tlam ne savait quoi répondre à son frère. Non, il n’avait pas entendu son dragon arriver et soupçonnait d’ailleurs ce dernier d’avoir délibérément masqué sa présence. Erjaïth était apparemment très fort pour ce genre d’exercice à l’exaspération de son chevalier qui aurait préféré qu’il utilise toute cette énergie plutôt pour les entraînements au Weyr.

Quant à D’jail, il continuait de l’houspiller, se montrant sans pitié. Au mot « pathétique », le jeune homme baissa la tête légèrement honteux. Il se demandait si son frère avait raison, si il était vraiment comme il s’accordait à dire : idiot, mou, inutile…

Alors, pour oublier ces sombres pensées, il choisit d’adresser un faible sourire à son jumeau avant de bredouiller :

« Je…désolé D’jail. »

Puis tandis qu’il flattait l’encolure du coureur, le chevalier dragon avait presque oublié que D’jail était toujours là. Les reproches de son frère le fit même sursauter, et une fois de plus Ar’tlam se confondit en excuses.

« Non ce n’est pas ça…je…je voulais juste … poli…juste paraître poli ! »

Mais D’jail n’écoutait pas, bien trop occupé à insulter la nomade d’une manière un peu trop facile aux yeux du bronze. Critiquer l’apparence physique c’était un peu petit.
Mais jugea bon de ne pas se mêler de cette affaire, d’autant plus que Kajila ignorait ouvertement son jumeau !

La jeune fille s’approchait à présent de Erjaïth, qui tourna son immense tête en sa direction.
Ar’tlam lui, paraissait un peu nerveux mais s’approcha tout de même.

*[Marayath : En tout cas c’est à moi que cette petite humaine s’adresse, j’avoue qu’elle a du gout.]*

Pour le moment, l’imposant dragon se contentait de regarder avec une curiosité évidente la nomade se trouvant devant lui. Puis il transmit mentalement quelques mots à Ar’tlam qu’il s’empressa de transmettre.

« Erjaïth dit qu’il est heureux de faire votre connaissance et que…euh..il n’est pas d’accord avec D’jail. Il dit qu’il vous trouve très …hém… appétissante. »


*J’espère que tu te rends compte des imbécillités que tu me fais dire ! Et puis c’est juste pour contredire mon frère, ou tu le penses vraiment ?*

*[Question idiote mollasson, les deux !]*

*Si elle prend peur ce sera entièrement de ta faute !*

Erjaïth ne répondit pas, mais émit cependant un grognement de satisfaction. Ce n’était pas les première fois qu’il ignorait les conseils de son maître ou même ses questions. Chose que en passant Ar’tlam avait du mal à accepter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
D'jail
Chevalier Bronze
Chevalier Bronze
avatar

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: Promenade plus que matinale   Mer 20 Sep à 22:47

D’jail commençait sérieusement à s’énerver. Non en fait, il voyait carrément rouge ! Dire que cette fille se permettait de le bousculer, lui, un chevalier dragon ! Du coup, il n’écoutait même plus les jérémiades de son jumeau…
Quant à Marayath, il n’arrangeait rien.

*[Erjaïth] Tu te fies au goût des humains maintenant ? Et en plus tu la trouves appétissante ? Bientôt tu t’accoupleras avec eux ! Tu me diras ça vaut mieux pour toi, les humaines ne volent pas et tu as eu tellement de mal à suivre au dernier vol nuptial…*

Le dragon grondait d’une rage sourde qui pour l’instant s’exprimait en mots, mais qui n’allait pas tarder à sortir sous la forme d’un coup de griffe si Erjaïth continuait à le taquiner. Habituellement, Marayath n’était pas très susceptible, mais son frère faisait l’exception qui confirmait la règle. Il en fallait bien une !
Par empathie, le dragon et son chevalier échangeaient des vagues de colère et mêlaient leurs deux rages sans y prendre garde, ce qui ne faisait rien pour arranger la situation.
A un moment, D’jail se rendit compte qu’il fallait qu’il change de comportement, qu’il n’arriverait à rien en continuant à déverser sa rage et sa morgue sur Kajila et Art’lam. Il contacta Marayath qui lui proposa une idée qui fit naître un sourire diabolique sur le visage du chevalier.
D’jail s’avança vers la jeune nomade, lui offrit un sourire qui se voulait engageant, mais qui finalement était plutôt inquiétant, puis prit la parole.

Ecoute, je crois que nous sommes partis du mauvais pied tous les deux ! Pour me faire pardonner de mes manières un peu, brutales dirons nous, je vais te faire une faveur ! Tu es nomade, tu n’as jamais chevauché autre chose qu’un coureur, j’imagine que tu as toujours rêvé de voler à dos de dragon !

Sans lui laisser le loisir de répondre, le jeune homme la tira par le bras de telle façon qu’elle ne puisse se dégager, et moins de temps qu’il n’en fallait pour le dire, Kajila se retrouvait sur Marayath, derrière D’jail qui lui tenait toujours le bras sans douceur.
Le dragon bronze étira ses ailes, prit son élan, et décolla. D’jail respira aussitôt beaucoup mieux : le vent qui lui fouettait le visage l’apaisait toujours. Sans plus 'occuper de la nomade qui serait obligée de se tenir à lui pour ne pas tomber,il éclata de rire, complètement revigoré. A ce son, Marayath entreprit aussitôt une série de loopings, durant lesquels ils avaient la tête en bas, puis commença une figure compliquée qu’Erjaïth avait ratée au dernier entraînement.
Il plana un moment en profitant des courants ascendants, puis brusquement descendit en piqué. Ce fut seulement à un peu moins de 2 mètres du sol qu’il vira tout aussi brutalement pour remonter, puis se poser sans grand égard pour ses passagers.
Le vol avait duré à peine 2 ou 3 minutes.
Marayath lança un coup d'oeil goguenard à son frère.

*[Erjaïth] J'espère que tu as bien regardé, Erjaïth? Tu as compris comment il fallait faire, maintenant? Mais ne t'inquiètes pas, va, tu y arriveras bien un jour.…*

D’jail, tout à fait requinqué par ce passage dans les airs, mais pas secoué pour deux sous, habitué qu’il était de ce genre d’acrobaties, se retourna vers Kajila.

Alors ? Ca t’a plu ?

En voyant ses cheveux tout ébouriffés par les courants d’air, il éclata encore une fois d’un grand rire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Promenade plus que matinale   

Revenir en haut Aller en bas
 
Promenade plus que matinale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Promenade matinale [pv Lord Vlad]
» Promenade matinale (terminé)
» Agréable promenade au bord de la source. [PV : Juxty.]
» [Ruelles] Balade matinale sans Sebastian [PV: Ciel Phantomhive & Atsuka Lyako]
» Promenade avec minidou

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Weyr de Kyr'naël :: Weyr :: Bassin :: Cours en plein air-
Sauter vers: