le Weyr des nomades de l'ouest
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 J'ay, maître du bronze Lyroth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
J'ay
Chevalier bronze, Chef d'Escadrille
Chevalier bronze, Chef d'Escadrille
avatar

Nombre de messages : 54
Age : 48
Localisation : Loin de son frère !
Date d'inscription : 23/06/2006

MessageSujet: J'ay, maître du bronze Lyroth   Ven 23 Juin à 19:20

Physique


Nom (entier et élidé) : J’ay, anciennement Joay

Age : 36 révolutions (30/09)

Taille : 1m85

Poids : 78 kg

Couleur et coupe de cheveux : à l’origine, les cheveux de J’ay étaient bruns, mais Rukbat les a tant décolorés qu’aujourd’hui ils sont plutôt châtain foncé ; en cherchant bien, on peut même trouver ci et là des mèches châtain clair, principalement près du front. Ils sont coupés assez courts, et pratiquement ras sur la nuque.

Couleur des yeux : noisette, avec quelques petites tâches qui évoquent le bronze, mais ils tendent à s’assombrir avec l’humeur de leur propriétaire.

Type de peau : en général plutôt hâlé, mais J’ay perd facilement son bronzage

Autres détails : solidement bâti, avec des épaules carrés, une musculature tout à fait correcte et un visage plutôt dur, qui trahit bien sa détermination, J’ay n’a rien de la beauté délicate de son frère J’xay. Ses sourcils fins, qui filent vers les tempes, se froncent souvent, et il serre les dents dès qu’il est contrarié, effrayé ou tout simplement concentré.


Mental


Passions : le vol. Il adore s’entraîner avec Lyroth, inventer de nouvelles manœuvres aériennes et travailler l’endurance de son bronze sur de longues distances. Il faut vraiment qu’il soit malade, épuisé ou confronté à un temps affreux pour qu’il reste au sol et renonce ne serait-ce qu’un seul jour à voler. Il aime également beaucoup commander.

Loisirs : à Delani, son passe-temps préféré était de pourrir la vie de J’xay et de ses amants. Il a du y renoncer après maintes reproches de son oncle R’los et préfère depuis fabriquer des harnais ou se balader en vol normal avec son dragon.

Habitudes : il se lève à heure fixe, très tôt, et s’entraîne chaque matin avec Lyroth

Phobies : que son frère J’xay réussisse à le battre dans un domaine ^^ ? Non, mais presque ! En effet, J’ay tient tant à son prestige qu’il est terrifié à l’idée de le perdre. Il a également peur de se retrouver un jour seul contre tous, même s’il ne l’avouera jamais.

Caractère général : J’ay change radicalement d’attitude s’il se trouve en présence de telle ou telle personne plutôt qu’en présence d’une autre. Ses amis vous diront que c’est un excellent chevalier, travailleur et doué, et un bon camarade. Au milieu des membres de son escadrille, J’ay est quelqu’un de sérieux mais d’agréable. Il est charmant avec les jeunes femmes, car il a l’âme d’un séducteur, mais ne tient absolument pas à fonder une famille avec l’une d’elle. Pour tout dire, il est plutôt volage et n’a pas du tout la « fibre paternelle ».

Il est très protecteur envers les membres de sa famille, excepté envers J’xay qu’il déteste plus que tout. J’ay n’a rien contre les chevaliers-verts en général mais ne peut pas voir son frère en peinture ; il serait néanmoins bien incapable d’expliquer pourquoi si on lui posait la question, et répondrait simplement que, d’après lui, le « gringalet » n’aurait jamais du essayer de l’imiter et se présenter sur les Sables.

Têtu, extrêmement rancunier, J’ay ne sait pas pardonner à ses ennemis et se montre absolument infect avec eux. Remarques méprisantes et acides, provocations et soupirs dédaigneux fusent lorsque le chevalier-bronze rencontre l’un de ses détracteurs. Il est trop fier pour en venir aux poings mais fait toujours son possible pour amener ses ennemis à la faute.


Histoire


Diplômes : apprenti tanneur. Il lui manquait peu de choses pour devenir compagnon, mais il a préféré retourner au Weyr pour participer à une Eclosion. Il n’a jamais repris ses études.

Etudes : 3 révolutions à l’Atelier des Tanneurs du Fort de Taffarel

Père : Jeros, soigneur de dragons, 55 révolutions, au Weyr de Delani. Jeros est un homme de taille et de corpulence moyennes, avec des cheveux gris et courts, des yeux bleu ciel et un visage sévère. C'est un homme sérieux, peu expansif, mais très fier de compter plusieurs chevaliers-bronze dans sa famille et ne s'en cachant pas. Lui-même est venu au Weyr dans l'espoir de marquer un dragon, mais a renoncé à devenir chevalier après son second échec sur les Sables. Il ne garde aucune amertume de ces échecs, aime beaucoup sa compagne et son travail, et s'entend très bien avec ses enfants, excepté avec J'xay avec qui il est plus ou moins en froid depuis l’éclosion de Jallith.

Mère : Xayenn, cuisinière, 57 révolutions, au Weyr de Delani. Elle est née au Fort de Kaelbel et y a passé toute son enfance, ainsi que son adolescence ; elle a déménagé au Weyr pour échapper à ses parents qui refusaient de lui laisser son indépendance. Elle était alors en âge d'être présentée sur les Sables, mais ne le fit jamais et pour cause : elle a le vertige ! C'est une femme solide et assez grande, de la même taille de son mari qui n'est pourtant pas petit. Elle porte de longs cheveux blond vénitien, qui ondulent dès que l'air est humide, et possède de très beaux yeux noisette. C'est une femme gentille et sensible, mais capable d'éclats de voix et de colère, que son compagnon et le reste de sa petite famille ont appris à redouter.

Frères et soeurs :
- J’xay (anciennement Jexay), son frère cadet, chevalier-vert, 33 révolutions, au Weyr d’Azuria avec sa dragonne Jallith.

- Jarenn, sa sœur cadette, compagnonne guérisseur, 26 révolutions, au Fort d’Azuria.

- Xera, sa plus jeune sœur, Candidate à l’Eclosion, 18 révolutions, au Weyr de Kyr’naël. Xera est une jeune fille charmante et exubérante, qui déteste l'oisiveté et ne reste jamais longtemps isolée ou triste. On peut parler d’elle comme d’une jolie fille ; même si son visage délicat ne peut rivaliser avec les plus grandes beautés, ses sourires radieux, ses superbes yeux gris-bleu et sa magnifique crinière blond vénitien suffisent à rehausser son charme naturel. Elle ressemble beaucoup à J'xay, et aime beaucoup le chevalier-vert. Elle adore Jallith, et même si tout le monde la voit avec une dorée, Xera ne serait pas du tout contre l'idée de marquer une verte comme son frère !

Autres parents :
- R’los (anciennement Rylos), son oncle, chevalier-bronze, 59 révolutions, au Weyr de Delani avec son bronze Tonanth. R'los a les cheveux totalement blancs et la vue qui baisse, même s'il se défend avec véhémence lorsqu'il entend de telles accusations ! Encore vaillant malgré les révolutions qui s'accumulent, il continue à beaucoup voler avec Tonanth, qu'il a marqué dès sa première Eclosion, contrairement à son frère Jeros resté sur les Sables. Il aime énormément la famille de son frère, et a toujours été désolé des rapports conflictuels opposant Jexay et Joay, bien qu'il ne se soit que rarement interposé, n’osant pas se mêler de leurs affaires.

- Joraylen, son fils, Candidat à l’Eclosion, 15 révolutions, au Weyr d’Azuria.

J’ay a peut-être d’autres enfants, mais ne le sait pas et, surtout, ne veut pas le savoir !

Histoire : Joay est l’aîné d’une famille comptant quatre enfants. Sa naissance fut rapide et sans incident, et il fut bientôt placé en tutelle auprès d’une jeune femme prénommée Romala. Cette dame, une compagnonne éleveur douce et douée, prit grand soin de lui et le guida durant toute son enfance. Très sociable et surtout très actif, Joay se mêla vite aux autres enfants de son âge et fit rapidement preuve d’un véritable caractère de chef.

Il accueillit Jexay avec indifférence, mais adora Jarenn dès le premier regard. Il se sentit d’autant plus proche de sa petite sœur qu’elle fut placée en tutelle, comme lui, alors que son frère était resté près de Xayenn à cause de sa santé fragile.

A l’âge de 12 révolutions, Joay devint Candidat et se présenta sur les Sables. Il le fit davantage pour plaire à son père et à son oncle que pour lui-même, et ne se sentait pas réellement prêt. En vérité, il se sentait si mal à l’aise qu’il repoussa inconsciemment tous les dragonnets et finit seul sur les Sables. Les membres de sa famille le consolèrent du mieux qu’ils purent, mais il était si déçu et si gêné de s’être ridiculisé en public qu’il demanda à Romala la permission de quitter le Weyr, pour « essayer autre chose ». Sa tutrice accepta et tous deux partirent pour le Fort de Taffarel.

Là-bas, Joay intégra l’Atelier des Tanneurs, où il resta trois révolutions. C’était un bon élève, mais un matin, il reçut un lézard de feu porteur d’un message. Dans cette missive, l’un de ses meilleurs amis lui signalait que la dorée Kiamath avait pondu, et lui déclarait avec enthousiasme qu’il comptait se présenter sur les Sables. L’apprenti ébéniste repensa alors à sa première expérience sur l’Aire d’Eclosion, et songea à retenter sa chance.

Une courte septaine plus tard, Romala et lui regagnaient le Weyr, et, moins d’un mois après son retour à Delani, Joay, contracté en J’ay, devint le fier maître du bronze Lyroth à l’occasion de l’Eclosion de la ponte de Kiamath. Son bonheur aurait été complet si Jexay n’avait pas soudain pris la décision de l’imiter, et n’était pas devenu Candidat à son tour. Furieux de voir cet avorton suivre ses traces, l’aspirant bronze fut ravi que les autres Candidats lui mènent la vie dure sous prétexte qu’il était plus faible qu’eux.

Malheureusement, les brimades de ses camarades n’empêchèrent pas Jexay de marquer : à l’âge de 17 révolutions, il conféra en effet l’Empreinte à une petite verte nommée Jallith. Le fossé qui séparait les deux frères se creusa alors davantage. De révolution en révolution, la tension se fit plus forte. Avec l’aide de plusieurs de ses amis, Joay déployait des trésors d’ingéniosité et de méchanceté pour compliquer la vie à son frère. Les compagnons du chevalier-vert n’étaient pas épargnés, et les chevaliers-bleus jugèrent bientôt plus prudents de se tenir à distance du beau J’xay.

A l’âge de 26 révolutions, J’ay fut nommé Second d’une Escadrille de Haute Altitude. Huit révolutions plus tard, il obtint la place de Chef à la tête de la même escadrille. Quelques septaines après l’annonce de sa promotion, il eut une dispute particulièrement violente avec J’xay, et les deux frères en vinrent finalement aux poings. Par chance, R’los les découvrit et les sépara avant que l’un d’eux soit sérieusement blessé. Il ne dit rien aux personnes susceptibles de les punir, mais leur fit jurer de ne pas recommencer.

J’ay donna sa parole, mais cela n’empêcha pas Lyroth de continuer à se montrer agressif envers Jallith, au point d’essayer de l’attaquer, un matin où son maître et celui de la verte ne les regardait pas. J’ay comptait alors 36 révolutions, et J’xay 33. Sur l’insistance de l’oncle R’los, le plus jeune des deux frères quitta le Weyr de Delani quelques jours plus tard et gagna Azuria.

Moins de deux septaines après le départ de J’xay, J'ay fut témoin d'un accident : un jeune chevalier-vert et sa monture furent grièvement brûlés pendant un entraînement de son Escadrille. Le chevalier-bronze fut destitué et vit l’un de ses meilleurs amis prendre sa place de Chef. Il trouva cette décision profondément injuste, car ce n’était pas la flamme de Lyroth qui avait brûlé la jeune dragonne, mais n’osa pas faire de scandale, d’autant plus que R’los lui-même, son respecté et vieil oncle, estimait la punition appropriée. Pour le chevalier retraité, un Chef d’Escadrille devait veiller sur la sécurité de chacun des membres de son groupe, et J’ay avait donc une part de responsabilité dans l’accident.

Blessé, amer, furieux, J’ay songea bientôt à changer de Weyr, pour tenter sa chance ailleurs. On lui proposa Kyr’naël ; il accepta. Xera, ayant eu vent de l’affaire, exigea qu’il l’emmène avec lui. Naturellement, discuter ne servit un rien, et Lyroth dût se résoudre à prendre la jeune femme comme passagère.


Animal


Race : dragon

Prénom : Lyroth

Couleur : son cuir est d’une couleur bronze uniforme, excepté sur le front et au bout de la queue où il est plus clair, tirant sur le doré. Il est de taille moyenne pour un bronze, et plutôt massif, avec des épaules et un arrière-train musclés. Ses ailes, à peine plus claires que le reste du corps, sont un poil trop courtes, ce qui le force à fournir plus d’efforts lors de longs vols.

Age : 21 révolutions

Caractère : assez semblable à celui de son maître. Lyroth aime dominer et n’apprécie pas qu’on remette son autorité, ou celle de son maître, en doute. Il est prompt à se fâcher, mais un bon vol suffit en général à le calmer. Il aime beaucoup s’entraîner avec J’ay et poursuivre les femelles, tant les dorées que les vertes, même s’il est davantage intéressé par les reines.

Moyen d'acquisition : issu de la dorée Kiamath et du bronze Vladeth au Weyr de Delani


Autres


Raison du transfert : officieusement, son ambition et le désir d’échapper aux regards lourds de reproches de son oncle R’los. Officiellement, la volonté d’aider le Weyr de Kyr’naël à se reconstruire.

Personnages adoptables dans cette fiche :
- Xera, Candidate, 18 rév, avec fiche (en priorité)
- R’los, chevalier-bronze retraité, 59 rév
- Jeros, soigneur de dragons, 55 rév
- Xayenn, cuisinière, 57 rév
- Romala, compagnonne éleveur, la soixantaine


Dernière édition par le Jeu 10 Aoû à 10:38, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 206
Date d'inscription : 10/10/2005

MessageSujet: Re: J'ay, maître du bronze Lyroth   Ven 23 Juin à 23:22

Fiche acceptée, bienvenue sur Kyr'naël Smile

PS/ Je ne peux pas m'empêcher de demander => Héliara, aurais-tu finalement craqué? Razz

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pern.frbb.net
J'ay
Chevalier bronze, Chef d'Escadrille
Chevalier bronze, Chef d'Escadrille
avatar

Nombre de messages : 54
Age : 48
Localisation : Loin de son frère !
Date d'inscription : 23/06/2006

MessageSujet: Re: J'ay, maître du bronze Lyroth   Ven 23 Juin à 23:26

Bien sûr ! Qui d'autre pourrait se cacher derrière le frère de J'xay ?! Razz

Je voulais le proposer en adoptable, comme Xera, puis je me suis dit... enfin, voilà, quoi, en un mot, me voilà, et bien contente d'être là ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: J'ay, maître du bronze Lyroth   

Revenir en haut Aller en bas
 
J'ay, maître du bronze Lyroth
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» yoga, chevalier de bronze l hydre femelle
» Kira, Chevalier de Bronze du Phénix
» Natsume Chevalier de Bronze de la croix du sud
» Altia Verana, Bronze Saint du Puma
» Gallen, Chevalier de Bronze du Lynx

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Weyr de Kyr'naël :: Règles, Registres et Autres :: Registres :: Habitants du Weyr :: Chevaliers dragons :: Chevaliers Bronze-
Sauter vers: