le Weyr des nomades de l'ouest
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un nouveau chef

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
R'bach
Chevalier Bronze Chef de Weyr
Chevalier Bronze Chef de Weyr
avatar

Nombre de messages : 43
Age : 46
Localisation : Dans son weyr à farfouiller ses papiers
Date d'inscription : 08/11/2005

MessageSujet: Un nouveau chef   Jeu 18 Mai à 17:44

R'bach s'était réveillé aux côtés d'Erell. Il la regarda d'un air à la fois tendre et satisfait. Il était maintenant le chef d'un Weyr. Et pas n'importe lequel. Tout y était à refaire.

Il se leva donc avec enthousiasme car il appréciait la nouvelle tâche qui l'attendait. Il voulait rendre Kyr'naël tellement attractif que tous les chevaliers se battraient pour venir sous son commandement.

Il prit un parchemin sur lequel il griffona, à l'attention d'Erell *Retrouvez-moi ce soir à la table d'honneur de la grande salle. Je vais y faire un discours et je m'attends à ce que vous soyez à mes côtés. Faites aussi en sorte de convoquer les seigneurs du fort vassal de Kyr'naël.*

Comme à son habitude, le message était direct et froid. Il n'y avait rien laissé transparaître des sentiments naissants qu'il avait pour sa dame. Au contraire de Dorignyth, qui était couché aux côtés de Zaëlth et que rien ne semblait pouvoir faire bouger. R'bach avait demandé à Dorignyth de venir le prendre pour le ramener à son weyr personnel, où il avait l'intention de rassembler ses affaires pour les ranger dans le weyr du Chef mais rien n'y avait fait. Il avait dû monter la volée de marches à pieds.

En passant, il s'était arrêté aux cuisines pour informer l'intendant de préparer un banquet pour le soir. C'est là qu'il avait appris ce qui s'était passé lors du vol nuptial, dont il ne s'était rien douté alors que Dorignyth avait couvert Zaëlth. Il fit donc un autre crochet par l'infirmerie pour se rassurer que tout allait bien et qu'aucun grand malheur supplémentaire n'avait frappé le weyr, son weyr.

Il passa l'entier de la journée dans son weyr, en n'avalant que du Klah dont il avait emporté un pot de la cuisine, rangeant, classant ses papiers, préparant son déménagement dans le weyr des Chefs et écrivant son discours du soir.

Il dut à nouveau descendre à pieds dans la grande salle, Dorignyth restant toujours aux côtés de sa reine qu'il n'avait pas quitté de la journée.

C'est donc très irrité qu'il arriva dans la grande salle vide, le parchemin sur lequel il avait noté son discours à la main, et qu'il s'installa à la table d'honneur, attendant que la grande salle se remplisse.

_________________
R'bach, maître du bronze Dorignyth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erell
Dame du Weyr
Dame du Weyr
avatar

Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 10/10/2005

MessageSujet: Re: Un nouveau chef   Ven 19 Mai à 11:19

Erell s'était reveillée seule, son compagnon étant déjà partit. Elle songea au vol de Zaelth et au fait qu'à présent, elle n'etait plus seule pour tout diriger. Pensées qui lui firent evidement plaisir.
Elle s'étira, bailla et finalement se leva, n'aimant pas rester des heures au lit a ne rien faire.
Elle etait en train de se demander comment allait se passer le partage du pouvoir (Erell savait qu'elle avait prit l'habitude de tout faire tout seul et connaissant le caractere fier du chevalier bronze, il y avait fort a craindre que cela n'aille pas sans clash), lorsqu'elle tomba sur le mot qu'il lui avait laissé.
Son sang ne fit qu'un tour et elle dut le relire plusieurs fois avant d'en comprendre le sens...ce qui n'arrangea rien. Cet.....homme.... la traitait comme une servante ! Cela n'allait pas se passer comme sa !

De la journée, Erell, ne décolera pas. Elle alla voir K'rys et T'nell, ayant eu vent de l'accident durant son Vol (comme quoi rien ne pouvait bien se passer... ), fit prevenir et organisa le voyage de Tyrnaël, puis elle prit Storm, une pile de dossier et partit travailler dans la plaine, voulant eviter le plus longtemps possible l'objet de son courroux.

Malheureusement, il fallait bien rentrer se changer pour la ceremonie du soir. Erell etait peut-être en colere mais surement pas mesquine, aussi il ne lui etait pas venu une seule seconde a l'esprit de boycotter le discours de son...hum...homologue masculin.

Elle retourna dans son Weyr, s'habilla de sa plus jolie robe de cérémonie. C'était une robe simple, d'un blanc immaculé brodé de fil doré, serrée au niveau du buste pour s'elargir a partir des hanches.
Elle brossa consciencieusement ses cheveux courts, lanca un coup d'oeil satisfait au miroir puis a sa reine qui se prélassait aux cotés de Dorignyth depuis la veille au soir.

Erell descendit les escaliers avec sa vivacité habituelle (cela ne la derangeait pas du tout de se deplacer a pied, elle etait heureuse qu'au moins l'une des deux soit ravie du resultat du vol), elle entra en avance dans la grande salle, repera immédiatement R'bach et se rejouit qu'il soit seul dans la piece.

Elle le rejoignit a la table, posa le mot incriminé sur le discours que le chevalier etait en train de relire et dit, sans autre forme de proces et d'une voix dont l'intensité reduite ne diminuait en rien l'enervement.

Je sais qu'il va nous falloir un peu de temps pour travailler ensemble et que votre nouvelle dignité doit vous faire gonfler tête et chevilles mais je vous serais reconnaissante, la prochaine fois de respecter au moins les FORMES de la politesse la plus elementaire. Je ne suis pas une fille de cuisine CHEVALIER !

fit elle en insistant sur les deux mots importants de son petit laius pour bien lui rappeler que des deux, celle qui pouvait donner des ordres, c'etait elle.

_________________
Mais personne n'est a personne,
elle a beau le dire
A l'idée qu'on l'abandonne
Elle aime autant mourir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R'bach
Chevalier Bronze Chef de Weyr
Chevalier Bronze Chef de Weyr
avatar

Nombre de messages : 43
Age : 46
Localisation : Dans son weyr à farfouiller ses papiers
Date d'inscription : 08/11/2005

MessageSujet: Re: Un nouveau chef   Ven 19 Mai à 15:31

Etait-ce la nervosité due au fait d'être nouveau chef du weyr qui le rendait ainsi irritable? R'bach ne le savait pas. Il avait toujours fait preuve d'un caractère très froid et rigide mais lorsqu'il s'énervait, il en connaissait toujours la raison. En ce moment précis, il ne comprenait pas la raison de son irritation. Dorignyth s'était prélassé toute la journée aux côtés de Zaëlth et n'avait pas daigné répondre aux demandes de son maître mais ce n'était pas une raison pour être si nerveux.

Peut-être étaient-ce les regards furtifs que lui avaient lancés les habitants du weyr tout au long de la journée, comme pour essayer de percer, en un seul coup d'oeil, les secrets les plus intimes de leur nouveau chef de weyr.

Cette irritation incontrôlée énervait R'bach au plus haut point et il tambourinait de ses doigts sur la table tout en relisant le parchemin sur lequel était noté son discours qu'il connaissait maintenant par coeur. Il relevait de temps en temps la tête mais la salle restait désespérément vide. Aucun chevalier ne semblait vouloir y faire son apparition pour le banquet de ce soir.

Il n'entendit pas Erell arriver. C'est donc par un sursaut qu'il réagit lorsqu'elle posa le mot qu'il avait griffoné pour elle à la hâte le matin même. Il se reprit très vite. Le geste qu'elle venait de faire et les mots qui l'avaient accompagné furent la goutte d'eau qui fit déborder le vase. R'bach releva doucement la tête en direction d'Erell et lui lança son regard glacial, qu'elle connaissait déjà. Il garda toute sa dignité car la froideur de son ton exprimait exactement ce qu'il ressentait sans qu'il ne dût élever la voix.

"Sachez Dame du Weyr que ni mes chevilles, ni ma tête n'enflent. De plus, ma dignité est exactement la même que celle que j'avais hier matin au réveil. Ce n'est pas parce que Dorignyth a couvert votre reine que je me sens plus important pour autant. De nouvelles responsabilités sont retombées sur mes épaules et j'ai agi, tout au long de cette journée, afin de me préparer à m'en acquitter au mieux, sans fioritures. Et j'estime que les requêtes que je vous ai adressées ce matin n'en avaient pas besoin non plus. Je les ai griffonnées à la hâte et je n'avais pas le temps d'y ajouter toutes les formules de politesse qui me passaient par la tête. "

R'bach fixait Erell droit dans les yeux et il semblait que deux barres de glace les reliait par le regard.

Ce qu'il dit ensuite le blessa légèrement dans son amour propre car tout au fond de lui, il cachait des sentiments de plus en plus présents pour la maîtresse de Zaëlth.

"Cependant, si vous préférez un chevalier vous écrivant des mots décorés de petites fleurs, vous réservant des billets doux sous votre oreiller et faisant des courbettes à chaque fois qu'il est en votre présence, je vous suggère d'aller chercher ailleurs un homme qui réponde à vos désirs. Il me semblait que vous aviez un peu appris à me connaître et que vous sachiez que "rigueur" et "droiture" sont mes mots d'ordre. Je n'ai jamais eu de temps pour les frivolités et ce n'est pas en tant que Chef du Weyr que je vais commencer à m'y adonner."

Pendant leur conversation, la salle avait gentiment commencé à se remplir. R'bach se leva alors et il hochait la tête en signe de salut à chaque chevalier qui entrait.

_________________
R'bach, maître du bronze Dorignyth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erell
Dame du Weyr
Dame du Weyr
avatar

Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 10/10/2005

MessageSujet: Re: Un nouveau chef   Ven 19 Mai à 16:41

R'bach sursauta et mit quelques seconde a réagir, puis il leva sur elle des yeux plus froids que l'interstice. Si elle n'avait pas été mentalement préparée a ce genre de réaction, il aurait ete probable que la jeune femme ai détourné la tête a la vue d'une telle froideur mais cette fois-ci elle s'y attendait et lui opposa un regard flamboyant de colere.
Puis le nouveau Chef de Weyr prit la parole d'un ton aussi froid que ses yeux. Derrière eux, la salle commencait doucement a se remplir et la jeune femme baissa la voix pour ne pas se faire entendre. Ils pouvaient se disputer mais le weyr devait rester uni !
Seulement elle avait parfoit du mal avec l'arrogance du chevalier qui allait partager son pouvoir, et elle pressentait bien que cette dispute ne serait pas la derniere.

Pourtant, malgré tout, la jeune femme l'admirait. Elle approuvait le choix de sa dorée. Dorignyth etait un beau dragon, fort, rapide, merveilleusement entrainé et son maitre un bon chevalier (fort, rapide merveilleusement entrainé mais une bouse totale en ce qui concernait la diplomatie visiblement... ). Mais l'admiration n'autorisait pas tout et surtout pas qu'on l'accuse incidement de ne pas faire son travail.

Et bien, vous avez fait votre devoir et repondu a de nouvelles responsabilité. Vous n'êtes certes pas le seul a qui cela arrive et cela ne vous donne aucun droit de vous montrer detestable. J'ai moi aussi fait mes devoirs et l'auraient fait même si on ne me les avait pas rappelés.

Elle prit une profonde inspiration et continua presque tranquillement mais avec une colere contenue qui faisait vibrer ses paroles.

Vous feriez bien de vous entrainer a mettre les "formules de politesse qui vous passent par la tête". Parce que je ne connais pas un apprentit qui accepterait de repondre a des ordres formulés ainsi et je ne parle même pas des chefs de clans ou du Seigneur Falkir et de son fils Rafaël.

Serrant les poings, la Dame du Weyr faisait son possible pour se maitriser et retrouver un calme qu'elle perdit completement face a l'attaque inattendue du chevalier. Avant de se rendre compte de ce qu'elle faisait, elle leva le bras et assena une claque monumentale au pauvre chevalier avant de rajouter, froidement.

Le fait d'avoir partagé ma couche ne vous donne en aucun cas le droit de juger mes gouts. Sur ce chapître j'en ai assez entendu pour une vie et n'en entendrait pas plus. Je me suis bien fait comprendre ?

Au fond d'elle la jeune femme regrettait son geste. Il avait beau être enervant (et particulierement aujourd'hui d'ailleurs), Erell aimait bien ce chevalier, comme la plupart des chevaliers du Weyr d'ailleurs. Mais il avait touché la un point sensible. La jeune femme avait tellement peur de s'attacher qu'elle rejettait quiconque lui plaisait trop, et le coup des fleurs et des courbettes avaient reveillés en elle trop de mauvais souvenirs. Elle prit une bonne inspiration, essayant de se calmer et ne pouvant s'empecher de penser que le Chef de Weyr ferait bien d'ajouter "diplomatie" à ses mots d'ordre...

_________________
Mais personne n'est a personne,
elle a beau le dire
A l'idée qu'on l'abandonne
Elle aime autant mourir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gallen
Petit garçon
Petit garçon
avatar

Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 24/04/2006

MessageSujet: Re: Un nouveau chef   Ven 19 Mai à 22:39

C'est alors qu'on entendit une sorte de gloussement retenu. Caché dans un coin de la salle, le jeune Gallen n'avait rien perdu de la scène et voir R'bach ainsi se faire remettre en place par Erell l'amusait au plus haut point. Se sentant découvert, le petit garçon se releva et alla se cacher derrière la dame du weyr. Mieux valait l'avoir avec lui que contre lui. Il lorgna discrètement en direction du couple et esquissa un sourire moqueur adressé au chevalier bronze puis il lacha d'un air innocent.

Bin dis donc Erell, je te plains! Tu vas pas rire tous les jours avec ce rabat-joie! Ca veut être chef de weyr et ça connait même pas la politesse. Pffft! Si ma mère était là, elle lui donnerai une bonne correction pour lui apprendre les bonnes manières!

Et il fit à l'homme en face de lui sa plus belle grimace! Puis il regarda la jeune femme, lui adressa un sourire charmeur et dans un mouvement inattendu lui fit un baise-main galant!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
K'rian
Chevalier Brun
Chevalier Brun
avatar

Nombre de messages : 17
Age : 31
Date d'inscription : 21/05/2006

MessageSujet: Re: Un nouveau chef   Mar 23 Mai à 12:05

K’rian entra dans la pièce. C’est à peine s’il jeta un œil à R’bach. D’ailleurs lorsque celui-ci le salua d’un signe de tête, le chevalier brun haussa les épaules et se dirigea tranquillement vers un coin reculé de la salle. Là, il s’appuya contre le mur, les bras croisés sur sa poitrine, et observa furtivement la scène qui se déroulait devant ses yeux. Il admira intérieurement l’effronterie du petit garçon et dut se forcer à retenir un sourire narquois face aux réflexions d’Erell. Il n’aimait pas leur nouveau chef de weyr est se ferait un plaisir de le lui faire savoir en temps et en heure. Pour le moment, il se contentait de regarder les nouveaux arrivants, les jugeant d’un regard froid et moqueur dès qu’il croisait les yeux de l’un d’eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R'bach
Chevalier Bronze Chef de Weyr
Chevalier Bronze Chef de Weyr
avatar

Nombre de messages : 43
Age : 46
Localisation : Dans son weyr à farfouiller ses papiers
Date d'inscription : 08/11/2005

MessageSujet: Re: Un nouveau chef   Mar 23 Mai à 14:31

R'bach resta de marbre lorsque la main d'Erell atterrit violemment sur son visage. Il ne haussa même pas les sourcils. Ce n'était ni le lieu ni l'endroit pour avoir une dispute. Comme Erell, sa priorité première était que le weyr reste uni et ce n'était pas en montrant d'entrée une mésentente dans le couple que Kyr'naël prendrait cette voie.

De sa voix toujours aussi froide, il s'adressa à Erell, comme si elle ne venait pas de le frapper à l'instant.

"Je pense que nous avons abordé là des sujets qui doivent rester entre nous deux. Nous n'allons pas déjà étaler une mésentente devant tous les chevaliers. Celà leur laisserait une porte grande ouverte à établir une anarchie que ni vous ni moi ne souhaitons."

L'espace d'un instant, alors qu'il regardait la dame le toisant, il se souvint de la nuit qu'ils venaient de passer alors que leurs dragons respectifs s'accouplaient. Jamais il n'avait ressenti une telle passion et elle n'était pas venue uniquement de Dorignyth. Mais R'bach n'était pas l'un de ces chevaliers frivoles qui sautaient sur tout ce qui bouge. Il avait plutôt la mentalité des gens des forts et il préférait ne s'attacher qu'une seule femme plutôt que de passer de couche en couche. Il n'avait jamais trouvé une femme pour laquelle il avait des sentiments aussi forts que ceux qui naissaient en lui pour Erell. A ce moment, un éclair de tendresse passa dans ses yeux. Il s'effaça cependant très vite.

Il baissa alors le ton, car un enfant venait juste de faire son apparition derrière la Dame du Weyr et avait l'audace de lui faire une remarque sur son éducation.

"Je crois que nous devrons continuer cette conversation plus tard. Il y a maintenant trop d'oreilles indiscrètes autour de nous."

R'bach se tourna alors vers le jeune enfant qui lui adressait une grimace telle qu'il n'en avait encore jamais vue sur aucun visage.

"Quant à toi, je crois que tu devrais aussi apprendre quelles sont les règles de politesse lorsqu'on s'adresse au Chef du Weyr. Et cesse de faire de telles grimaces. Tu n'as pas idée à quel point elles t'enlaidissent."

La salle se remplissait petit à petit. Dans le regard des chevaliers présents, R'bach sentait une grande désapprobation. Il se doutait bien que le fait d'hériter d'un chef de weyr taciturne et sévère, ne laissant aucune place aux jeux et à la frivolité ne ferait pas l'unanimité mais c'était son caractère et il ne le changerait pas pour s'attirer l'amitié des chevaliers. Son but premier était de rendre Kyr'naël prospère et il savait qu'en gardant la rigueur avec laquelle il avait mené toute sa vie et avec l'aide et la compétence d'Erell, il y arriverait.

_________________
R'bach, maître du bronze Dorignyth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthémis
Dame Verte, Harpiste
Dame Verte, Harpiste
avatar

Nombre de messages : 27
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Un nouveau chef   Mer 24 Mai à 18:33

Arthémis entra joyeusement dans la piece et se dirigea droit vers son amie. Elle lui posa une main sur l'epaule avc un grand sourire. Elle etait contente pour elle, bien qu'elle ne connaisse pas vraiment les relations entre Erell et R'bach. La dame verte leva alors les yeux sur son nouveau chef de Weyr, lui fit un sourire enjôleur.
C'est alors qu'elle avisa Gallen.

A propos de lecons, jeune homme, il ne me semble pas vous avoir vu a la derniere...si nous allions faire un peu de rattrapage avant que la cérémonie ne commence ?

Et, tenant le garcon par l'epaule afin de l'empecher de s'en aller (c'etait le roi de l'esquive), elle essaya de le conduire dans un coin tranquille de la piece.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
K'rys
Chevalier Bronze
Chevalier Bronze
avatar

Nombre de messages : 46
Date d'inscription : 03/11/2005

MessageSujet: Re: Un nouveau chef   Mer 24 Mai à 18:43

La nuit et la journée etaient passées sans que le chevalier bronze ne s'en rende compte. Il s'etait emplotyé a soigner les blessures de Mengath et Questh, puis celles de T'nell, tres affecté par le resultat du vol. Lui-même n'allait pas fort mais ne pensait pas a se soigner ou se reposer. Comme toujours il faisait passer le monde avnt lui.
R'bach etait passé le voir rapidement, Erell s'etait un peu attardée et K'rys etait vraiment heureux pour les deux chefs, souhaitant de tout son coeur qu'ils s'entendent bien. Mais il ne se voyait vraiment pas laisser ses "patients". Même pour un discours. Il fallait donc prévenir le chevalier bronze, afin que celui-ci sache son absence n'etait pas dictée par l'amertume ou la rebellion mais par le devoir.
Seulement Questh dormait, et le sommeil etant le meilleur des remedes, K'rys ne se voyait pas le reveiller. Aussi se resign-t-il a reveler son don au chef, ou tout au moins a son dragon, en passant directement par l'intermédiaire de Dorignyth.

(*Dorignyth* Excuse moi de m'introduire ainsi dans tes pensées mais pourrais tu expliquer a ton maitre que les soins que je dois apporter à Questh, Mengath et son maitre me retiennent ici et que je lui souhaite bonne chance pour sa prise de fonction s'il te plait ?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erell
Dame du Weyr
Dame du Weyr
avatar

Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 10/10/2005

MessageSujet: Re: Un nouveau chef   Mer 24 Mai à 18:55

Bien qu'elle n'aima pas l'idée d'être sermonée comme la premiere des apprentie, Erell ne put qu'hocher la tête. Une fois encore elle s'appercu qu'en fait, R'bach et elle s'entendait parfaitement sur le fond...seule la forme differait. Et quelques petits details egalement...

Je n'aborderais plus ce sujet, chef de Weyr.

Elle passa sa main dans les cheveux de Gallen.

La Miss te cherchais je crois petit diable, tu devrais aller la retrouver je crois.

Elle se baissa et, devant la salle pleine, embrassa le gamin sur le front avant de le confier a son amie qu'elle rassura d'un sourire. Puis, elle fit posément le tour de la table pour se placer a la droite de R'bach, legerement en retrait. C'etait son jour apres tout. Un peu repentante de s'être laissée emporter, elle lui posa une main sur la taille et murmura.

Bien c'est le moment de montrer que nos differents ne nous empechent pas de penser et d'agir dans la même direction. Bon courage, Seigneur R'bach.

_________________
Mais personne n'est a personne,
elle a beau le dire
A l'idée qu'on l'abandonne
Elle aime autant mourir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gallen
Petit garçon
Petit garçon
avatar

Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 24/04/2006

MessageSujet: Re: Un nouveau chef   Jeu 25 Mai à 17:41

Pour toute réponse au chef de weyr, Gallen lui tira la langue. Non décidemment, il n’aimait pas R’bach et comptait bien lui mener la vie dure. Il s’apprêtait à décamper lorsqu’il sentit une main s’abattre sur son épaule. Surpris, le petit garçon poussa un petit cri de peur et se retourna pour voir de qui il s’agissait.

Ah, non ! Pas toi !

Et comme Arthémis faisait mine de vouloir l’emmener ailleurs, il se mit à faire de la résistance tout en protestant.

Et puis, là, je n’ai pas le temps. J’ai plein de trucs à faire...

C’est alors qu’Erell l’embrassa sur le front et le garnement devint rouge comme une pivoine. Il bredouilla des paroles inintelligibles et se laissa traîner bien docilement par la dame verte dans un coin de la salle. Au passage, il remarqua l’air sombre de K’rian et se dit en lui-même que lui aussi ne semblait pas trop aimer leur nouveau chef de weyr. Puis ils s’arrêtèrent et Gallen se laissa tomber par terre les bras croisés sur sa poitrine en attendant la suite des évènements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saraelle
Dame Saraelle
Dame Saraelle
avatar

Nombre de messages : 22
Localisation : Au Fort principal
Date d'inscription : 21/05/2006

MessageSujet: Re: Un nouveau chef   Ven 26 Mai à 23:07

Saraelle frissona malgré son manteau de fourrure. Le passage dans l'interstice était toujours accompagné d'un froid glacial... La Dame enleva son manteau, le donnant à sa servante, montrant ainsi sa longue robe vert émeraude laissant ses épaules blanches dénudées, qui faisait ressortir plus encore le jade de ses yeux étincelants. La téléportation avec le chevalier brun n'avait pas plus secoué la Dame du Fort que si elle venait de lire un livre, elle avait l’habitude de ce genre de déplacement en tant qu’épouse du seigneur du Fort principal.
Elle regarda derrière elle pour voir où en était Kajila, sa jeune servante, et le garde qu’elle avait décidé d’emmener pour assister au banquet organisé par le nouveau chef de Weyr.
Son époux étant encore en réunion avec elle ne savait quel maître artisan ou tisserand, elle avait décidé de s’y rendre avant lui ; ainsi, en se dissociant de son seigneur, elle démarquerait nettement son autorité auprès du nouveau chef de Weyr, un certain R’bach dont elle n’avait jamais entendu parler auparavant. Ce qui en soit n’était guère étonnant, la jeune femme n’ayant décidé que fort récemment de mêler son grain de sable à la politique du pays…
Saraelle avait longuement hésité quand à la façon dont elle allait apparaître au chevalier bronze. Elle voulait qu’il comprenne qu’il n’avait pas affaire à une simple d’esprit qui laissait son mari s’occuper des affaires importantes.
C’était pourquoi elle avait tout d’abord emmené une servante. Une Dame seule n’étant jamais prise au sérieux. Quant au garde, elle était assez satisfaite d’avoir pensé à en faire venir un. En effet, par sa présence qu’elle comptait justifier par un ordre de Falkir, elle montrait clairement que le seigneur du Fort n’accordait pas une totale confiance aux chevaliers dragon. Et cela pouvait aussi être interprété comme une antipathie indirecte de Falkir envers le nouveau chef. Voilà comment elle espérait semer un début de zizanie dans la politique du Weyr, en engendrant des réactions de méfiance… La belle jeune femme sourit en pensant quelle serait la réaction de son époux devant son acte.
Se dirigeant de sa démarche gracieuse et altière vers la Grande salle du weyr, suivie de Kajila et du garde, elle examina sa tenue. Ses cheveux nacrés étaient retenus par un filet constellé de perles. Son cou lisse et pâle était entouré d’un fin collier d’argent, au bout duquel un joyau projetait des éclats verts eux aussi, sans toutefois soutenir la comparaison avec les yeux de la Dame. Satisfaite, elle arrivait sur le seuil de la Grande salle. Elle ordonna au garde de l’annoncer. Celui-ci frappa du bois de sa lance les dalles du sol, à trois reprises, pour attirer l’attention.
Il clama de sa voix tonitruante:

« Dame Saraelle, suzeraine du Fort de Tyrnaël et épouse du seigneur Falkir, est entre ces murs!»

Les têtes se tournèrent vers la jeune femme qui leur rendit sereinement leur regard, elle n’en était plus à une provocation près ! Elle se dirigea lentement vers les seigneurs du weyr, de son pas gracieux, puis s’approcha de R’bach, ignorant délibérément Erell, de façon insultante. Elle le détailla sans aménité, puis inclina très légèrement la tête avant de dire avec son sourire le plus charmant :

Au nom de mon époux Falkir dont je vous prie d’excuser le retard, je vous félicite pour votre… ascension, chevalier.

Saraelle l’avait imaginé plus jeune…bien qu’il ne manquât pas d’un certain charme, comme elle le nota avec intérêt. La Dame tourna alors la tête vers la Dame du Weyr qu’elle avait odieusement négligée, alors que jusqu’à ce jour c’était elle la seule et unique régente du Weyr.

Quant à vous, Dame Erelle, c’est toujours une joie pour moi de vous rencontrer. Vos visites en tant qu’ambassadrice au Fort se font trop rares pour me permettre d’apprécier votre présence à sa juste valeur…

Ces paroles hypocritement amicales avaient été prononcées avec un grand sourire plein de défi contenu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kajila
Nomade
Nomade
avatar

Nombre de messages : 16
Age : 28
Date d'inscription : 20/05/2006

MessageSujet: Re: Un nouveau chef   Sam 27 Mai à 20:10

Sur un signe de sa Dame, Kajila avait enfilé des vêtements pas trop simple. Une longue tunique beige avec des motifs tribaux en fil doré et un pantalon vert foncé. Par dessus, elle avait enfilé une chaude cape noire.
Cachant sa curiosité, elle monta sur le dragon brun qui s'envola. Puis soudainement il y eut un moment noir, froid, vide, sans bruit et sans air ! Pendant l'espace de quelques battements de coeur, la jeune fille se crut morte. Mais tout de suite, ils reapparurent au dessus du weyr et l'admiration supplenta la peur.

Visiblement peu choquée, Dame Saraelle lui confia son manteau, et Kaji le mit dans son sac avec sa cape. Puis, faisant bien attention a rester derriere la dame, comme on essayait de lui apprendre, pestant interieurement contre la lenteur de celle-ci. Elle n'avait pas assez d'yeux pour tout voir et la curiosité se disputait avec la fierté dans son regard.
Bien briefée, elle ne reagit pas lorsque tous les yeux se tournerent vers la dame, elle se contenta de la suivre le visage neutre.

Enfin, ils s'arrêtèrent dvant R'bach et Erell. Kajila savait vaguement qui ils etaient mais se fichait un peu de tout ces titres ronflants. En bonne nomade elle jugeait les gens sur leur valeur, pas leur origine ! Neanmoins, elle sentit les manoeuvres de sa maitresse et eut un sourire legerement gêné envers le couple en face d'eux.

Personne ne lui ayant adressé la parole, elle n'ouvrit pas la bouche...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R'bach
Chevalier Bronze Chef de Weyr
Chevalier Bronze Chef de Weyr
avatar

Nombre de messages : 43
Age : 46
Localisation : Dans son weyr à farfouiller ses papiers
Date d'inscription : 08/11/2005

MessageSujet: Re: Un nouveau chef   Lun 29 Mai à 17:44

Dorignyth se prélassait encore aux côtés de Zaëlth n'ayant en tête rien d'autre que SA reine et c'est donc avec un sursaut qu'il reçut le message de K'rys. C'était la toute première fois qu'un autre humain que son maître s'adressait à lui et il n'en revenait pas. Il transmit donc le message à son maître plus abasourdi que jamais.

R'bach quant à lui ne réagit pas de la même manière que son dragon. Au contraire, il fut ravi d'apprendre qu'un des chevaliers-dragon du Weyr avait cette capacité.

{Dis à K'rys qu'il est tout excusé. Le travail avant tout! Remercie-le aussi de m'avoir informé de son absence.}

Cependant, R'bach nota dans un coin de sa tête qu'il devrait convoquer le chevalier pour avoir une discussion avec lui au sujet de son don. Malgré le début un peu scabreux de la soirée, le chef du weyr se sentit soudainement très bien car avoir un tel atout dans le weyr était très précieux.

Ce fut ensuite la réaction d'Erell qui le remplit d'aise. Comme lui, elle savait qu'ils devaient absolument se montrer unis lors de leur première apparition ensemble en public et bien qu'ils continueraient leur conversation en privé, il la sentit plus détendue près de lui. Elle le lui montra en posant une main sur sa taille, ce qui lui fit relacher la tension dans ses épaules en éméttant un grand soupir de soulagement.

C'est justement à ce moment là que Saraelle fit son entrée. R'bach ne se laissa pas du tout impressioner par la mise en scène qu'elle avait manigancée. Pour montrer à Erell qu'il n'appréciait pas les manières et les paroles de la dame, il se rapprocha un peu d'elle lorsque Saraelle s'adressa à la Dame du Weyr sur un ton plus qu'hypocrite.

R'bach lança en regard en coin à Erell, espérant qu'elle comprendrait qu'il prenait la parole non pas pour montrer une soit-disant supériorité sur elle, mais plutôt pour montrer que tous deux menaient le même combat et qu'ils étaient sur la même voie en ce qui concernait Dame Saraelle. Il détestait sa façon de parler et rien qu'en prononçant le mot "chevalier" il avait ressenti la façon dont elle les dénigrait.

R'bach ne se laisserait pas avoir par son manège.

"Votre époux est tout excusé. Je connais quelles sont les responsabilité qui incombent à la direction d'un Fort et pour le remercier d'avoir laissé ses affaires le temps de cette soirée, nous allons attendre son arrivée avant d'entamer le banquet."

Il avait parlé d'un ton courtois, omettant de façon tout à fait consciente de remercier la dame pour s'être déplacée. Par contre, il n'allait pas la laisser dénigrer Erell de la sorte. En regardant alors sa compagne avec un sourire complice, il continua:

"Quant à dame Erell, vous devriez savoir aussi quelles sont les responsabilités qui lui incombent et elle les prend à coeur. Diriger un weyr de la façon dont elle l'a fait jsuqu'à maintenant ne lui a pas laissé de temps à perdre en mondanités superflues. Elle ne pouvait se déplacer que lorsque les circonstances le demandaient expréssément."

R'bach ne s'était pas exprimé avec le dos de la cuiller mais lui aussi, il voulait montrer à dame Saraelle qu'il ne se laisserait jamais marcher sur les pieds et que le manège qu'elle avait mené en faisant son entrée en fanfare et en tonitruant son rang au vu et au su de tous ne l'avait nullement impressioné.

"En attendant l'arrivée de votre époux, veuillez prendre place ma Dame."

Il lui désigna le siège à ses côtés, comme le voulait la tradition, et s'assit à son tour, après avoir également invité Erell à prendre place de l'autre côté. Il se rapprocha ostensiblement d'elle tournant légèrement le dos à Dame Saraelle.

_________________
R'bach, maître du bronze Dorignyth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
K'rian
Chevalier Brun
Chevalier Brun
avatar

Nombre de messages : 17
Age : 31
Date d'inscription : 21/05/2006

MessageSujet: Re: Un nouveau chef   Mar 30 Mai à 10:49

Lorsque Gallen passa devant lui, K’rian soutint son regard. Si le gamin pensait l’intimider, il rêvait tout éveillé ! Le chevalier fronça un sourcil de réprobation à l’attention de l’enfant puis un autre en entendant le discours de dame Saraelle. Mais pour qui se prenait-elle celle-là ! bien que ce soit la première fois qu’il la rencontre, le jeune homme la détesta cordialement. Elle était tellement imbue d’elle-même qu’elle frisait le ridicule. En plus, elle se permettait de critiquer ouvertement le weyr ! Eh bien, la prochaine fois que les Fils tomberont sur le fort, K’rian se dit qu’il allait sûrement en laisser passer quelques uns, histoire de rafraîchir les souvenirs de la dame quant à l’utilité des chevaliers-dragons.

Pour l’heure, comme tout le monde prenait place, il se souleva du mur et se dirigea lentement d’une démarche souple vers l’autre bout de la table. Il tira un siège et se laissa tomber dedans en soupirant. Il se cala bien au fond contre le dossier, pivota légèrement sa tête vers R’bach et posa ses bras sur les accoudoirs du fauteuil. A la répartie du nouveau chef de weyr, il esquissa un rictus moqueur à l’attention de Saraelle et tout en l’observant, ses yeux tombèrent sur une petite silhouette qui se dressait derrière la terrible dame. C’était une jeune fille quelconque qui semblait bien mal à l’aise face aux paroles de sa maîtresse. K’rian hausa les épaules et reporta son regard vers le trio en bout de table.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Falkir
Seigneur Falkir
Seigneur Falkir
avatar

Nombre de messages : 11
Localisation : Dans le Fort principal
Date d'inscription : 07/05/2006

MessageSujet: Re: Un nouveau chef   Mar 30 Mai à 18:50

Falkir marchait d’un pas vif apparemment satisfait. Sa réunion avec les maîtres tisserands s’était déroulée à merveille, et la production de tissus irait certainement à bon train à présent. Ravi d’avoir su résoudre les différents problèmes exposés par le maître principal, Falkir se rendit dans le Hall de son Fort le cœur léger.
Il comptait y retrouver sa Dame ainsi que les chevaliers dragons devant les accompagner jusqu’au Weyr. Bien qu’il savait pertinemment qu’un banquet serait donné en honneur au nouveau chef de Weyr, Falkir avait préféré terminé son entretien. Aucune festivité même des plus importantes ne pourrait le retarder dans son travail.
Cheminant les longs corridors du Fort, il pensa vaguement à s’occuper du désherbage prochainement ,on n’était jamais assez bien préparé à l’éventuel attaque des fils.
Arrivé au point de rendez vous, le présence d’un seul des chevaliers dragons fit perdre tout sourire au seigneur régnant. Il regarda l’homme interrogateur. Apparemment sa « merveilleuse » épouse avait une fois de plus décider de n’en faire qu’à sa tête ! Falkir soupira avec force, la mine soudainement sombre.
Il s’inquiétait de la voir partir seule, sachant parfaitement qu’elle chercherait avant tout à se faire remarquer, d’une manière tout sauf profitable pour le Fort.
Il demanda fermement à son accompagnateur de le mener au Weyr, et au plus vite.

Le temps de passer par l’interstice et Falkir se retrouvait dans l’enceinte du Weyr. Il se rendit rapidement dans la grande salle, cherchant des yeux le visage de Saraelle. Accompagné du chevalier dragon, il aperçu enfin sa Dame auprès des dirigeants du Weyr.
D’un air digne mais également respectueux, il s’avança vers R'bach et Erell avant d’incliner légèrement la tête. Il décréta d’une voix claire les formules de politesse habituelles, lançant un regard sérieux aux différentes personnes se trouvant devant lui. Contrairement à sa Dame, les annonces pompeuses n’étaient pas à ses yeux la meilleure des présentations.

« Bien le bonsoir Seigneur R'bach et Dame Erell. Veuillez bien excuser ma venue tardive, j’avais de nombreuses affaires à régler qui ne pouvaient attendre. J’espère ne pas avoir retardé votre banquet. »

Il observa le couple avec attention. Il avait déjà eut l’occasion de parler à Erell, ben que très sommairement, et se rappelait avoir déjà croiser le chevalier bronze lors de ses rares visites au Weyr . Ils avaient l’air tous deux d’être sérieux et conscients de la lourde tache qui venait de leur être confier. Ce détail ne pouvait que satisfaire le seigneur du Fort, désirant cependant en voir d’avantage avant de fournir des conclusions trop hâtives. Tout en ignorant en premier lieu sa femme, il s’adressa de nouveau aux deux dragonniers, en particulier à R'bach :

« Je tiens à vous adresser mes plus sincères félicitations pour votre nomination au poste de dirigeant au sein des chevaliers dragons. J’espère que nous pourrons réussir à installer un climat d’entente et d’aide entre Fort et Weyr. Votre prédécesseur avait gagné toute ma confiance et c’était avec une grande détermination qu’il a sut protéger le peuple des fils. J’espère de tout cœur qu’il en sera de même pour vous et votre dame.
Je sais que tout comme nous, vous avez subis de nombreuses pertes face à l’épidémie qui a ravagé notre contrée, la tache n’en sera que plus ardue.
Sachez tout de même que je serais à votre entière disposition à l’avenir si vous le désirez. J’ai un devoir envers le Weyr dont vous pouvez être surs que je m’acquitterais. »


Même si son visage restait impassible et ferme, son regard restait particulièrement bienveillant contrastant fortement avec celui de sa femme. Parler des affaires du Fort restait une des ses occupations préférés, et tout ce qu’il souhaitait, c’était que ce banquet se passe au mieux. Estimant qu’il avait assez parlé, il se posta près de sa Dame, regardant au passage les personnes accompagnant Saraelle. Une jeune fille qu’il n’avait jamais vue attira son attention, il supposa qu’elle devait être une des servantes de sa femme. Il n’y fit pas plus attention, mais fronça les sourcils à la vue du garde présent, aux armoiries du Fort. Il jeta un regard à son épouse, avant de lui prendre la main.

« Bonsoir mon aimée, je suis heureux de vous voir aussi resplendissante. »

Il lui rajouta tout bas, un brin agacé :

« Etait-ce vraiment nécessaire d’amener ce garde ici ?! Vous craignez donc une attaque alors que nous nous trouvions au Weyr ? Cette attitude n’était pas la meilleure à adopter vis-à-vis des chevaliers dragons ! Que cherchez vous donc à faire ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kajila
Nomade
Nomade
avatar

Nombre de messages : 16
Age : 28
Date d'inscription : 20/05/2006

MessageSujet: Re: Un nouveau chef   Mar 30 Mai à 20:55

Debout derriere sa Dame, sans bougerni parler, Kajla faisait son possible pour avoir l'air neutre, voir serieuse mais elle n'y arrivait pas tellement.
L'adolescente n'etait pas stupide, elle avait ecouté les confidences et les hésitations de sa dame, elle avait observé les reactions d'Erell et de R'bach et entendu les inflexions que Saraelle utilisait. Elle avait beau ne pas connaitre les coutumes, elle sentait bien qu'il se passait quelque chose, et que ce n'etait pas en faveur du fort.
Lorsque sa Dame s'assit enfin, elle décida qu'elle etait libre de tout service. Elle se posta contre le mur, voulant montrer par la qu'elle se dissociait de leur querelles de pouvoir.

Elle allait s'eclipser discretement lorsque Falkir vit son entrée a son tour. Elle soupira doucement, salua le seigneur qui la remarqua a peine, ne put reprimer un eclat de rire a la réaction de R'bach (visiblement, pour une fois, Dame Saraelle ne reussissait pas son coup), et, changeant soudainement d'idée, décida de rester regarder la comédie qui se jouait devant ses yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erell
Dame du Weyr
Dame du Weyr
avatar

Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 10/10/2005

MessageSujet: Re: Un nouveau chef   Jeu 1 Juin à 15:25

Perdue dans ses pensées, Erell avait laissé passer le temps en attendant le discours de R'bach. Elle ne le sentit d'ailleurs pas se detendre sous sa main ou se rapprocher d'elle. Elle ne revint sur Pern que lorsque sa dragonne l'informa de l'arrivée de Saraelle. Juste a temps d'ailleurs pour qu'elle ne sursaute pas a l'annonce de celle-ci.

Erell avait connu la Dame du Fort lorsqu'elle n'etait que 3eme dame et savait donc a quoi s'attendre avec elle. Regrettant en elle-même l'absence de Falkir, et se mit soudainement a esperer que R'bach se souviendrait de ce qu'elle avait dit a propos de la forme...un incident diplomatique etait bien la derniere chose que l'on souhaitait en ce moment ! C'etait d'ailleurs pour cela qu'elle ne réagit pas aux provocations de la dame, se contentant de la saluer de la tête, sans mot dire. Parfois le silence etait la meilleure réponse, et par ce geste, la jeune femme comptait faire comprendre a la Dame qu'elle ne la considerait que comme une invitée et ne traiterait qu'avec le Seigneur en personne.

Elle ne put cependant, s'empecher un leger sourire en entendant le chef de weyr prendre sa defense. Les paroles de R'bach lui mettaient du baume au coeur et lui rappelerent soudain qu'elle n'etait plus toute seul face au weyr...qu'elle avait a present quelqu'un de compétent pour l'epauler.
Dissimulant une joie soudaine, elle s'assit a la droite du chevalier bronze et lui envoya un regard reconnaissant...puis se releva pour saluer le Seigneur Régnant.

Bonsoir Seigneur Falkir. Soyez assuré que votre présence en ces murs est un honneur pour le Weyr, et un plaisir pour moi. Le banquet etait sur le point de commencer, je vous en prie, prenez place.

La jeune femme lui désigna son siege du bras avec un sourire accueillant. Certes c'etait court pour un seigneur mais Erell savait que Falkir n'aimait pas perdre son temps et ils auraient toujours le loisir de politiquer a leur aise apres.

_________________
Mais personne n'est a personne,
elle a beau le dire
A l'idée qu'on l'abandonne
Elle aime autant mourir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R'bach
Chevalier Bronze Chef de Weyr
Chevalier Bronze Chef de Weyr
avatar

Nombre de messages : 43
Age : 46
Localisation : Dans son weyr à farfouiller ses papiers
Date d'inscription : 08/11/2005

MessageSujet: Re: Un nouveau chef   Jeu 1 Juin à 15:39

R'bach était tranquillement assis aux côtés de Saraelle et d'Erell et malgré sa nervosité il se sentait tout de même à l'aise. La soirée avait relativement mal débuté, ça ne pouvait donc être pire. Sans avoir un regard hautain, il promenait ses yeux sur la salle, tentant de s'imprégner de l'atmosphère qui y régnait et bien que les personnes présentes semblaient détendues, il sentait une certaine animosité envers lui. Il ne s'en étonnait pas vraiment car en plus d'être taciturne, sa rigueur et sa droiture lui avaient souvent valu les inimitiés des autres chevaliers. R'bach ne s'en formalisait pas. Ainsi, mènerait ce weyr de façon tout à fait impartiale sans être soupçonné de favoriser tel ou tel chevalier.

C'est alors que Falkir entra dans la grande salle. R'bach se leva immédiatement pour lui réserver l'accueil qui lui était dû. Il apprécia beaucoup l'entrée en matière du seigneur du Fort et il lui répondit sur un ton solennel et très respectueux.

"Je vous remercie Seigneur Falkir. C'est un honneur pour ma dame et moi de vous recevoir au weyr de Kyr'naël. Je comprends tout à fait les raisons qui ont motivé votre retard. Il est vrai qu'un banquet, quelle que soit son importance, ne peut pas passer avant les affaires du fort. Le travail avant tout."

Pendant qu'il parlait, R'bach avait invité Falkir à le rejoindre à la table d'honneur en lui désignant sa place.

"C'est un honneur pour moi d'accueillir un homme tel que vous à ma table. Je vois que nous avons exactement les mêmes idées et de mon côté, je m'efforcerai de suivre la même route que celle qu'avait empruntée mon prédécesseur. Le Weyr a lui aussi un devoir envers le Fort et vous pouvez également être assuré que je mettrai toujours tout en oeuvre pour m'en acquitter dignement."

R'bach appréciait beaucoup cet homme. Il semblait être fait du même bois que lui et il avait l'impression que tous les deux feraient un excellent travail pour que leur région devienne prospère très rapidement. De plus, il avait besoin d'hommes comme lui pour l'épauler dans la tâche qui les attendait. En effet, il avait reçu le jour même un message dont il divulguerait le contenu dans le discours qu'il s'apprêtait à faire.

Le Chef du Weyr s'assura que Falkir était bien installé puis il jeta un regard à Erell pour lui signifier qu'il allait maintenant prendre la parole. Il se tourna vers la salle de laquelle montait un brouhaha discontinu et c'est d'une voix forte, claire et décidée qu'il entama.

"Je voudrais commencer par souhaiter la bienvenue à tous à ce banquet. Je tiens à vous remercier de votre présence à tous car je sens bien que de l'avis de certains, ce n'est pas moi qui devrait être à cette place. Mais c'est Dorignyth qui a couvert Zaëlth et selon la tradition, c'est le maître du bronze qui attrape la reine majeure à qui revient le poste de Chef du Weyr."

R'bach savait bien que toutes les convives connaissaient cette règle mais il préféra la rappeler pour les plus mécontents de son accession à ce poste. Après une légère pause, il continua.

"Avant le vol, j'ai déjà eu l'occasion d'aider la Dame du Weyr à gérer les effectifs de nos chevaliers. Vous êtes tous d'excellents éléments et c'est grâce à vous que Kyr'naël a réussi à se relever de l'épidémie qui l'a si durement frappé. Tous ensemble, nous avons réussi à rebâtir une base saine et c'est depuis cette base que je vais faire mon possible pour mener ce weyr à la prospérité à laquelle il aspire."

Il tourna légèrement la tête en direction de l'entrée des cuisines où toute l'effervescence avait momentanément cessé, les yeux de tous les gens étant rivés sur lui.

"Il est bien entendu que sans les gens des cavernes inférieures, rien n'aurait pu être fait. Je tiens donc également à vous adresser mes sincères remerciements pour le travail de fourmi que vous accomplissez chaque jour."

C'est maintenant qu'il allait annoncer la nouvelle qu'il avait reçue justement en ce jour où il était devenu le chef du weyr. Il fit donc une pause, prenant son souffle et continua.

"Aujourd'hui, les circonstances m'ont appris que nous serons obligés d'être plus liés que jamais. Nous nous devons d'être un Weyr sans aucune dissension car notre devoir premier nous appelle. Après l'épidémie qui nous a ravagés, nous serons à nouveau appelés à combattre un autre ennemi. Nous devrons défendre notre fort vassal contre le fléau légendaire de Pern. Un message du Nord m'est parvenu par l'intermédiaire de Dorignyth qui a reçu le rapport du dragon du Chef du seul weyr du Nord au sujet de la première chute qu'ils ont dû combattre. Je ne m'étendrai pas sur ce rapport. La seule chose que je relèverai c'est que les fils sont revenus. Je compte donc sur vous tous pour oublier vos petites querelles ou jalousies afin que nous soyons unis pour la défense de la terre qui est notre bien le plus précieux."

R'bach regarda l'assemblée et en face de lui, il ne vit que des convives bouches bées. Pour leur donner le loisir de digérer cette nouvelle, il termina sur ces mots.

"Le fléau ne s'est pas encore abattu sur nous et nous pouvons, ce soir, en toute sécurité nous délecter des délices que nous ont préparé les cuisinières. En attendant, tous avec moi pour que Kyr'naël soit vainqueur."

_________________
R'bach, maître du bronze Dorignyth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saraelle
Dame Saraelle
Dame Saraelle
avatar

Nombre de messages : 22
Localisation : Au Fort principal
Date d'inscription : 21/05/2006

MessageSujet: Re: Un nouveau chef   Dim 4 Juin à 14:31

Saraelle écarquilla les yeux de surprises devant les paroles pleine de froideur, et même hostiles, de R’bach. Douchée, elle recula d’un pas, complètement déstabilisée.
Dame Saraelle avait l’habitude qu’on lui obéisse, que l’on accède à ses moindres désirs, que l’on cède à tous ses caprices, que l’on lui donne toujours raison… Elle avait grandi et vivait toujours dans un endroit privilégié, entièrement soumis à sa volonté é à son bon plaisir. Depuis sa naissance, chacun s’était empressé et employé à la satisfaire. L’idée même que l’on puisse lui refuser quoi que ce soit lui paraissait risible. Elle était Dame du fort principal ! Et elle pensait qu’à ce titre, elle méritait plus que du respect, un dévouement le plus total.
Voilà pourquoi elle n’arrivait pas à comprendre qu’il n’en soit pas de même ici, dans les cavernes intermédiaires. Comment cet homme, tout chef de Weyr qu’il fut, osait-il lui parler ainsi ? Comment osait-il la rabrouer, même indirectement ? Pourquoi donc ne prenait-il pas son parti ?
Alors, Saraelle comprit. Elle comprit ce qu’elle était vraiment : une femme, seule et perdue au milieu d’un monde d’hommes. Pâle, le visage défait, elle regarda autour d’elle avec une crainte nouvelle et presque paranoïaque. Elle ne rencontra que des regard méprisants et désapprobateurs, comme celui par exemple du chevalier K’rian. Effrayée par cette prise de conscience soudaine, elle ne put rien dire pendant quelques minutes. Puis son regard croisa celui d’Erell, si fier, plein d’expérience. Elle, elle avait réussi à se faire respecter. Alors… pourquoi Saraelle n’y arriverait-elle pas ? Cette pensée rassura aussitôt la Dame.
Bonne joueuse, elle eut un sourire charmant pour le couple régent, et s’inclina un peu plus profondément cette fois. Elle avait compris la leçon.

Je vous supplie de m’excuser si je vous ai offensé, Chevalier R’bach, ou vous, Dame Erell. Telle n’était certes pas mon intention. Je sors si rarement du fort que j’en oublie les règles les plus élémentaires de courtoisie…

La jeune femme avait mis tout son talent d’actrice dans ces paroles, se surpassant pour paraître crédible. Elle comprit alors une seconde chose : ici, dans le weyr, si elle voulait se faire une place, il lui faudrait partir de zéro. Autrement dit, elle devrait nouer de nouvelles et hypocrites alliances, intriguer pour accéder à ce qu’il lui plaisait, enjôler pour atteindre ses objectifs… Un jeu passionnant, qui lui prendrait peut être le restant de sa vie, en bannissant l’ennui pour toujours ! Ses yeux brillèrent de béatitude lorsqu’elle parvint à cette réflexion, mais elle s’efforça de le cacher en s’inclinant une seconde fois.

Je demande humblement votre pardon.

La Dame allait s’asseoir lorsque son mari arriva. Saraelle retint à grand peine un bâillement devant le discours de celui-ci au chevalier R’bach. Ces deux-là allaient s’entendre… Ils étaient aussi droits, pragmatiques, en gros ennuyeux, l’un que l’autre ! Quand son époux la complimenta sur sa beauté, elle eut une sourire distrait, l’esprit totalement ailleurs, elle réfléchissait à ce qu’elle venait de comprendre. Les yeux emplis d’éclairs de malice qu’elle espérait dissimuler au seigneur, elle lui répondit sans aucune gêne, avec une fausse indignation :

Mais monseigneur, je ne l’aurai jamais amené ici de ma propre initiative. Vous savez parfaitement que je considère cet endroit comme aussi sûr que notre propre demeure !

Mentant effrontément, elle poursuivit en toute innocence :

Le chevalier brun qui m’a accompagnée m’a cependant vivement conseillé de m’entourer d’au moins un homme armé ; selon lui, les divisions qui règnent entre les différents chevaliers en ce moment rendent le weyr dangereux.

Se doutant que sa seule parole ne suffirait peut être pas à convaincre Falkir, Dame Saraelle chercha un témoin qui pût confirmer ses dires ; son regard tomba sur Kajila qui avait suivi leur conversation et qu’elle appela d’un geste de la main.

Tenez, Kajila, ma nouvelle servante, était présente à ce moment-là, elle pourra vous le dire comme moi ! N’est-ce pas, jeune demoiselle ?

Saraelle fixa la nomade d’un œil perçant, qui en gros voulait dire : « dépêche-toi de confirmer si tu ne veux pas perdre ton emploi ». Puis, se disant que la jeune fille marcherait sans doute mieux à la pitié, elle forma silencieusement les mots « s’il vous plaît », prenant garde à n’être pas vue de son époux.
Puis la Dame du Fort écouta avec attention le discours de R’bach, le regardant intensément pour ne rien perdre des éléments qui se présentaient à elle, et qui plus tard pourraient lui être utiles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiara
Dame Dorée
Dame Dorée
avatar

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 19/04/2006

MessageSujet: Re: Un nouveau chef   Mar 6 Juin à 2:38

Arrivée depuis peu, Kiara avait appris qu'il y avait un banquet organisé en l'honneur du nouveau Chef du Weyr. Elle s'était dirigée vers la grande salle, du moins le pensait elle. Elle avait fini par demander à quelqu'un qui passait par là, et elle avait pu trouver la bonne salle.
Elle était entrée doucement, juste après un grand homme, qui devait être le seigneur du fort voisin de Kyr'naël. Ne sachant pas trop où s'asseoir, elle resta un moment debout à coté de la porte, observant la discussion entre le Seigneur du fort et R'bach, puis se décida à aller s'asseoir à une table, pour pouvoir écouter ce que ce dernier allait dire.
Lorsqu'il annonca le retour des fils, Kiara se sentit toute chose. Elle voulait aider, et combattre les fils était sans doute ce qu'elle savait le mieux faire (ce qui était logique pour une dame dragon).
Elle fut bien contente tout de même d'entendre qu'on pouvait profiter de ce banquet sans inquiétude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yana
Dame Dorée
Dame Dorée
avatar

Nombre de messages : 10
Age : 47
Localisation : A cheval entre Kyr'naël et Azuria
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: Un nouveau chef   Mar 6 Juin à 9:12

En tant que dame dorée, Yana se devait d'assister au banquet donné en l'honneur du nouveau chef du Weyr. Ce n'était pas pour son grand plaisir, elle était si solitaire et recherchait sans arrêt cette solitude. Ainsi, elle ne risquerait pas de se lier à quiconque qui la laisserait tomber. Elle avait donc toujours pris l'habitude de manger seule dans son weyr ou près de l'infirmerie où elle passait le plus clair de son temps.

Elle était donc entrée discrètement dans la grande salle et avait pris place à une table un peu éloignée mais d'où elle avait une vue circulaire sur toute la salle. Elle assista donc à la querelle naissante entre les chefs du weyr, ensuite à l'entrée de Saraelle puis à celle de Falkir et elle écouta attentivement le discours de R'bach. Elle ne fut pas trop surprise d'entendre que les fils allaient revenir car tout au fond d'elle-même, elle en avait été persuadée et cela s'était en plus confirmé car les reines faisaient toutes des pontes beaucoup plus conséquentes qui contenaient fréquemment des oeufs d'or. Avant chaque retour des fils, les archives mentionnaient ces pontes avec des oeufs plus nombreux. C'est donc avec une réaction sans surprise qu'elle accueillit la nouvelle de R'bach.

Au contraire d'une majorité d'autres chevaliers, elle trouvait que ce chef serait excellent pour le Weyr avec l'arrivée des fils. En effet, les weyrs auraient maintenant besoin de meneurs d'hommes, sachant faire preuve d'autorité et ne se laissant pas embobiner dans de sombres querelles de chevaliers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
K'rian
Chevalier Brun
Chevalier Brun
avatar

Nombre de messages : 17
Age : 31
Date d'inscription : 21/05/2006

MessageSujet: Re: Un nouveau chef   Mer 7 Juin à 10:18

K’rian ne prêta qu’une oreille distraite aux paroles de Falkir. Les querelles des hautes sphères ne l’intéressaient pas. Par contre lorsque R’bach fit mention des Fils, des images douloureuses refirent leur apparition dans l’esprit du chevalier. Instinctivement, ses doigts se crispèrent sur les accoudoirs de son siège tandis que son visage devenait encore plus dru et impénétrable. Ces maudits ne le laisseraient donc jamais en paix ! Il avait fui son ancien weyr pour oublier la tragédie et voilà qu’elle le poursuivait jusqu’aux fins fonds de Pern. Ses yeux se mirent à briller de colère et d’une détermination sans précédent. Il ne serait vengé que lorsque les Fils seraient tous exterminés !

Il dévisagea l’assemblée avec un intérêt nouveau. Il écarta d’office Gallen et Saraelle. Ils ne seraient d’aucune utilité contre le fléau. Puis son regard passa sur les dames dorées. Yana, sûrement. Kiara peut-être. Quant à Arthémis, il était assez dubitatif. Mais bon, les dragons savaient ce qu’ils faisaient lorsqu’ils conféraient l’empreinte alors il se dit qu’elle ferait peut-être l’affaire elle aussi. Enfin, il observa le couple en bout de table. Avec eux, la question ne se posait même pas. Les Fils, c’était leur raison de vivre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kajila
Nomade
Nomade
avatar

Nombre de messages : 16
Age : 28
Date d'inscription : 20/05/2006

MessageSujet: Re: Un nouveau chef   Jeu 8 Juin à 1:12

Surprise d'être soudainement mis sur le devant de la scene, la jeune nomade se leva d'un bond et regarda autour d'elle. Prendre la defense de sa Dame etait quelque chose de logique et elle l'aurait surement fait sans les mimiques de celle-ci qui eurent le don de l'exasperer. Coque ! Elle n'etait pas stupide !
En même temps aller franchement contre et dire la vérité n'etait pas une bonne idée non plus.

Il faut croire ce que dit Dame Saraelle.

fit elle enfin, d'une voix douce, sans préciser si cette croyance devait être politique ou reelle. On ne pouvait pas dire que son temoignage soit vraiment probant. Par contre, le discourt du chef de weyr la fit froncer les sourcils. Les fils ? Mais il ne reviendraient plus ! Elle n'hésita pas a interpeller directement R'bach. En tant que nomade, elle ne se sentait pas au dessous d'un chef de Weyr.

Vous êtes sur ? Parce que mon oncle a toujours dit que les chevaliers dragons avaient tués les fils definitivement lors du dernier passage et que c'etait pour cela que nous leur devions reconnaissance et respect. Pourquoi nous avoir permis de silloner les plaines si les fils tombent ?

On sentait que le "nous" n'etait pas celui du fort. Kajila etait arrivée depuis trop peu de temps pour faire vraiment partie de la ville. Elle restait une enfant de la plaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saena
Dame Verte
Dame Verte
avatar

Nombre de messages : 45
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: Un nouveau chef   Jeu 8 Juin à 20:39

Saena courait dans les couloir , elle etais en retard au buffet , un bruit de dispute l'arreta , elle reconnu la voix d'Erell , inquiete elle se precipita dans la salle au moment precie ou Erell gliflée R'bach ,Sa commencer plutot mal entre ses deux la !L'amour commence par la geurre il est vrai mais tous de meme !

Dame Saraelle du fort principal fit alors son entré , celle la elle ne l'aimer pas beaucoup , trop de belle parole et de sourire mielleux . Quand Saena etais petite elle avait une frousse bleue de cette femme et de son mari ! mais maintenant il ne lui rester plus qu'une certaine antipathie envers le couple et leur marmot

Saena s'assis sur un siege evitant de trop devisager les personnes presentes . Lorsqu'ils parelerent des fils Saena se crispa , ainsi les fils etais de retour ! ce n'etais pas une surprise !L'etoile etais proche aprés tous !et les ponte de Reineavait augmenter de facon significative !Les ennuis allez bientot commencer !

Elle toisa Dame Saraelle d'un regard dedaigneux ,en voila une qui ne servirait a rien lors des chute ! Elle s'etais fait joliment moucher par R'bach ! .R'bach ferrais un bon chef du weyr elle en etais sur !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Falkir
Seigneur Falkir
Seigneur Falkir
avatar

Nombre de messages : 11
Localisation : Dans le Fort principal
Date d'inscription : 07/05/2006

MessageSujet: Re: Un nouveau chef   Ven 9 Juin à 18:26

Falkir se détendit légèrement. L’accueil que lui offrirent les deux chefs de Weyr fut à la hauteur de ses espérances, et il ne regretta pas d’avoir pensé du bien de deux personnes. Avec un imperceptible sourire aux coins des lèvres, il écouta Dame Erell. Il constata que la jeune femme avait prit de l’assurance, qu’elle était plus mure que la dernière fois qu’il avait croisé, il y avait de cela quelques périodes. Certain que sa venue au poste de Dame principale y était pour quelque chose, Falkir était heureux pour elle et surtout pour le Weyr. Il avait en effet besoin de dignitaires sérieux et conscients de la lourde tache qu’ils auraient à accomplir. Il répondit aux mots de bienvenue de la femme avec respect :

« Le plaisir est partagé, Dame Erell… »

Tout comme sa Dame, le seigneur R’bach lui indiqua ensuite la place qu’il devait prendre. Avant de s’y rendre, il remarqua avec satisfaction que tout comme lui, l’homme avait l’air de savoir ce qu’il avait à faire, le travail ne serait donc que plus agréable.
Le chevalier dragon avait réussit avec une rapidité déconcertante à attirer la confiance de Falkir. Bien qu’il devait s’assurer que Fort et Weyr s’entendrait au mieux, ce fut sans mensonge d’aucune sorte qu’il répondit à l’homme, montrant sa satisfaction :

« Vous m’en voyez ravi, c’est également un honneur d’avoir été convié à votre banquet. »

Un fois assis, il jeta un regard à l’assistance. Il y avait de nombreux chevaliers dragons, qui regardaient à présent dans leur direction.

De son côté, Saraelle venait de lui répondre. Ne voulant pas prendre le risque de déclencher une de ces disputes conjugales en présence des habitants du Weyr, Falkir répondit doucement :

« Je vous crois mon aimée. Maintenant profitons de ce banquet et évitons d’embêter vos servantes avec de pareils broutilles. »

Il indiqua cependant d’un regard perçant que la conversation à ce sujet n’était pas terminée. Puis sans un regard pour la jeune fille l’accompagnant, il reporta son attention sur la scène, et écouta avec attention le discours de R’bach. Il hochait de temps en temps la tête pour montrer son approbation, fixant de ses petits yeux gris la silhouette de l’homme.

Lorsque le seigneur eut terminé de parler, Falkir regarda l’effet qu’avait produit sa prestation sur l’assistance. Certains paraissaient troublés par la mention des Fils, d’autres attendaient la suite. Mais la plupart paraissaient convaincus, et Falkir le premier. Il n’en laissa cependant rien paraître, se tenant bien droit, imperturbable. Il remarqua alors que la dénommée Kajila émettait une objection.
Il jeta un regard emplit de reproches à sa Dame. Il ne savait pas comment réagirait le Chef de Weyr devant la jeune fille, mais savoir qu’elle restait sous la responsabilité de Saraelle ne le rassurait pas.
Il espérait seulement que ce n’était pas cette dernière qui avait incité la nomade à vouloir se démarquer ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R'bach
Chevalier Bronze Chef de Weyr
Chevalier Bronze Chef de Weyr
avatar

Nombre de messages : 43
Age : 46
Localisation : Dans son weyr à farfouiller ses papiers
Date d'inscription : 08/11/2005

MessageSujet: Re: Un nouveau chef   Lun 12 Juin à 16:19

R'bach ne fut pas étonné de la réaction de l'assistance. Il s'y était en fait attendu. Il restait debout à sa place, toisant l'assemblée d'un regard tout à fait neutre. Pendant ce temps, les odeurs émanant des cuisines se faisaient de plus en plus alléchantes et le Chef du Weyr se dit qu'il ne serait pas approprié de faire attendre les convives plus longtemps. Il fit alors un signe à l'intendante qui était debout à l'entrée des cuisines attendant justement le OK de R'bach pour commencer à servir.

La réaction ne se fit pas attendre. Soudain, une multitude de servantes firent leur apparition avec des plats fumants chargeant leurs mains et dont le fumet exhalait des odeurs appétissantes qui vous mettaient l'eau à la bouche.

En attendant que la nourriture soit déposée sur toutes les tables, R'bach se tourna vers Kajila dont la réaction ne l'avait pas surpris. Bien que maintenant promu au rang de Chef du Weyr, il ne se sentait pas au dessus de quiconque et n'avait donc ressenti aucune offense que la jeune fille s'adresse ainsi, directement à lui.

"Malheureusement, je ne me trompe pas jeune fille. J'ai reçu ce rapport d'un dragon et je pense que vous savez que les dragons ne mentent jamais. Les fils sont bel et bien revenus. Comme après chaque intervalle mentionné dans les archives de Pern et nous venons justement de voir la fin d'un intervalle arriver."

R'bach avait parlé sur un ton grave mais sans sévérité bien qu'il désapprouvat entièrement ce qui avait été inculqué à cette jeune fille mais elle n'y était pour rien. Elle n'était pas la maîtresse d'un dragon et R'bach considéra ceci comme une excuse pour douter de l'arrivée des fils.

Les convives se devaient d'attendre que les invités assis à la table principale aient entamé leurs assiettes avant de commencer. Maintenant, tous les regards étaient justement fixés sur la table occupée par R'bach, Erell et les seigneurs du fort de Tyrnaël, attendant le signe qui leur permettrait de satisfaire leur appétit. R'bach prit encore une fois la parole avant de commencer à manger.

"Une dernière chose! Demain matin, à la première heure, je veux voir tous les chefs d'escadrilles à la salle de réunion."

Il se tourna vers Falkir et d'un ton moins "commandeur", il s'adressa à lui.

"J'apprécierais également si vous pouviez trouver du temps pour assister à cette réunion."

Il reprit son ton fort pour s'adresser à l'assemblée entière.

"L'arrivée des fils nous donnera du travail. Nous devons oublier nos dissensions, quelles qu'elles puissent être, et nous préparer aussi sérieusement que possible à combattre ce fléeau. Ce n'est qu'unis que nous y arriverons, le Weyr et le Fort ensemble. Mais pour le moment, ne laissons pas refroidir plus longtemps ces merveilleux plats au fumet si appétissant. Régalez-vous!"

R'bach s'assit, passa le plat d'abord à Erell, faisant exprès de la privilégier sur Saraelle et attendit patiemment qu'il revienne près de lui pour se servir à son tour.

_________________
R'bach, maître du bronze Dorignyth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saena
Dame Verte
Dame Verte
avatar

Nombre de messages : 45
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: Un nouveau chef   Mar 13 Juin à 14:58

Saena commenca a manger , si il y avait une chose a laquelle elle ne s'habiturait jamais c'etais la rapidité du service au Weyr , cella la laisser pentelante ! R'bach rester mettre de la situation et les avait invité a manger quelque minute auparavant ,Saena avait une question sur les bout des levre mais n'osait pas la poser de peur d'importunner l'assembler , aprés plusieur minute de se combat interieur elle demanda au chef du weyr

-....euh ...Savez vous quand auras lieu la premiere chute de fils ?

Elle avait parler d'un ton calme et detacher avec un interet poli par egard au chef du weyr , Elle promena son regard sur les convives et un rose vif colora ses pomette , elle avait beau etre une harpiste elle etais quand meme intimidé par les personalité presente , elll jeta un regard supliant a Erell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
T'like
Chevalier Brun, Second d'escadrille
Chevalier Brun, Second d'escadrille
avatar

Nombre de messages : 33
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: Un nouveau chef   Mar 13 Juin à 15:21

T'like avait conscencieusement ecouté R'bach parler. Ainsi donc les fils allait recommencé a tomber? Interressant, pas rassurant mais tout simplement interressant.
Depuis le debut de la reunion T'like avait taché ,comme a son habitude d'etre discret, même quand la dame (au allure de serpent celon les dires de Neith) avait fait son manege, mais la, la declaration de R'bach le mettait plutôt mal a l'aise.
Il cacha ses emotions deriere un visage neutre plongé dans la comtemplation de son assiette alors que son esprit analyse la situation. T'like avait beaucoup d'admiration enver le chef du weyr et il etait pres a suivre ses ordres en aveugle.

**R'bach n'a jamais mentit, il ne doit pas mentir aujourd'hui. Je dois le croire même si je prefererais le contraire. Les fils sont vraiment une plaie! J'aurais aimé pouvoir vivre et grandir aupres de mon doux Neith sans craindre la mort qui deboulera du ciel! Mais bon d'un coté on ce serais un peu ennuyé!**

Un pale sourire eclaira son visage tendit qu'il poussé de la fourchette un bout de viande qui promettait d'etre savoureux

**Il faut desormais prepare le weyr en cas d'attaque de fils! Enlever les mauvaise herbe autour des fort sera deja un bon commencement. Ensuite il faudra recommencait la production de pierre de feu et reusir a convaincre les gens que les fils peuvent commencait a tombé...je crois que je vais beaucoup m'amuse!**

Neith aprouva vivement et, dans un elan de bravoure exeptionelle, il se retourna pour cuire de l'autre flanc. Cette reaction arracha un sourire a T'like. Une jeune dame verte prenommé Saena pris la parole et demanda quand se produirait la prochaine chute de fils. T'like dressa l'oreille a cette question, cela l'interressait aussi. Il releva la tête et il regarda R'bach avec attention avant de prendre tranquillement la parole d'une voix posé.

"Et ou cette chute tombera t'elle?"

T'like laissa entrevoir la determination qui le guidais pendant une fraction de seconde pour que le chef du weyr comprenne qu'il avait un allié dans la salle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yana
Dame Dorée
Dame Dorée
avatar

Nombre de messages : 10
Age : 47
Localisation : A cheval entre Kyr'naël et Azuria
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: Un nouveau chef   Mer 14 Juin à 15:03

Finalement, Yana ne regrettait pas d'avoir dû assister à ce banquet. Personne ne l'avait rejointe à son bout de table et ainsi, elle avait tout le loisir d'observer. Les réactions étaient diverses et variées. Plusieurs convives paraissaient abasourdis, n'osant croire aux déclarations de leur chef. D'autres semblaient effrayés et les derniers ne mettaient aucunement en doute les paroles de R'bach.

Yana faisait partie de ces derniers. Tout au fond d'elle, elle avait senti que quelque chose se passait. Il y avait eu comme un changement dans l'atmosphère de la planète entière. Et l'étoile rouge qui venait parfaitement s'encadrer dans le roc de l'oeil chaque matin à l'aube, où qu'elle se trouvât. Elle savait ce que ça signifiait et elle répondrait présente et accomplirait la tâche qui lui avait été assignée lorsqu'elle et Unwinth s'étaient liées pour la vie.

Toute convaincue qu'elle était, elle fut surprise d'entendre la jeune nomade douter de l'arrivée des fils. Yana aurait tellement voulu prendre la parole pour lui faire partager sa conviction. Mais ce n'était pas son rôle. Kajila avait parlé au Chef du Weyr qui avait d'ailleurs parfaitement répondu à la jeune fille.

Alors qu'on avait déposé une assiette fumante devant elle, Yana se saisit de ses services et commença à manger machinalement, n'étant pas aussi vorace que sa reine, écoutant et observant ce qui se passait dans la salle. Tout le monde était encore suspendu aux lèvres de R'bach et il était surprenant de n'entendre que le bruit des services cliquetant sur les assiettes.

Yana se retourna alors vers R'bach, attendant aussi ses réponses. Elle eut un regard admiratif pour cet homme. Aucun doute, il saurait faire de Kyr'naël l'un des meilleurs weyrs. C'était un meneur d'hommes, un vrai et la dame dorée se sentit soulagée de savoir qu'il en existait encore de tels pour éviter de laisser partir la planète à la dérive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R'bach
Chevalier Bronze Chef de Weyr
Chevalier Bronze Chef de Weyr
avatar

Nombre de messages : 43
Age : 46
Localisation : Dans son weyr à farfouiller ses papiers
Date d'inscription : 08/11/2005

MessageSujet: Re: Un nouveau chef   Mer 14 Juin à 16:02

R'bach sentait une certaine euphorie monter en lui. Il ne s'en serait jamais douté. Ce n'est pas qu'il aimait commander et se sentir le chef de tous les gens présents. Cette euphorie était plutôt due au fait qu'une grande partie de l'assemblée, malgré les dissensions et l'insatisfaction quant à l'issue du vol nuptial de Zaëlth, l'écoutait, le croyait et semblait prête à le suivre. Il se révélait enfin le meneur d'hommes qu'il avait toujours su être. Il avait pu le prouver en tant que chef d'escadrille et maintenant, bien que fraîchement promu, c'est en tant que chef du weyr qu'il s'affirmait comme tel.

Il s'était déjà assis et avait commencé son repas. Cependant, dans la salle, un silence ponctué d'un certain malaise régnait et la musique emise par les services n'était pas vraiment harmonieuse. Il posa donc les ustensiles qu'ils tenait aux côtés de son assiette et se releva afin que tout le monde l'entende bien.

Il regarda d'abord Saena qui avait posé sa question sur un ton plutôt inquiet. Puis il se tourna vers son second d'escadrille et lui rendit son regard avec un hochement de tête lui signifiant qu'il le remerciait de sa confiance.

"Pour le moment, nous ne savons ni où et quand la prochaine chute se produira. Je vous ai transmis mot pour mot ce qui a été communiqué à Dorignyth et je n'en sais actuellement pas plus que vous. Cependant, à la suite de ce banquet et après que j'aurai ramené le Seigneur Falkir et sa Dame dans leur fort, je suis convoqué à une réunion des chefs de weyr. Nous y étudierons les chartes du dernier passage pour nous aider à prévoir le plan de chutes."

R'bach se tourna vers T'like et s'adressa à lui personnellement.

"T'like, je vous serais reconnaissants si vous pouviez m'accompagner à cette réunion. Nous ne serons pas trop de deux pour y assister."

Avant de reprendre sa place et finir son repas (son estomac grondait car il n'avait rien mangé depuis la veille), il répéta encore à l'assemblée de profiter du repas qui leur était servi.

"Régalez-vous. Demain est un autre jour. J'aurai alors beaucoup plus de précisions et nous pourrons nous organiser beaucoup plus précisément quant aux nouvelles données que nous fait subir notre planète."

Il s'assit et se saisit de ses services. Il enfourna une grande bouchée de viande fumante dans sa bouche et se tourna vers Erell. Elle était restée calme et l'avait écouté sans ciller. Ses yeux se plantèrent dans ceux de sa dame. R'bach ne cherchait pas une quelconque approbation de ses paroles ou de ses décisions. Il voulait simplement s'assurer qu'elle le suivrait dans la défense de Pern et pour assurrer la perennité de Kyr'naël. Ce weyr lui tenait tant à coeur qu'il se sentait déjà comme un père devant protéger son enfant unique et chéri.

_________________
R'bach, maître du bronze Dorignyth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erell
Dame du Weyr
Dame du Weyr
avatar

Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 10/10/2005

MessageSujet: Re: Un nouveau chef   Mer 14 Juin à 17:35

Tout ce temps, Erell etait restée silencieuse. C'etait a R'bach de s'imposer et de montrer qui il etait. Elle, tout le monde la connaissait. Aussi prit elle bien soin de rester souriante mais impassible quoi qu'il arrive. Elle ne put retenir un brillement de l'oeil en voyant Kajila interpeller ainsi le chef de weyr. On voyait aux broderies de sa tunique que c'etait une nomade et visiblement une vraie, seule une fille elevée dans un clan pouvait reagir de la sorte.
Et bien, c'etait une bonne introduction pour R'bach, il allait devoir apprendre a faire avec ce genre de caractere ! Et d'ailleurs il n'en sortait pas trop mal.

Elle etait aussi soulagée de voir que si le courant passait assez mal entre le chef de Weyr et Dame Saraelle, R'bach et Falkir semblaient s'entendre fort bien !

Seule de l'assemblée, elle n'etait pas surprise par la révélation de R'bach, Zaelth l'ayant gentiment informée du message qu'avait recu Dorignyth. Il fallait d'ailleurs qu'ils en parlent tout deux, elle n'allait pas utiliser sa dorée comme espionne eternellement, il allait falloir que R'bach apprenne a l'avertir des nouvelles importantes qu'il recevait !

Mais elle avait comprit la lecon. Ils en discuteraient ce soir, se disputeraient probablement et allaient mettre quelques jours a se réconcilier...s'ils se reconciliaient. Lorsqu'elle etait dame mineure, le fait qu'Erell refuse de s'attacher ne posait pas de problemes, mais maintenant, il fallait qu'elle apprenne a vivre avec R'bach. Elle ne voulait pas être trop proche de lui mais en même temps ils devaient être unis tous les deux...maintenant plus que jamais. La jeune femme ne savait pas du tout comment gerer tout cela !

Elle n'eut pas le temps d'y reflechir plus avant. Elle croisa le regard de R'bach. Elle ne savait pas trop ce qu'il cherchait en elle mais dit la premiere chose qui lui passa par la tête d'une voix calme et sure d'elle.

Zaëlth a volé haut et loin.

Ce qui signifiait que R'bach etait chef de weyr et qu'en tant que tel, elle le soutenait. Cela voulait également dire qu'elle croyait en la tradition et que sa dragonne (et elle) etaient aussi pretes que possible pour affronter le retour de leur ennemi héréditaire.
Elle sourit.

Mangez, ce n'est pas le moment de tomber malade.

_________________
Mais personne n'est a personne,
elle a beau le dire
A l'idée qu'on l'abandonne
Elle aime autant mourir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gallen
Petit garçon
Petit garçon
avatar

Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 24/04/2006

MessageSujet: Re: Un nouveau chef   Jeu 15 Juin à 11:44

En sentant les douces effluves effleurer ses narines, Gallen se dit que le moment était enfin arrivé ! C’était l’heure de passer à table ! D’un bond, il sauta sur ses pieds, esquiva adroitement Arthémis qui essaya de le retenir et se rua tel un désespéré vers le festin.
Malheureusement pour lui, nombre de personnes s’étaient déjà attablés et en gênaient l’accès. Il joua donc des coudes pour se frayer un passage et bouscula au passage une dame verte qui venait de parler, Saena. Il ne s’excusa nullement de son geste et en profita pour chaparder un beau morceau de viande qui atterrit dans sa bouche tandis que ses deux mains se chargeaient de fruits et de pain.
Puis il adressa à Saena une grimace qui se voulait un sourire et disparut dans le couloir avant que quelqu’un n’eut l’idée de le réprimander pour sa conduite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un nouveau chef   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un nouveau chef
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mariano Fernandez, nouveau chef de La MINUSTAH
» Un nouveau chef au Mont Corbo
» Une cérémonie d'un nouveau chef
» Jarod, job : nouveau chef des garçons perdus !
» UN NOUVEAU CHEF POUR LA C.C.S. DE LA 13

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Weyr de Kyr'naël :: Weyr :: Cavernes intermédiaires :: Grande Salle-
Sauter vers: