le Weyr des nomades de l'ouest
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Falkir, Seigneur régnant au Fort principal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Falkir
Seigneur Falkir
Seigneur Falkir
avatar

Nombre de messages : 11
Localisation : Dans le Fort principal
Date d'inscription : 07/05/2006

MessageSujet: Falkir, Seigneur régnant au Fort principal   Dim 7 Mai à 21:51

§ Fiche de Falkir, Seigneur Régnant au Fort principal §



Physique


Nom : Falkir

Age : 56 révolutions

Taille : 1 mètre 90

Poids : 94 kilogrammes

Couleur et coupe de cheveux : D’un roux flamboyant dans sa toute jeunesse, les cheveux du Seigneur ont pris depuis quelques révolutions un aspect grisonnant virant un peu sur le blond. Quelques mèches isolées abordent une couleur argentée témoin de son âge avancé et sa chevelure est retenue par une couronne simple, signe de son statut important.
D’une longueur moyenne, les cheveux de l’homme tombent au niveau de ses épaules.

Couleur des yeux : Falkir possède deux yeux gris, petits, comme deux fentes de couleur claire, qui observent avec frénésie chaque détail, chaque visage. Son regard peut paraitre dur mais laisse passer chaque émotion animant l’homme, ce qui l’agace d’ailleurs au plus haut point. Outre leur petite taille, ils sont constamment fixes, accentuant l’air menaçant qui lui est propre.

Type de peau : Le teint légèrement hâlée, le Seigneur possède une peau épaisse, striée de rides plus ou moins profondes, ainsi qu’une fine cicatrice coupant son sourcil gauche, s’arrêtant vers la fin de sa joue. Quelques taches brunes parcourent son corps, la vieillesse commençant à se sentir, bien qu’elles restent rares et discrètes. Enfin, il ne bronze pratiquement jamais, que l’on soit en hiver ou en été, Falkir conserve la même couleur de peau.

Autres détails : D’une grande taille, Falkir reste un homme imposant, et malgré le fait qu’il ne soit plus tout jeune il reste très robuste et musclé pour son âge. Il n’est pas forcement beau, ce qui ne lui a jamais posé problème, le physique étant pour quelque chose de bien futile.
Il affiche un air posé bien que supérieur et assuré, qui pourrait presque passer pour hautain.
Une barbe toujours impeccablement taillée, des vêtements à peine ouvragés, surtout utiles et confortables, Falkir reste avant tout un seigneur soigné, avant tout pour faire bonne impression, et parce que sa femme le préfère ainsi.

Mental


Passions : Falkir possède une unique et réelle passion : gouverner. Il vit pour son peuple et pour le diriger. Depuis que son père lui a attribué le statut d’héritier, il se consacre entièrement à son rôle, négligeant l’éducation de son fils, délaissant sa femme.au détriment de la population. Organiser les récoltes en vue de l’attaque des fils, s’occuper de la paix et de la bonne entente entre les différents peuples consiste pour lui une tache existentielle, qu’il se doit d’accomplir, même si pour cette raison il doit revoir ses priorités.


Loisirs : Falkir ne possède pas de très grands loisirs puisqu’il passe son temps à s’occuper des affaires du Fort, mais apprécie les longues ballades à coureur, vers la tombée de la nuit. Il lui arrive à de rares occasions de partir seul dans ses terres, encapuchonné dans une longue cape, non pas pour se cacher, mais pour ne pas être dérangé par un quelconque villageois en route.


Habitudes : Falkir a prit la mauvaise habitude de froncer les sourcils avec grande insistance à chaque fois qu’il entend quelque chose qui ne lui plait pas.
A chaque fois qu’il doit réfléchir, il se met à tourner en rond dans la salle ou il se trouve, en particulier lorsqu’il est seul.

Phobies : La plus grande phobie de Falkir est de faillir à sa tache de Seigneur régnant, et c’est en partie pour cette raison qu’il met tout en œuvre pour assurer au mieux ses fonctions. Son passé en est la cause, ayant toujours souhaité satisfaire les désirs de son père, il s’est engagé à être à la hauteur des attentes de l’ancien monarque. Bien que ce dernier est mort depuis de nombreuses révolutions, Falkir continu à vouloir lui faire honneur.
Son autre phobie est celle d’être trompé par sa femme Saraelle, qui a toujours été imprévisible. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il va régulièrement la voir dans la journée, juste pour s’assurer qu’elle ne le fasse pas cocu. La raison de cette peur est inconnue de ses proches, mais l’idée que sa femme puisse fréquenter un autre homme que lui le répugne, il ne souhaite en aucun cas se ridiculiser par la faute de Saraelle.

Caractère général : Falkir est avant tout un homme sérieux, ferme dans sa manière de gouverner mais juste. Il déteste qu’on le prenne pour un imbécile, encore plus lorsqu’il s’agit d’une personne pour qui il n’a aucune estime. Il peut paraître froid et hostile au premier abord, mais c’est en fait un homme d’une grande bonté, bien qu’il ne considère pas cette gentillesse comme une qualité. Il trouve en effet que c’est une marque de faiblesse, et d’une grande fierté, il va préférer se montrer dur en particulier avec les personnes qui lui sont chers.
Il n’est pas très bavard, mais dès qu’il se sent en confiance, il s’avère être un agréable compagnon. Il aime cependant se sentir supérieur, et reste très orgueilleux, parfois même égoïste lorsqu’il s’agit de se mettre en avant.
Très têtu, il a parfois du mal à écouter autre que lui, et n’accepte en général l’aide de personne, à quelques exceptions près. Il reste un personnage très actif, qui déteste rester sans rien faire, ayant l’impression de perdre du temps précieux. C’est pour cette raison qu’il passe un temps très négligeable auprès de sa femme et de son fils.

Histoire

Diplômes : Aucuns

Etudes : Aucunes, toutes ses connaissances lui ont été apprises soit par con père, soit sur le terrain.

Nom, profession, âge et localisation du père : Karam, aujourd’hui décédé (à l’âge de 75 révolutions), vivant autrefois au Fort principal, ancien Seigneur régnant. C’était un homme fier et impulsif, qui était très fier de ses deux fils, en particulier son ainé. Tout comme son fils, c’était un homme de poigne qui aimait gouverner.


Nom, profession, âge et localisation de la mère : Faily, aujourd’hui décédé (à l’âge de 79 révolutions), vivant également au Fort principal, ancienne Dame du fort. Femme très douce, mais idiote et affreusement naïve. Toute sa vie elle resta auprès de son mari, écoutant le moindre de ses désirs, même les plus dérisoires.

Frères et sœurs : Alak, également mort (à l’âge de 15 révolutions). Tué dans un malheureux accident, Alak était le frère ainé de Falkir, ce dernier éprouvait une grande affection pour son grand frère ainsi qu’une grande admiration. C’était un garçon costaud et jovial, prédestiné à être l’héritier du Seigneur régnant.

Autres parents (enfants, oncles, tantes etc.) : -Raphaël, 15 révolutions, fils de Falkir ainsi que héritier du Fort principal.
-Héchard, 33 révolutions, cousin de Falkir, vivant au Fort principal ayant une femme. Homme grognon et fêtard.

Histoire: Falkir naquit juste après Alak de 3 ans son cadet. Privilégié, compte tenu du statut de seigneur de son père, le jeune garçon a passé le clair de sa petite enfance dans l’enceinte du Fort, à jouer avec son grand frère. Il fut très couvé par sa mère qui le trouvait fragile de corps et d’esprit et c’est d’ailleurs pour cette raison que le petit Falkir resta pendent des années aux yeux de tous le petit Fifi, ou alors « le bon à rien ».

Ce fut vers ses dix révolutions qu’il essaya de se détacher de l’amour plus qu’étouffant de Faily, pour se tourner vers son frère. A 13 révolutions, Alak était un garçon très costaud et courageux. Tout le Fort s’accordait à dire que le garçon ferait un parfait seigneur lorsqu’il serait plus âgé. Son père l’encourageait sans cesse, et bien qu’il aimait ses deux fils, Alak restait pour lui son préféré.

Falkir restait toujours en retrait, il ne vivait que dans l’ombre de son frère. Ce dernier portait une grande admiration pour les chevaliers dragons, et allait souvent en cachette au Weyr dont le Fort dépendait. Falkir le voyait revenir chaque jour avec cette même lueur dans ses yeux, cette envie dévorante qu’il avait de devenir un chevalier.
Et ce qui devait arriver arriva deux ans plus tard. Alak fut tué par accident lors d’un décollage de dragon lorsqu’il trainait un peu trop près dans le Weyr. On le retrouva mort quelques heures plus tard sans trouver la raison exacte du décès.
Cette perte affecta grandement le père de Falkir, autant que ce dernier qui mit quelques périodes avant de se remettre.

Ce qui l’attendait ensuite lui fit d’abord très peur. Il savait qu’à présent ce serait à lui de devenir seigneur et malgré les remarques des autres habitants, il accepta le fait qu’il était à présent le seul héritier, comptant bien faire honneur à son père, et cela par n’importe quel moyen. Sachant qu’il n’avait pas le même potentiel qu’Alak possédait avant sa mort, le jeune garçon était constamment à vouloir prouver sa valeur.
Les gens riaient de lui, le pensait incapable de gouverner. Les nombreuses brimades, et la volonté de montrer à son père qu’il était capable d’être aussi vigoureux que son frère, l’endurcit à tel point que lors de sa montée sur le trône (à la mort de son père), il n’était plus le même. Au lieu du jeune garçon timide et frêle, un peu naïf et très gentil, on retrouvait un jeune homme posé et mur, devenu soudainement plus épais et musculeux.
Tout le monde s’étonna de cette soudaine transformation, et Falkir n’eut presque aucun mal à instaurer son autorité.

Il fut marié quelques révolutions plus tard, avec Saraelle, fille du chef du Premier Clan étant âgé à l’époque de 41 révolutions, la jeune femme ayant alors seulement 19 révolutions. Bien qu’il ait de l’affection pour la dame, elle restait avant tout le fruit d’un mariage arrangé. Ils eurent un fils quelques années plus tard, qui s’avéra être un jeune garçon arrogant et gâté. Falkir ne prenait jamais le temps de s’en occuper, et laissait sa femme s’occuper de son éducation, ce qu’elle ne faisait guère.
Il s’inquiétait de temps en temps de l’avenir de son fils mais n’osait pas lui refuser quoi que ce soit, il avait mieux à faire que s’occuper de sa progéniture.
Falkir entretient de très bons rapports avec les chevaliers du Weyr, et bien qu’il n’apprécie pas plus que cela les dragons suite à l’accident de son frère, il ne néglige pas les devoirs qu’il a envers les chevaliers.

Animal


Race : Coureur.

Prénom : Prénommé Yeto, Falkir l’appelle le plus souvent « tête de mule ».

Couleur : D’une belle couleur bais, Yeto est une des plus belles bêtes de la région, son poil est toujours brillant, son regard est vif et intelligent. Très robuste et rapide, il fut choisit dès sa naissance pour être la monture personnel du seigneur.

Age : 3 révolutions

Caractère : Yeto est impulsif et nerveux, mais reste une monture fiable possédant une grande vivacité, et une intelligence rare pour un coureur. Il reste très affectueux avec son maitre qu’il accueille toujours avec un hennissement aigu lorsque ce dernier passe la porte des écuries.

Moyen d'acquisition : Choisit parmi les coureurs du Fort.

Autres


Personnages adoptables dans cette fiche :
Héchard le cousin de Falkir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 206
Date d'inscription : 10/10/2005

MessageSujet: Re: Falkir, Seigneur régnant au Fort principal   Lun 8 Mai à 0:07

fiche acceptée ^_^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pern.frbb.net
 
Falkir, Seigneur régnant au Fort principal
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fort-Liberté, une potentialité touristique
» Fort-St Michel lieu macabre devenu le Cité Soleil du Cap-Haitien
» L'ex homme fort d'Haiti est un égoiste...
» Fort-Liberte: Complexe portuaire, industriel et commercial
» Arrivée d'un Seigneur ébouriffé et d'une blonde Dame

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Weyr de Kyr'naël :: Règles, Registres et Autres :: Registres :: Habitants du fort principal :: Gens du Fort-
Sauter vers: